Magazine

Un miroir réfléchissant

Publié le 06 juillet 2010 par Dodo44

Assurément, l’Univers est un endroit fascinant. À chacune de ses créatures, il ménage une place et une occasion pour livrer ses réflexions. Je vous remercie aujourd’hui de me tendre ce micro. J’avais besoin de réfléchir tout haut.

Partager avec vous ma version des faits me fait effectivement tout un effet. L’effet miroir, je suppose…

J’ai pleinement assumé ma mission polymorphe. Montrer à ceux qui me regardent ce qu’ils ignorent, rejettent, détestent, admirent, adorent, aiment d’eux-mêmes. Sans me douter qu’ils confondraient message et messager. Sûrement le prix à payer pour réfléchir des images à l’envers…

Prenons cette jeune fille qui se trouve laide. Quand elle voit la beauté que je lui miroite dans sa sœur, elle me traite de tous les noms. Me lance des reproches. M’abîme de jurons. J’en deviens convexe.

Prenons cet homme qui se trouve incompétent. Quand il voit la réussite que je lui miroite dans son compétiteur, il me traite d’imposteur. Me couvre d’injures. Me fait des misères. J’en deviens concave.

Prenons cette maman qui voudrait être bonne. Quand elle voit la bienveillance que je lui miroite dans sa voisine, elle me traite de merveilleuse. M’encense. Me couvre de compliments. J’en deviens grossissant.

Comprenez-vous un peu mieux mon dilemme? Ils prennent mon reflet pour l’objet et non eux-mêmes. Ils projettent sur moi ce qu’ils aiment ou détestent, sans comprendre que ces qualités et ces défauts leur appartiennent.

Ne vous méprenez pas sur mon sort. Je ne suis pas près de craquer. Car j’ai des alliés très futés. Ils ont un jour déclaré : L’observateur, l’observation et l’observé sont une seule et même chose. Vous saisissez?

La beauté que la jeune fille envie est la sienne. Celle qu’elle n’a pas encore perçue en elle. Celle que les autres lui reflètent inlassablement. La réussite que l’homme d’affaires envie est la sienne. Celle qu’il n’a pas encore validée en lui. Celle que les autres lui renvoient brillamment. La bienveillance que la maman admire est la sienne. Celle qu’elle n’a pas encore reconnue en elle. Celle que les autres lui montrent amoureusement.

Vous aurez compris que je ne suis qu’un effet. Un mirage. Vous miroitant ce que vous désirez tant aimer en vous-même. Et ce que vous dites beau. Et ce que vous dites laid. Autant d’innombrables reflets de votre humanité.

Regardez autour vous, mes amis. Vous avez pour miroir le monde entier.

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Vous aimez? Merci de partager. Encore? Cliquez sur l’onglet NOS BOGS.


Filed under: Bogs insolites


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dodo44 39820 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog