Magazine Environnement

L’industrie biosourcée : $ 230 milliards d’ici 2020

Publié le 01 juillet 2010 par Faunus

L’industrie biosourcée : $ 230 milliards d’ici 2020Un nouveau rapport du forum économique mondial (FEM) conclut que la conversion de biomasses en combustibles, énergie et produits chimiques peut potentiellement générer plus de 230 milliards de dollars pour l’économie mondiale et ce, d’ici 2020, la majorité de cette somme allant aux États-Unis.


Rédigé par le professeur Sir David King de l’université d’Oxford, le rapport a aussi permis de démontrer qu’avec une production accrue de bioraffinerie à grande échelle, la dépendance aux combustibles fossiles pourrait être réduite de façon significative. Le rapport, intitulé « Le futur de la bioraffinerie industrielle (The Future of Industrial Biorefineries), » a été commandé par le forum économique mondial avec la participation de Novozymes, Braskem, Royal DSM N.V. et Dupont, et réalisé par McKinsey & Company.

« Nous avons besoin de quelque chose pour remplacer l’énergie, qui coûte aussi peu que le pétrole sans son haut coût environnemental, » déclare Riisgaard. « Au fil du temps, les voitures, les camions, et même les avions fonctionneront avec des combustibles renouvelables et à bas taux de carbone issus des biomasses. Les produits plastiques et chimiques seront fabriqués à partir de plantes plutôt qu’à partir de pétrole. Ceci aura pour résultat que la bioraffinerie infusera des milliards de dollars dans l’économie et créera plus de 800 000 nouveaux emplois. »

Aujourd’hui, l’industrie de la bioraffinerie commence juste à se développer ; cependant, selon le rapport du FEM, les gouvernements et les entreprises de secteurs variés reconnaissent l’essor économique potentiel de la bioraffinerie. Par exemple, d’ici à l’année 2020 :

  • on estime que le marché des combustibles bio à lui seul plus que triplera d’ici à l’année 2020, avec des ventes combinées de 95 milliards de dollars ;
  • la demande de biomasse pour générer de la chaleur et de l’électricité devrait plus que doubler ;
  • les produits biosourcés vont générer un revenu de 15 milliards de dollars ;
  • il est attendu que les produits chimiques biosourcés devraient croître de manière significative et augmenter leur part dans la production globale de produits chimiques pour atteindre près de 9 % de tous les produits chimiques ;
  • la production de biomasse au sein du secteur de la ferme est estimée à 90 milliards de dollars, ce qui représente le plus grand potentiel commercial de la chaîne de valeurs.

L’industrie biosourcée : $ 230 milliards d’ici 2020
« Dans une société qui dépend du pétrole, les États-Unis ont un désavantage concurrentiel, » conclut Riisgaard . « L’Amérique a seulement 2% des réserves mondiales de pétrole, alors qu’elle utilise 20% du pétrole mondial. Cependant, dans une société qui dépend de l’énergie bio, l’Amérique aura un grand avantage en matière de ressources. Les États-Unis ont les plus grandes réserves de biomasses disponibles au monde et plus de 70% de la seconde génération de bioraffinerie prévue. »

Au cours des années à venir, selon BIO, les produits biosourcés peuvent potentiellement remplacer 10% des importations de pétrole des États-Unis, et réduire de manière significative les émissions de CO2, créer un nouveau flot de revenus pour les fermiers aux États-Unis, et fournir des emplois techniques propres dans les zones rurales.

Nouveaux emplois écologiques – les États-Unis assurés d’être en tête

Dans son discours d’ouverture, Riisgaard a mis l’accent sur le fait que les États-Unis deviendraient le leader mondial en matière de bioraffinerie. Selon les données fournies par l’Organisation de l’industrie biotechnologique (BIO), l’industrie de la bioraffinerie qui se développe maintenant compte pour plus de 40 000 emplois dans la commercialisation américaine de carburants biocellulosiques et devrait créer 800 000 nouveaux emplois (190 000 nouveaux emplois écologiques de manière directe, et 610 000 nouveaux emplois de manière indirecte) aux États-Unis d’ici à 2022. En réussissant à atteindre le potentiel complet de l’industrie de bioraffinerie, des dizaines de milliers d’emplois supplémentaires pourraient être créé dans les 5 années suivantes.

« Les États-Unis ont de l’avance, mais la course ne fait que commencer, » déclare Riisgaard. « L’avantage concurrentiel des États-Unis ne peut pas être pris pour acquis. Si les États-Unis veulent devenir un leader de la production de ces nouvelles technologies d’énergie propre, ils doivent s’appuyer sur les progrès déjà effectués. Le Congrès et les ministères de l’Énergie et de l’Agriculture doivent veiller à ce que les États-Unis adoptent une stratégie cohérente et complète pour une société biosourcée, pas seulement des parcelles de mesures ici et là. »

Publié le 01/07/2010 à 07:32
© Enerzine.com

Source : Enerzine.com

L’industrie biosourcée : $ 230 milliards d’ici 2020

Tags:Amérique, ami, avions, bio, biomasse, bioraffinerie, camions, carbone, chimie, combustible, combustibles fossiles, course, dépendance, economie, emploi, energie, énergie bio, etats-unis, Faunus, industrie, Organisation de l'industrie biotechnologique, Oxford, pétrole, plantes, production, Université, voitures

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le président Zuma célèbre son cinquième mariage

    président Zuma célèbre cinquième mariage

    Le président sud-africain Jacob Zuma a célébré lundi, à 67 ans, son cinquième mariage lors d'une fête traditionnelle dans son village natal, devenant ainsi... Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • L'Épiphanie (ou Théophanie) en Bulgarie

    L'Épiphanie Théophanie) Bulgarie

    L’église orthodoxe bulgare célèbre la fête chrétienne de la manifestation du Christ dans le monde. La fête commémore le baptême du Christ dans le Jourdain et... Lire la suite

    Par  Mega
    PHOTOS INSOLITES, VOYAGES
  • Destinations et industrie touristiques

    J’aimerais revenir sur les rencontres du etourisme 2009 et plus particulièrement l’intervention de Claude Bénard sur la commercialisation. Lire la suite

    Par  Jlboulin
    VOYAGES
  • Administration 2020

    Administration 2020

    Tiens, en me baladant sur l’interweb, ce lieu dont tout le monde sait qu’il est remplit de pédophiles nazis partouzeurs de gauche, je suis tombé sur un joli... Lire la suite

    Par  H16
    SOCIÉTÉ
  • Industrie : Pour une nouvelle ambition

    Industrie Pour nouvelle ambition

    Les derniers chiffres de la production industrielle en France (+1,1 % en novembre) ne doivent pas faire illusion. Sur l’année 2009, son niveau est resté... Lire la suite

    Par  Ps76
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • King Britt

    King Britt

    Intricate Beauty, sera le dernier album "dance" du King qui se concentrera sur le coté plus expérimental de la musique...l'occasion donc d'en profiter, c'est... Lire la suite

    Par  Lexoguil
    CULTURE, MUSIQUE
  • TGV Paris-Barcelone en 2020

    TGV Paris-Barcelona couloir méditerranéen. La ligne à grande vitesse sera totalement achevée en 2020. Paris, ne sera plus qu’à 5 heures de train de Barcelone... Lire la suite

    Par  Atrapalo
    VOYAGES

A propos de l’auteur


Faunus 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine