Magazine Culture

Pink Floyd #2-A Saucerful Of Secrets-1968

Publié le 05 juillet 2010 par Numfar
Pink Floyd #2-A Saucerful Of Secrets-1968

Pink Floyd #2 :

Richard Wright : chant, claviers

Roger Waters : chant, basse

Nick Mason : batterie

David Gilmour : chant, guitare

Après le départ de Barrett, Wright et Waters semblent se partager les commandes du vaisseau comme en atteste le 1er single sorti au printemps 1968 : “It would be so nice (Wright)/Julia dream (Waters)”.

Si "It would be so nice" est une parodie ratée du style de Barrett, j'ai une petite faiblesse pour l'aérien "Julia dream".

Sans obtenir un succès comparable aux titres signés Barrett, le single permet au Floyd de montrer qu'il existe toujours même sans son leader déjanté.

Juin 1968 : nouvel album "A Saucerful Of Secrets" (#9 UK) produit par Norman Smith.

Let there be more light (Waters)

Remember a day (Wright)

Set the controls for the heart of the sun (Waters)

Corporal Clegg (Waters)

A saucerful of secrets (Wright-Waters-Mason-Gilmour)

See-saw (Wright)

Jugband blues (Barrett)

Musicien additionnel : 

Syd Barrett : chant, guitare (Remember a day, Corporal Clegg & Jugband blues)

L’album peut être facilement découpé en deux parties bien distinctes :

“Remember a day”, “Corporal Clegg” et “Jugband blues” qui datent de l’époque Barrett et sont encore dans le style pop psychédélique du premier album .

“Let there be more light”, “Set the controls for the heart of the sun”, “A saucerful of secrets” et “See-saw” enregistrés par la nouvelle formation montrent nettement une évolution vers une musique planante et atmosphérique.

Il se peut que Syd ait également joué sur “Set the controls...”.

"Corporal Clegg" est la première chanson anti militariste de Waters et "Jugband blues" semble annoncer le départ de Barrett, départ du groupe, mais départ surtout du monde des vivants .

En automne le groupe enregistre la musique du film de Paul Jones "The Committee" qui ne sortira jamais sur disque.

Puis c'est l'un des derniers singles inédits du groupe : “Point me at the sky (Waters-Gilmour)/Careful with that axe, Eugene (Wright-Waters-Mason-Gilmour)” qui n’obtient que peu de succès.

Dernier single anglais du Floyd avant longtemps, le groupe se concentrant désormais exclusivement sur les albums. Le groupe tourne beaucoup en Europe et plus particulièrement en France qui va devenir le premier grand public du Floyd. © Pascal Schlaefli

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte