Magazine Société

Expulsions locatives : la Fondation Abbé-Pierre dresse un bilan “alarmant” de sa plateforme téléphonique

Publié le 04 juillet 2010 par Unpeudetao

La Fondation Abbé Pierre dresse un constat alarmant un an après le lancement de sa plateforme téléphonique nationale « Allô Prévention Expulsion » qui, au 0810 001 505, est destinée à informer et soutenir les familles en difficulté confrontées aux impayés de loyer.

Le bilan du service proposé par la Fondation Abbé Pierre pour guider les ménages dans les démarches juridiques et sociales montre malheureusement qu’il répondait à un réel besoin.

Au cœur d’un contexte parfois dramatique, la Fondation Abbé Pierre relève un paradoxe : les ménages reconnus prioritaires (pour un relogement) au regard de la loi Dalo continuent d’être expulsés, montrant l’incohérence des pouvoirs publics qui octroient le concours de la force politique en ignorant la contrainte qu’ils se sont eux-même fixée.

Pour autant, l’État ne s’est toujours pas engagé dans une politique plus volontariste (construction insuffisante de logements sociaux, régulation des loyers, véritables mesures de prévention des expulsions…).

Depuis le 1er juin 2009, ce sont plus de 2 500 appels qui ont été reçus au 0810 001 505. La situation est préoccupante puisque le nombre d’appelants exerçant une activité professionnelle a baissé de 15% au fil de l’année.

45% des ménages expliquent leur problème d’impayé par une difficulté liée à l’emploi, amplifiée pour les personnes isolées ou les familles monoparentales qui sont les plus touchées.

Fragilisés socialement, les ménages le sont également dans leur capacité à accéder à leurs droits. 40% d’entre eux ne connaissent pas d’assistante sociale et seuls 15% ont déposé un dossier Dalo, auquel nombre d’entre eux sont pourtant éligibles. Phénomène aggravant, 3% seulement ont eu recours à une permanence juridique et méconnaissent donc le plus souvent leurs droits.

Pour de nombreux ménages, les effets des « amortisseurs de la crise » (prestations sociales, indemnités chômage, etc.) arrivent à leur terme, entraînant, en 2010 davantage qu’en 2009, des conséquences sociales catastrophiques.

En ce début d’été, la Fondation Abbé Pierre est d’autant plus préoccupée que cette période est habituellement marquée par une recrudescence des expulsions dont on peut cette année craindre l’amplification.

*******************************************

http://www.elunet.org/spip.php?article14829


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte