Magazine Sortir

Claude Colliot, restaurant

Publié le 06 juillet 2010 par Chrisos

Restaurant Claude Colliot
40 rue des Blancs-Manteaux, 75004 Paris.
Tél. : 01 42 71 55 45. Site Web.

Quand : un samedi, fin février 2010 (27/02/2010), au déjeuner.

20100227 claude colliot 0 table Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

: dans le Marais, à deux minutes du Musée Pompidou. Une première salle « ouverte » sur la rue, une seconde un peu borgne, entre la première salle et la cuisine. La déco

Avec qui : en charmante compagnie : O et C, plus vue depuis quelques temps déjà.

Pourquoi : J’avais raté Claude Colliot au Bamboche. Il s’est sauvé de l’Orénoc et nous a plantés comme un malpropre début 2008 : réservation plusieurs semaines avant, pour mon anniversaire et, quand je rappelle la veille pour confirmer, on me dit que le restaurant n’existe plus! Nous nous étions fort bien consolés à la Grande Cascade. Ce sale coup l’avait donc fait sortir de ma wish list.

Et puis, on en a beaucoup (trop?) parlé du Restaurant Claude Colliot, lors de l’ouverture, fin 2009-2010. Le Fooding, LesRestos.com, le FigaroScope (3 étoiles, puis, une semaine après table de l’année last but not least), TableàDécouvert, FoodIntelligence, Caroline Mignot bis dans l’hôtellerie-restauration, ChicFood, Philippe Toinard, l’Express Styles, Coup de Fourchette, John Talbott, Alec Lobrano, ATabula, LuxEat, Caroline Mignot ter, ParisbyMouth, et même un certain HubertaimelesVoyages en ont parlé. Il reçoit vite le prix Staub-Lebey du meilleur bistrot parisien pour 2010.

À la recherche d’une nouvelle adresse ouverte samedi au déjeuner, nous avons « succombé » au battage médiatique.

Qui : Claude Colliot, donc, en patron et chef en cuisine, Stéphane Dolius, ancien de ZKG, dirige le service en salle. Les serveurs sont plutôt jeunes, frais, et font un plutôt bon accord avec la décoration de la salle. En salle, nous n’avons pas reconnu de stars du showbiz, mais un mélange de clientèle bobo et provinciale.

Quoi : la carte est assez courte. Entrées 11-15€, plats 22-25€, desserts à 8€. Soit une fourchette de 41-48€ en prenant une entrée, un plat et un dessert à la carte.  Le menu carte blanche est à 54€. Niveau prix, on est assez loin du Bib Gourmand ou du sympathique bistrot gastro autour de 30-35€. Quelle est la définition de bistrot pour Lebey, d’ailleurs?

Niveau vins (blancs rosés et champagne) et rouges est un peu classée dans le désordre, et pas très lisible, en tout cas pour quelqu’un qui connait les basiques, mais qui n’a pas la prétention d’être un dictionnaire sur pattes. Et puis le millésime 2006-2007, c’est quoi? Je me contenterai d’un verre. Et une carafe d’eau.

Acte 1 : copeaux de ventrèche et saumon (12€). Côté pile, une assez belle pièce de saumon, quelques fins filets de ventrêche et de fines tranches de légumes.

20100227 claude colliot 01 copeaux ventreche saumon  Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

Côté face, ce sont surtout des légumes qu’on aperçoit. Plat sympathique, mais pas mémorable.

20100227 claude colliot 01 copeaux ventreche saumon Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

Les coquillages et crustacés (15€), une nage tendance espuma, une noix de St Jacques, des crevettes décortiquées, le tout bien saisi comme il faut est réussi. Mais il faut dire qu’avec un titre pareil, on s’attend à tout et n’importe quoi.

20100227 claude colliot 01 coquillages crustaces Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

Enfin, le délice de foie gras de canard (14€) tient la route, même si la quenelle de betterave peut en dérouter certains. Là encore, l’intitulé aurait mérité moins de vague et de pompe.

20100227 claude colliot 01 foie gras Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

Acte 2 : le piment d’agneau (24€) est mignon et bien rosé.

20100227 claude colliot 02 agneau Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

La lotte du matin (24€) est cuite comme il faut. Belle et bonne texture. Je n’ai plus de souvenir de la composition complète.

20100227 claude colliot 02 lotte Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

L’insolite de cochon (22€), est costaud, la disproportion à côté du kumqat est flagrante. Une belle grosse pièce à la cuisson maitrisée. Le gras lui évite d’être trop sèche.

20100227 claude colliot 02 porc kumqat Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

Avec chaque plat, un accompagnement. Saurez-vous appareiller légume et plat? Betteraves (A) et petites carottes (B).

20100227 claude colliot 02 betteraves Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)
20100227 claude colliot 02 carottes Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

Dégustation de navets (C).

20100227 claude colliot 02 navets Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

Et la réponse est A : porc, B : agneau, C : lotte. Y a-t-il un rapport ou un accord particulier entre ces poissons ou viandes et racines? Si quelqu’un trouve, ça m’intéresse. Je suis méchant, mais ces légumes, plus ou moins originaux étaient cuits à merveille et savoureux.

Acte 3 : et pour finir, les desserts à 8€. « Agrumes agrumes » : c’est la saison, on se lâche! Oranges, clémentines, nature, infusées, cuites, émincées, no limit!

20100227 claude colliot 03 agrumes Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

Zoom sur une fine tranche de main de bouddha.

20100227 claude colliot 03 agrumes detail Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

L’ananas infusé est de bon niveau.  Ok, il ne s’agit pas d’un ananas entier, mais de quelques tranches, avec une glace dont la température contraste avec le fruit servi tiède. Et le molleux de la glace tranche avec la légère acidité du fruit. Un dessert bien réussi.

20100227 claude colliot 03 ananas roti Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

Et puis, larme de chocolat, tapenade d’olives et réglisse. Honnêtement, crotte, voire mini-bouse correspond mieux au rendu visuel de la chose. Mais vous imaginez qu’un tel intitulé serait moins appétissant. Assez original et plutôt réussi.

20100227 claude colliot 03 chocolat tapenade olives reglisse Claude Colliot, restaurant (ChrisoScope)

Attention : quatre mois plus tard, je m’aperçois que je n’ai plus de très grand souvenir de ce que j’ai mangé chez Claude Colliot, à part peut être le porc archi copieux, et le bout de main de bouddha. C’était bon, assez original, avec des produits nobles et il n’y a pas de critique négative fondamentale à formuler. Tout simplement, je ne dois pas être perméable à sa cuisine. Sur le moment, c’était agréable, surtout grâce à la bonne compagnie, mais je n’en retiens pas grand chose, niveau saveurs.

Combien : on est autour de 45€/personne au déjeuner, pour une entrée, un plat et un dessert chacun + un verre de vin pour moi. Rétrospectivement, ça fait un peu cher l’indifférence.

Alors : Sur Qype, le score est à peine supérieur à trois étoiles sur cinq. Sur iTaste, seule Jessica l’a noté (16/20). Moments plutôt agréables, mais rien de remarquable et pas vraiment de « waouh! ». Rien de marquant pour moi. Je suis peut-être passé à côté sur le moment. Repassé devant ce week end, je n’ai même pas fait les deux mètres qui me séparaient de la vitrine pour regarder la carte. Pas vraiment dans mes projets d’y retourner, ni à court ni à moyen terme. La seule satisfaction, c’est de confirmer qu’il n’y a aucun regret à avoir sur le rendez-vous manqué de début 2008 (cf. Pourquoi, plus haut). Cela vaut bien 150€, une fois pour toute, et plus rien d’autre après. Il y a tellement d’autres adresses du même acabit, dont plusieurs avec un meilleur rapport qualité prix.


Map powered by MapPressClose
Close

start

end

Rédigé par chrisos


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Restaurant Claude Colliot

    Restaurant Claude Colliot

    . 3 Miam sur 5. Table testée en décembre 2009. A la sortie de ce restaurant, les avis étaient partagés. Il y a ceux qui criaient au génie, faut quand même pas... Lire la suite

    Par  Toinard
    CUISINE
  • Désert (Claude Hamelin)

    Désert (Claude Hamelin)

    Marche de la soif dans le désert des hommes… les soleils du rendement et de l’efficacité m’écrasent les mirages du pouvoir et de la célébrité m’égarent les... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Les artistes (Claude Hamelin)

    artistes (Claude Hamelin)

    un ami peintre mélange chaque jour des couleurs et parfois c’est l’enchantement un ami musicien permute chaque jour des notes et parfois c’est l’enchantement... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jean-Claude Dubois

    O Nocturnes !         Vous         qui refusiez à notre église         d’avoir des amants              vous êtes aujourd’hui         comme elle,         allongé... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Jean-Claude Dubois

    est né en 1954 dans le Nord et il vit aujourd’hui à Tourcoing. Il collaboré pendant dix-huit ans à la revue Rétro-Viseur. Il obtenu le prix Kowalski en 1988... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Total Khéops, Jean-Claude Izzo

    On m'a prêté ce roman au détour d'une conversation sur les polars ; je me suis ensuite souvenue qu'il s'agissait d'un incontournable dans la bibliothèque... Lire la suite

    Par  Craklou
    CULTURE, LIVRES
  • Bonne fête Claude!

    Bonne fête Claude!

    15/02/2010 Je souhaite une bonne fête à Marie-Claude du blog "33gourmande" et à toutes et tous les Claude qui passeront par ici aujourd'hui...... Lire la suite

    Par  Guillaumette57
    CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Chrisos 588 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine