Magazine Football

Ces champions inaboutis

Publié le 04 juillet 2010 par Foothese

Ces champions inaboutis

Messi, Ronaldo, Rooney, Drogba, Ribéry, Lampard et beaucoup d’autres : ils ont été les attractions sportives de l’Europe du footaball, ils nous régalent depuis deux ans et pourtant la coupe du monde est déjà terminé pour eux. Problème de niveau, problème d’équipe ou problème de leadership ?

Léo Messi a donc failli à sa mission. Celui que l’on présentait comme le nouveau Diego ne remportera pas la coupe du monde. Pas une honte de perdre devant cette Allemagne impressionnante mais le génie argentin n’a pas eu le comportement d’un meilleur joueur du monde. Au-delà son absence de but pendant le tournoi, il n’a pas su trouver de solution devant la défense germanique. Une première pour lui.

Pas assez de surprise avec ce Messi qui partait de trop bas et qui a quasi systématiquement fait des crochets extérieurs pour percuter. Peu de solutions devant lui, Messi n’a pas trouvé ses attaquants. Il a même fini par disparaître du match à 2-0.

Pas de vague, merci

Le problème de fraîcheur a souvent été souligné pour justifier les performances moyennes des grandes stars du Mondial. Oui, c’est un argument recevable mais c’est surtout une maigre explication. Diego Forlan a fait le même nombre de matchs que les joueurs cités. Pareil pour David Villa ou Schweinsteiger.

Tenir son rang au niveau international c’est aussi rendre les autres plus forts et cela peu de joueurs en sont capables aujourd’hui. Drogba a perdu de son aura en même temps qu’il perdait son bras, CR9 a un jeu trop individuel pour rejaillir sur les autres, Messi a tenté dès le 1er match contre le Nigéria de se rassurer et a beaucoup joué pour sa pomme. Rooney habituellement leader par l’exemple en se démenant comme personne a même semblé court sur la combativité. Un comble pour Shrek.

Cette coupe du monde pose un vrai souci du football des années 2000 : l’absence de leader. Où sont les Roy Keane, les Maldini, les Matthaus qui par une hargne communicative, un brin de méchanceté parfois entraînaient un groupe avec eux. Devenu plus lisse le footballeur star, soucieux de son image, évite les piques et polémiques. Au détriment de son équipe ?

Lech Makaay


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Foothese 1280 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines