Magazine Culture

Millénium 2 – Daniel Alfredson

Publié le 01 juillet 2010 par Aventuresheteroclites

J’avais eu un avis relativement mitigé sur le premier volet, mais quand quelque chose (ou plutôt quelqu’un) retient mon attention, c’est foutu. J’étais restée sur ma faim, je voulais savoir ce qu’étais devenue Lisbeth Salander, j’avais guetté la sortie du deuxième opus et suis donc allée le voir dès sa sortie (30 Juin 2010).

Millénium 2 – Daniel Alfredson

Pauvre de moi: j’ai su à la première minute du film que la Milléniumania à laquelle j’avais résisté jusque là m’avait cueillie toute entière.

Pour résumer : Un an s’est passé depuis l’affaire Henriett Vanger. Michael Blomkvist a repris sa fonction dans le journal Millénium, et travaille sur un coup juteux assisté d’un nouveau collaborateur : des hautes personnalités affaires seraient mêlées à un traffic de filles de l’Est. Après avoir exploré des pistes intéressantes, le free lance qu’il avait engagé et sa compagne sont retrouvés assassinés. Peu après, le tuteur de Lisbeth Salander (dont il n’a pas eu de nouvelles depuis) est également retrouvé mort. On retrouve sur l’arme du crime les empreintes de Lisbeth; sa personnalité trouble et son passé font d’elle une coupable idéale. Blomkvist est pourtant convaincu de son innoncence, et il ira jusqu’au bout pour le prouver.

♥ Si j’avais reproché au premier volet d’être long, difficile à comprendre et parfois sans intérêt (notamment à cause de ce Blomkvist que je trouve fadasse à souhait), j’ai été scotchée sur le siège rouge en velours du cinoche. C’est rythmé, haletant, on ne perd pas de temps dans des digressions ou des moments plats, bref : ce fut un visionnage assez addictif. Je suis sortie du ciné sonnée et en me demandant pourquoi on n’était pas déjà le 28 Juillet (date de sortie du 3ème et dernier volet).  

♥ Lisbeth Salander; plus écorchée vive et sauvage que dans le premier. C’est vraiment sur elle que tout se concentre, on plonge dans les arcanes de son passé complexe, on comprends l’origine de sa mise sous tutelle. C’est un personnage féminin des plus fascinants qu’il m’ai été donné de voir. Noomi Rapace est impliquée, habitée par son personnage et son jeu est convaincant.

Photo Liza Rose

→ Bref un deuxième volet beaucoup plus rythmé, une action ressérrée autour de Lisbeth, j’ai tremblé pour elle tout le long, une narration sans répit, j’ai adoré.  Là j’ai enfin compris et trouvé justifié le succès de cette trilogie.  


Filed under: Ciné

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aventuresheteroclites 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine