Magazine Culture

Quand le service public ne remplit pas sa mission

Publié le 02 juillet 2010 par Popov

Quand le service public ne remplit pas sa mission

Cette semaine France 2 a fait fort. Au programme , ce que des gens mal informés prendront pour du théâtre : "l'Affaire Dominici" avec Pierre Santini. La pièce creuse la veine du "théâtre de procès" qu'on avait fustigé dans ces mêmes pages (article "Douze hommes en colère et un treizième dans la salle") et qui connaît en France non pas un certain succès mais devient malheureusement le symbole emblématique de ce qu'il reste du théâtre avec les "stand up"persifleurs des jeunes de banlieue en situation douloureuse . Avec Robert Hossein qui  est devenu le spécialiste de ce" théâtre "participatif" pour retraités ou cadres analphabètes on nage dans l'imposture. La scène(du crime) a lieu au Théâtre de Paris (un théâtre qui se transforme depuis quelques spectacles en Palais de Justice)où se déroulent des rituels qui font travailler les maisons de retraite de la télé française. L'affaire Dominici , on la connaissait avec Gabin et c'était bien suffisant. Santini , lui se force( il se croit trop jeune pour le rôle). Mais c'est pas la question ...La question , elle est posée tout au long du spectacle par un maître de cérémonie juridique(un mélange de Michael Caine et de Pierre Bellemare(texto!)  DOMINICI est-il coupable? A la fin du spectacle le public comme le téléspectateur répond NON presque d'une seule voix (pour une fois qu'on lui demande son avis, il va pas s'en priver de sa beauferie sollicitée). Le Juge rappelle que dans les années cinquante, le pauv'vieux avait été condamné. Le public applaudit son vote comme un père son enfant qui passe chez Jacques Martin. Santini remercie le public de l'avoir acquitté. En quelques secondes , Robert Hossein cet homme qui à ses heures perdues fait de la pub pour des sonotones a réussi à revenir sur une décision de justice dans une époque assez portée sur la procédure procédurière. Sur la la base de la seule prestation sympathique de Pierre Santini et des comédiens. Qu'en pensent les descendants des victimes ? (Ils peuvent changer de chaîne hein? ils sont pas obligés de regarder).

Je croyais qu'on ne pouvait pas critiquer ni revenir sur une décision de justice . C'est possible pour la télé ? Tous les goûts sont dans la nature ?"C'est mon choix?"

Et puisque la porte du révisionnisme semble ouverte que diriez-vous dans cinquante ans s'il prenait l'envie à un Hossein new wave de refaire le procés de Maurice Papon et d'en changer le résultat ? 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Popov 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte