Magazine Culture

Laurent terzieff : une voix s'est tue

Publié le 04 juillet 2010 par Abarguillet

LAURENT TERZIEFF : UNE VOIX S'EST TUE


C'était d'abord une voix, ensuite un regard intense, douloureux, qui dévorait de son feu un visage émacié. Longue silhouette osseuse, d'où tout le superflu avait disparu, Laurent Terzieff, qui vient de mourir à l'âge de 75 ans, occupait une place à part dans l'art théâtral, celle si rare d'un homme qui tente de nommer les choses et surtout de dire véritablement ce qu'elles sont. De nous spectateurs, il demandait l'écoute, de lui acteur, il exigeait l'excellence, parce qu'on ne se fait pas impunément l'écho des profondeurs, le chantre de quelques-uns des plus beaux textes de la littérature.


D'origine russe, né en 1935, il était arrivé en France à l'âge de 9 ans, marqué par les horreurs de la guerre et déjà sensible à ce qui dans l'homme s'acharne à se perdre. C'est le cinéaste Marcel Carné qui lui offrira sa première chance en lui proposant l'un des rôles-titres dans son film   Les Tricheurs  en 1958, où il campe un étudiant bohème et cynique, salué par la critique unanime comme l'un des jeunes premiers les plus prometteurs de sa génération. Par la suite, il tournera avec Bunuel, Pasolini, sans que pour autant le 7e Art donne satisfaction à sa quête personnelle, telle qu'il la concevait, privilégiant  le texte à l'image et donnant voix à des auteurs comme Pirandello,  Ibsen,  Carol Bernstein,  Claudel,  Adamov,  Bretch, ainsi qu'aux poètes qu'il appréciait par-dessus tout : Oscar Milosz et Rainer Maria Rilke.

Avec sa compagne Pascale de Boysson, il créait en 1961 la compagnie de théâtre Laurent Terzieff, seul moyen de s'assurer une complète liberté et la possibilité de mettre en scène et de choisir les rôles qui correspondaient  le mieux à ses interrogations. Passionné, il s'engageait à fond dans ce qu'il faisait, prêtant à ses personnages une intensité rare. A chaque apparition, il semblait se mettre lui-même en péril, comme si sa vie en dépendait, comme s'il était habité par la Parole ... des autres. " L'écran peut mentir, pas la scène " - se plaisait-il à dire. Et cette phrase le révèle. Lui, qui avait commencé sa carrière d'acteur par un film dont le titre était les tricheurs, était l'homme qui ne trichait pas, ni dans sa vie, ni dans sa profession qu'il assumait à la manière d'un sacerdoce. Parce que c'est de vérité intérieure dont il s'agissait. De cette vérité qui tient l'homme vertical, tel qu'il l'était lui-même. Mieux encore qu'un grand seigneur de la scène, comme certains se sont plus à le qualifier, à juste titre d'ailleurs, c'est un homme sans compromissions dont je me plais à évoquer le beau visage ravagé par l'exigence.

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L'eau tue.

    L'eau tue.

    Ce n'est pas très malin de faire de la pub pour une agence de pub concurrente à celle qui me paie chaque mois. Réfléchissons. Comment faire ? Je file chercher u... Lire la suite

    Par  Positiveblog
    CULTURE, HUMEUR
  • Mouachah d'une voix indienne

    Mouachah d'une voix indienne

    Ce que l'on peut faire ensemble , c'est chanter . La chanson, c'est la paix entre les peuples du monde . La musique qui sort des coeurs arrive toujours aux... Lire la suite

    Par  Bakrim76
    CULTURE, MUSIQUE, MUSIQUE DU MONDE
  • Voix

    Voix

    Ce modeste poème de Robert Desnos * dans " Contrées" m'inspire mon humeur du jour. Je vous livre ici ces quelques strophes que nous apprenions à l'école, lorsqu... Lire la suite

    Par  Abarguillet
    CULTURE
  • 20100429 -- Fumer Tue

    Maintenant qu'il n'est possible de fumer qu'à l'extérieur ou chez soi (mais chez moi c'est impossible pour ma fille :-))Les lois Anti-tabacs m'auront rendu... Lire la suite

    Par  Lelem
    CULTURE, LIVRES
  • Laurent Terzieff n'est plus

    Laurent Terzieff n'est plus

    Il s'est éteint hier soir à l'hôpital de la Salpétrière, à 75 ans, des suites de complications pulmonaires. Je viens de l'apprendre par cette brève sur mon T°. Lire la suite

    Par  Mango
    CULTURE, LIVRES
  • Laurent Terzieff est mort

    Laurent Terzieff mort

    L'acteur et metteur en scène Laurent Terzieff est décédé le vendredi 2 juillet 2010, à l'âge de 75 ans, suite à des complications pulmonaires.Laurent Terzieff... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Laurent Terzieff Décès

    Laurent Terzieff Décès

    (photo Match) Laurent Terzieff est décédé hier soir à l'âge de 75 ans à l'hôpital de la Salpêtrière à Paris, des suites de complications pulmonaire. Lire la suite

    Par  Michcine
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Abarguillet 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine