Magazine F1/moto

Webber se confie après son accident

Publié le 01 juillet 2010 par Jg56

Presque comme si de rien n'était, Mark Webber est revenu sur les circonstances de son effroyable accident. Sans blâmer Heikki Kovalainen, l'australien a expliqué qu'il avait surtout été surpris par le freinage précoce du pilote finlandais.

À l'aspiration, Webber a décollé sur l'aileron arrière de la Lotus avant de se retourner en l'air et de terminer miraculeusement dans le mur de pneus. Ce spectaculaire accident pourrait avoir pour origine le fameux dispositif F-duct, implanté pour la première fois sur la Red Bull lors de cette course. Les images laisseraient penser que le pilote australien aurait actionné son F-duct dans le but de dépasser Kovalainen et n'aurait par conséquent pas eu la main droite assez libre pour réagir et éviter la Lotus de Kovalainen. Ce système F-duct, destiné à augmenter la vitesse de pointe, s'actionne en effet via le mouvement d'une main, qui n'est donc plus totalement sur le volant...
« Il faut toujours être deux pour un tango, n'est-ce pas ? » a confié le grand Aussie, conservant toujours son sens de l'humour. « Nous sommes deux dans cet incident. J'ai connu ça, j'ai conduit des monoplaces lentes, j'ai été en queue de peloton, mais combien de temps cela pouvait-il durer ? Quinze secondes de plus, donc est-ce que ça valait le coup de se défendre ? »
« Je tentais d'avoir la meilleure aspiration pour le passer, il défendait très fort et bougeait un peu, puis il a soudainement bloqué agressivement. En fin de compte, la chose qui m'a surpris est la manière dont il a freiné précocement, c'est ce qui m'a pris en défaut ; ce n'est pas un problème de savoir si j'étais près de lui ou à l'aspiration, tout était encore sous contrôle. Mais ce sont des choses qui peuvent arriver. »  a expliqué Webber.
L'australien a fini par reconnaître que « C'était en effet un accident affreux. » Il a aussi dévoilé quelle a été sa hantise au moment précis de l'accident : rencontrer un obstacle alors qu'il était en l'air.

« J'avais peur de frapper un pont ou quelque chose qui était suspendu en l'air. » Sa voiture a bien heurté un panneau dans son terrible looping, mais celui-ci n'a heureusement fait que ralentir légèrement la voiture. « Je savais que ce serait un gros crash et que je ne serais que passager de ma voiture. Je savais aussi qu'à cet endroit il y avait un grand dégagement. J'ai également été heureux de taper au final un mur de pneus et non le Techpro, un matériau qui n'est pas aussi bon que les pneus. » a décrit Webber.

« En fait, l'impact n'a pas été trop rude. Cela c'est bien passé parce que j'avais beaucoup de vitesse et que je n'ai pas heurté quelque chose de fixe. » a-t-il précisé. « Quand j'étais dans l'air, j'ai pensé à des choses très importantes. Mais c'est le jeu auquel on joue et parfois cela arrive. »

Webber se confie après son accident
 
Webber se confie après son accident


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jg56 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines