Magazine Environnement

Les Hongkongais accros à la climatisation

Publié le 05 juillet 2010 par Alternativechannel
Par Zegreenweb Hong Kong est notamment connue pour la chaleur étouffante qui y règne l’été et pour ses centres commerciaux et autres immeubles sur-réfrigérés. Quelque 60 % de l’électricité produite est consommée pour refroidir la ville, ce qui paradoxalement provoque un réchauffement local. © Wikimedia commons - PapillusAvec 30°C à l’ombre et 70% d’humidité, le climat estival subtropical de la « perle de l’Orient » est difficilement supportable. Elle est donc devenue la championne de la climatisation avec des millions d’équipements installés dans les magasins, les bureaux et chez les particuliers. Etant donné l’augmentation du niveau de vie de ses habitants le marché est très porteur. Selon un rapport de la société américaine Global Industry Analysts, la région Asie-Pacifique représentait ainsi environ la moitié de la demande mondiale en 2008. Une aberration écologique De nombreux bâtiments hongkongais ont de quoi faire hurler les écologistes, entre les portes automatiques des grands magasins climatisés en permanence ouvertes, les touristes et autochtones emmitouflés dans des pulls pour y faire leurs achats et ces chantiers où l’on installe la climatisation avant même d’avoir posé les toilettes. Le guide de voyage Lonely Planet prévient même les voyageurs que les températures sont suffisamment basses pour qu’ils voient leurs « extrémités virer au bleu ». D’après les chiffres officiels des autorités, les climatiseurs représentent 60% de la consommation électrique de la ville, or cette énergie est produite principalement par des usines à charbon fortes émettrices de gaz à effet de serre (GES) et qui de ce fait participent sans doute activement à la hausse des températures. Le directeur de l’observatoire de Hong Kong Lee Boon-Ying affirme d’ailleurs que « les températures locales augmentent de 0,6 degré par décennie, soit plus de 3 fois la moyenne mondiale » et certains scientifiques prédisent que l’hiver pourrait carrément disparaître d’ici la fin du siècle à cause de ce réchauffement local. La plupart des climatiseurs utilisent en outre des gaz réfrigérants nocifs pour la couche d’ozone, les hydrochlorofluorocarbures (HCFC), alors qu’il existe d’autres réfrigérants plus respectueux de l’environnement. A ce sujet le département de protection de l’environnement a toutefois annoncé vouloir réduire la quantité d’HCFC utilisés de 90% à l’horizon 2015, ce qui suppose une prise de conscience de l’ensemble des professionnels du secteur. Se passer de climatisation ? Reste que la majorité des Hongkongais ne semblent pas disposés à se passer de la climatisation. Angus Lee, un comptable de 45 ans déclare par exemple « ne pas pouvoir vivre et fonctionner correctement sans (elle) » et en avoir besoin « pour réfléchir et travailler. » Conscient de cette dépendance le gouvernement autonome suggère néanmoins de remonter le thermostat et préconise que les bâtiments soient maintenus légèrement en-dessous de 25,5°C mais pour l’heure aucune loi ne punit les excès. Des mesures prises dans les grands centres commerciaux de Hong Kong ont par ailleurs montré que la température moyenne est seulement de 21,5°C, bien en-deçà du chiffre recommandé. Le département de la protection de l’environnement (EPD) a annoncé mener plusieurs enquêtes à partir des plaintes et de coupures de presse pour déterminer comment utiliser à bon escient la climatisation et quels sont les abus. « Le chemin est encore long pour réduire la contribution de Hong Kong au changement climatique », estime pour sa part Chu Hahn, directeur des questions environnementales aux Amis de la terre. Outre la question des climatiseurs il faudra il est vrai impulser le développement des véhicules propres dans les rues bondées de Hong Kong et réduire la pollution des milliers d’usines de la province voisine de Guangdong. « Personne ne peut vivre dans une étuve, il faut trouver des manières plus écologiques de se tenir au frais », ajoute M. Hahn. L’utilisation de ventilateurs pourrait déjà réduire la facture économique et environnementale. Plus d'articles sur www.zegreenweb.com Crédit photo : Wikimedia commons - Papillus

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alternativechannel 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog