Magazine Insolite

Un géologue marocain découvre le plus vieux fossile du monde

Publié le 04 juillet 2010 par Jean-Luc Vautravers

Un géologue marocain découvre le plus vieux fossile du monde Un géologue marocain découvre le plus vieux fossile du monde Un géologue marocain découvre le plus vieux fossile du monde
Photos CNRS
On vient d'apprendre qu'un géologue d'origine marocaine, Abderazzak El Albani (à gauche), et ses collègues du laboratoire Hydrogéologie, argiles, sols et altérations de l'Université de Poitiers (http://hydrasa.labo.univ-poitiers.fr/) ont découvert au Gabon des fossiles datant de 2,1 milliards d’années (au centre). Cette trouvaille est considérée comme majeure : elle repousse de... 1,5 milliard d’années les limites de l’existence d’organismes pluricellulaires et remet donc en question nos connaissances sur l’apparition de la vie sur notre planète.
Les 250 spécimens mis au jour mesurent d'un à 12 centimètres (au centre) et ont un âge estimé à 2,1 milliards d’années, alors que les plus anciens fossiles connus datent de 600 millions d’années. L’équipe El Albani a utilisé de gros moyens techniques pour s’assurer qu’il s’agit bien de matière vivante fossilisée. Par chance faciles à extraire de l’argile, ces organismes ont pu être scannés et reconstitués en 3D, révélant leur organisation interne (à droite). Ils sont dotés d’un noyau contenant un ADN. Ils vivaient dans un milieu marin peu profond (20 à 30 mètres), soumis à l’influence des marées. Les milieux scientifiques souhaitent toutefois les étudier plus en détail encore, pour écarter définitivement l’hypothèse que ces formes aient pu être laissées par des colonies de bactéries.


Un géologue marocain découvre le plus vieux fossile du monde
Un géologue marocain découvre le plus vieux fossile du monde

Ces fossiles se trouvaient dans une carrière de grès au Gabon, près de Franceville (à gauche), dans des couches d'argile et de limons. Regardez la vidéo du centre. Elle résume bien cette passionnante aventure.
La découverte intervenue pourrait conduire d’autres chercheurs à mener des études sur des couches anciennes existant dans divers endroits du monde. Abderazzak El Albani penserait à fouiller le sol marocain dans la mesure où il y existe des formations géologiques aussi vieilles que celles du Gabon. Près de Zagora, des chercheurs ont d'ailleurs découvert un dépôt de fossiles datant de 478 millions d'années. Depuis 2007, on sait que les plus anciens bijoux jamais trouvés dormaient dans un coffre-fort original : une grotte de pigeons à Taforalt, près d'Oujda (voir http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1115.htm).
L'intérêt paléontologique du Maroc vient dêtre confirmé par l'identification du squelette de la plus ancienne espèce de ptérosaure connnue. Des scientifiques de l'Université de Dublin ont en effet sorti de roches du Sud-Est du pays les restes d'un dinosaure gigantesque de six mètres d'envergure (à droite), qui volait il y a 95 millions d'années au-dessus du Sahara, alors riche de verdure et d'animaux (voir aussi Il y a 100 millions d'années, ce crocodile ressemblait à un dinosaure). Le bec comportait des mâchoires de 35 centimètres de largeur et ressemblait à celui d'un héron... en plus inquiétant. L'équipe irlandaise a nommé ce ptérosaure Alanqa saharica, se référant au phénix (al anqa), oiseau mythique qui survit aux flammes et surgit des cendres.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Luc Vautravers 257 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog