Magazine Culture

Pink Floyd #2-Meddle-1971

Publié le 06 juillet 2010 par Numfar
Pink Floyd #2-Meddle-1971

Pink Floyd #2 :

Richard Wright : chant, claviers

Roger Waters : chant, basse

Nick Mason : batterie

David Gilmour : chant, guitare

Mai 1971, nouvelle compilation du Floyd : "Relics" dont le seul intérêt (en dehors de sa pochette signée Nick Mason) est l'inédit "Biding my time (Waters)", titre humoristique avec ses cuivres jouées par le groupe et qui n'aurait pas dépareillé sur "Meddle".

Puis le groupe enregistre son nouvel album, mais avant la sortie de celui-ci, le Floyd part à Pompei tourner sous la direction d'Adrian Maben le film "Pink Floyd At Pompei", concert sans public filmé dans une des arènes du site.

Le groupe y joue pour la dernière fois des titres datant de 1968 mélangés a des nouveaux titres encore inédit (les titres n'étant pas définitif, on a droit à quelques surprises, comme "Seamus" repabtisé ici "Mademoiselle Nobs") .

Le film doit sortir début 1972, mais il sera repoussé jusqu'au printemps 1973.

Novembre 1971 : sortie du nouveau Pink Floyd "Meddle" (#3 UK-#70 USA) produit par Pink Floyd.

One of these days (Wright-Waters-Mason-Gilmour)

A pillow of winds (Waters-Gilmour)

Fearless (Waters-Gilmour)

San Tropez (Waters)

Seamus (Wright-Waters-Mason-Gilmour)

Echoes (Wright-Waters-Mason-Gilmour)

Les séances de "Meddle" furent difficiles dit-on, Pink Floyd traverse une forte crise, mais va y trouver finalement son style, basé sur la guitare de David Gilmour qui peut briller avec éclat sur ce disque.

Les pièces du puzzle se mettent lentement en place, le succès planétaire n'est pas loin.

Après un départ en force avec "One of these days", l'album reste malheureusement coincé comme le précédent dans des tempos moyens qui l'empêchent de décoller véritablement, comme sur "A pillow of winds" & "Fearless" principalement acoustiques.

"San Tropez" est une ballade jazzy sympathique, a rapprocher de "Biding my time".

"Seamus" est un blues, accompagné par les aboiements du chien de Rick Wright.

Tout ça est très sympathique mais heureusement, l'album s'envole sur la 2e face, avec le magnifique "Echoes", longue suite de 23 minutes qui sera repris très souvent sur scène .

Le groupe tourne beaucoup en 1972, jouant régulièrement une nouvelle pièce intitulée "Eclipse" et qui deviendra "The Dark Side Of The Moon".

Les séances d'enregistrements de" Dark Side" sont filmés et seront distillés dans le film "Pink Floyd At Pompei".

© Pascal Schlaefli


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte