Magazine Asie

L'adoption d'enfants indiens (1/3)

Publié le 06 juillet 2010 par Olivia1972

titre-blog-filles-rose.JPGLe Charabia de Moushette ?

Ainsi s’appelle le blog de Moushette(http://moushette.blogspot.com/), un blog qui s’ouvre sur une magnifique photo de quatre petites filles indiennes. Moushette est une française qui a adopté deux enfants indiens et qui travaille bénévolement dans une association s’occupant de l’adoption. Nous avons découvert son blog au hasard d’un commentaire qu’elle avait fait sur notre blog et, comme nous sommes curieux, nous sommes allés consulter son blog. Voilà un blog très bien fait, coloré et agréable, dans lequel Moushette parle de manière naturelle et authentique de tout ce qui a trait à l’adoption, l'Inde, et elle y partage aussi ses photographies et impressions lors de ses voyages en Inde. Et bien sûr, nous avons souhaité lui poser quelques questions.

Vous avez adopté en 2003 et 2005 deux enfants indiens. Comment cela s’est-il passé ?

Je suis d'origine indienne par ma mère qui vient du Kerala. Ainsi, notre couple est considéré comme un couple PIO (Person of Indian Origin). D'après les régulations de la CARA (autorité centrale indienne en matière d'adoption), nous avons pu donc bénéficier d'une attribution d'un bébé jeune à Bangalore, comme si nous étions indiens.

La première fois qu'on nous avait parlé de Nishal, c'était lors d'un voyage en Inde en 2002. Nishal avait 3 mois, et il ne pesait que 3kg, Son corps était squelettique, mais ses yeux étaient plein de vie. Il avait déjà été refusé par plusieurs couples indiens, il était donc disponible pour l'adoption internationale et l'orphelinat lui cherchait toujours des parents. Le destin nous a mis sur sa route, et ce fut le début de notre vie de parents.

Nishal avait 9 mois lorsque nous avons obtenu la première étape de notre adoption fut finalisée (obtention du NOC délivré par la CARA), nous nous sommes rendus en Inde à sa rencontre. J'y ai résidé 3 mois le temps que la procédure d'adoption se finalise par le jugement de tutelle, la demande de passeport puis son visa pour la France. Puis, lorsque nous sommes revenus en France, nous avons fait la demande d'adoption plénière que nous avons finalement obtenu après plus d'un an d'attente auprès du TGI des Yvelines, notre département de résidence.

Pour Scarlett, la rencontre se passa de façon différente. En décembre 2004, je faisais ma première mission en Inde en tant bénévole pour notre association d'adoption "Les Enfants de L'Espérance". Ma mission principale était de rencontrer et d'évaluer un petit garçon né avec une main plutôt que deux. Il était dans le même orphelinat à Bangalore d'ou venait Nishal. Je pensais trouver un enfant handicapé et peu tonique, mais au contraire je fus scotchée un petit garçon charmeur et en pleine forme, magicien aussi, car au bout de 30 secondes on oublie sa différence tant il est agile et mignon ! Le jour de notre première rencontre à l'orphelinat, je ne savais pas encore que quelques années plus tard, il vivrait à 1h30 de chez moi, que ses parents deviendraient nos potes, et que surtout je deviendrai sa marraine...  Le deuxième soir lors de mon séjour à l'orphelinat, je pus enfin aller jouer avec les enfants dans la crèche, et une des ayas me remit dans les bras un petit paquet tout chevelu. C'était Scarlett, elle me sourit instantanément, et ce fut un coup de foudre réciproque immédiat. Pourtant ni elle ni moi savions encore qu'elle deviendrait ma fille. 5 mois plus tard, elle nous fut attribuée, puis nous allâmes la chercher à 3 avec Nishal en septembre 2005 pour la ramener en France, elle avait 15 mois. 2 ans plus tard, nous avons obtenu son adoption plénière auprès du TGI des Yvelines. Elle était enfin officiellement notre fille pour toujours.

Est-ce qu’il est possible d’adopter des enfants indiens aujourd’hui ?

Oui. Mais il y a très peu d'adoptions internationales avec la France, et la plupart des enfants adoptés sont grands ou sont des enfants avec une particularité de santé ("special needs"). Il y a plusieurs raisons à cela, voici les principales qui me viennent à l'esprit : la première est que les indiens adoptent de plus en plus et leurs projets d'adoption sont de plus en plus larges (adoptions d'enfants grands, particularités, fratries...). L'Inde a ratifié la convention de La Haye et respecte scrupuleusement le point suivant : les enfants doivent être adoptés en priorité par les indiens vivant en Inde. Et seulement après plusieurs refus par des couples indiens, un enfant peut être proposé à l'adoption internationale. La plupart des enfants sont donc adoptés en Inde par des indiens, ce qui est une excellente chose pour les enfants !!

La deuxième raison est qu'il y aurait de moins en moins d'enfants abandonnés et qui finissent dans les organismes d'adoption légaux. Y aurait il moins d'abandons en Inde ces temps-ci ?

La troisième raison est qu'il y a énormément de "shelters" privés non contrôlés par le gouvernement abritant des orphelins qui pourraient être adoptés. Mais malheureusement ces enfants ne rejoindront jamais la filiale officielle de l'adoption, et passeront leurs vies dans ces shelters. Certes certains shelters assurent soins, éducation et soins. Mais quel sera leur avenir une fois adulte, sans familles, sans caste, sans date de naissance connue (donc horoscope impossible) pour les défendre dans la dure réalité de la société indienne ? Qui défendra les intérêts d'une fille orpheline si elle a la chance de se marier ? De même, il y a très peu d'orphelinats agréés à l'adoption en Inde, surtout dans les régions rurales ou pauvres ou certainement il doit y avoir plus d'enfants abandonnés.

A SUIVRE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L'adoption d'enfants indiens (3/3)

    L'adoption d'enfants indiens (3/3)

    Comment vos propres enfants se représentent-ils l’Inde ?   L'année dernière, à l'occasion d'un "get together" familial, nous avons fait un merveilleux voyage à ... Lire la suite

    Par  Olivia1972
    ASIE, VOYAGES
  • La mort du dessin politique en Inde (1/2)

    mort dessin politique Inde (1/2)

    Nos lecteurs connaissent Hemant Morparia qui est médecin et dessinateur de presse. Hemant a publié récement un article sur un thème qui lui est cher : la mort... Lire la suite

    Par  Olivia1972
    ASIE, VOYAGES
  • Les milliardaires indiens

    En 1996 il n'y avait que deux indiens dont la fortune atteignait 1 milliard de dollars. Aujourd'hui ils sont 52 ! Le premier d'entre eux s'appelle Mukesh... Lire la suite

    Par  Olivia1972
    ASIE
  • Bibliothèque Inde

    Bibliothèque Inde

    A la maison, nous avons, pour ainsi dire, 2 bibliothèques : ci-dessus, celle de François, de son côté du lit, qui forme un bunker incertain et qui comprend... Lire la suite

    Par  Safran
    ASIE, INFO LOCALE, RÉGIONS DU MONDE
  • Serbie : 1 - 3 : Estonie !

    Serbie Estonie

    Temps forts du match: - 60e: ouverture du score de Kuzmanovic pour la Serbie- 63e: Klink ramène l'Estonie à égalité- 73e: l'Estonie passe devant grâce à... Lire la suite

    Par  Bouffioux
    VOYAGES
  • Serbie : 1 - 3 : Estonie !

    Serbie Estonie

    Temps forts du match: - 60e: ouverture du score de Kuzmanovic pour la Serbie- 63e: Klink ramène l'Estonie à égalité- 73e: l'Estonie passe devant grâce à... Lire la suite

    Par  Bouffioux
    VOYAGES
  • Les derniers indiens

    derniers indiens

    Les Indiens Peaux-Rouges de l'Amérique du Nord (car l'Amérique du Sud a aussi ses Peaux-Rouges, fort différents de ceux-ci) formaient à l'arrivée des Européens... Lire la suite

    Par  Choupanenette
    CULTURE, HISTOIRE

A propos de l’auteur


Olivia1972 1305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines