Magazine Société

Saga Bettencourt : les yeux de Clymène pour Eric Woerth

Publié le 30 juin 2010 par François Collette

J’aurais pu aussi titrer « petits arrangements entre amis » mais je reste prudent,présomption d’innocence oblige et affirmation contestable au jour d’aujourd’hui.

Il n’en est pas moins vrai que les infos distillées au compte-gouttes et avec délectation par certains médias commencent sérieusement à resserrer l’étau sur l’ex-ministre du Budget et son ami de trente ans (c’est une expression) Patrice de Maistre, la maistre à penser fiscal de la richissime octogénaire. On peut d’ailleurs se demander si la vieille dame aux allures d’Elizabeth II d’Angleterre (en moins kitsch) n’est pas manipulée. Les hommes de confiance sont parfois très créatifs.

Revenons à nos moutons. A la lumière des enregistrements pirates, il apparaît que Patrice de Maistre et Eric Woerth entretiennent une relation plus qu’équivoque, surtout du côté du patron de Clymène. S’il n’y a pas de (tentative de) corruption dans le chef de ce dernier, il faudra qu’on m’explique ce que c’est la corruption.

Eric Woeth a-t-il été manipulé ? On pourrait l’imaginer mais le doute est permis. Ce n’est qu’une hypothèse, attendons la suite. En tout cas, c’est lui qui est à l’origine de l’élévation du gestionnaire de fortune de Mme Bettencourt au grade de Chevalier de la Légion d’honneur, le 14 juillet 2007. Une nomination prélevée sur « le contingent » du ministère de l’Economie et des Finances, mais sur base de quoi, de quels services rendus à la Nation ? C’est M. Woerth aussi qui a personnellement remis la rosette en 2008 à celui qui venait d’engager son épouse. Echange de bons procédés. Dans ce contexte, n’oublions pas le copinage dont se prévaut M. de Maistre auprès de Liliane Bettencourt ni l’intervention décisive du ministre dans le projet de création d’un auditorium ‘André Bettencourt’ à Paris. Et on ne sait peut-être pas encore tout.

Que de questions. La saga ne fait que commencer. La saga de l’été qui va déchaîner les passions et les polémiques. Ségolène Royal vient de poser la première bombinette, une sorte de contre-feu au front désespéré de l’UMP.

Quel beau feuilleton !

.

. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


François Collette 246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine