Magazine Cinéma

Patrick Sabatier : "Je vais revenir à du pur Sabatier"

Par Ozap
Photo : Patrick Sabatier Patrick Sabatier Crédits : E.PP / VISUAL Press Agency - Agrandir D eux après son retour sur France 2, Patrick Sabatier s'est refait une place de choix dans le PAF. Après une saison marquée par de bons scores en prime time, l'animateur a su séduire les téléspectateurs cet été avec son jeu Mot de passe, qui réalise de bonnes audiences chaque soir à 19 heures, se payant même le luxe de faire mieux que N'oubliez pas les paroles. Pour Ozap, l'animateur revient sur le succès de Mot de passe et révèle ses projets pour la rentrée. Entretien.
Ozap : Mot de passe réalise de bonnes audiences cet été sur France 2. J'imagine que c'est une satisfaction pour vous...
Patrick Sabatier : On est très contents, oui ! En 2008, France Télévisions m'a permis de refaire de la télévision sur une très grande chaîne et, avec les scores de Mot de passe cet été mais aussi avec mes scores durant la saison 2009-2010 en prime, j'ai l'impression que j'ai redonné à France Télévisions la chance qu'ils m'avaient donné il y a deux ans. On a des scores meilleurs que l'an dernier et, la plupart des jours, meilleurs que l'année.
Vous vous sentiez redevable ?
Quand un groupe vous fait confiance, c'est naturel de se dire d'abord qu'il faut être à la hauteur. Ensuite, on n'est jamais sûr de soi. Tu dois toujours te remettre en question et te dire que rien n'est gagné d'avance. Au bout de deux ans, je me dis que les résultats en access et en prime montrent qu'ils ont eu raison de me donner cette chance et que moi, je l'ai justifié.

« France Télévisions m'a confirmé que je pouvais faire partie des hommes de l'access »

Et du coup d'éliminer toute polémique autour de votre retour ?
Ça, c'est vrai mais surtout, également, de faire partie du peu d'animateurs qui peuvent faire des access à la télé. Aujourd'hui, France Télévisions m'a confirmé que je pouvais faire partie des hommes de l'access. Ça ne veut pas dire que je le ferai demain. Pendant longtemps, Nagui a été le seul à être un très bon anchorman pour l'access. Aujourd'hui, la direction m'a dit que maintenant, on sait que, sur l'access, dans une formule à définir, on peut compter sur toi. Ça fait plutôt plaisir de se dire qu'on peut être un des hommes-clé d'une chaîne.
Le succès de Mot de passe vous donne-t-il envie de présenter d'autres jeux ?
Oui mais pas n'importe quoi. Mot de passe a un bel avenir devant lui et je pense effectivement que je peux présenter, proposer, inventer ou racheter un jeu.
Mot de passe pourrait-il revenir plus régulièrement en quotidienne ou pensez-vous qu'il faut au contraire le préserver ?
Vous posez la bonne question. Au sein de la chaîne, il y a eu une forte demande pour que Mot de passe devienne quotidien mais pas tout de suite puisque N'oubliez pas les paroles reprend. Mais il y a d'autres personnes, dont je fais partie, qui disent qu'il faut préserver les choses. Je pense plus que c'est bien de faire des sessions en mettant par exemple Mot de passe en quotidienne pendant un mois.
Les négociations entre France 2 et Fremantle ont été assez difficiles autour de Mot de passe. Vous a-t-on demandé des sacrifices ?
Pas directement parce que Fremantle ne m'avait pas donné un cachet énorme (rires). Mon cachet n'a pas évolué depuis 2008, et je n'ai pas demandé d'augmentation.

« Je veux revenir à des choses qui touchent vraiment le public »

En plus de Mot de passe, avez-vous de nouveaux projets avec France 2 pour la rentrée ?
Je suis en train de travailler sur un renouvellement de primes. Je vais arrêter L'Aventure inattendue parce que, malheureusement, les budgets de France Télévisions ne nous permettent plus de faire ce genre d'émission, et je le regrette. On va garder un ou deux numéros des Stars du rire, pas plus, et on va proposer un nouveau prime time. On attend de pouvoir en parler à la nouvelle équipe. Il y a en revanche deux choses sur lesquelles on s'était engagés, ce sont deux spéciales que je ferai en septembre et octobre pour France 2, en prime time. Il y aura une grande soirée autour de Franck Dubosc et ses amis. Et en octobre, il y aura une autre spéciale, vraisemblablement autour d'un chanteur. Et je veux aussi être une force de proposition sur d'autres carrefours horaires.
Dont l'access ?
C'est vrai que l'access peut être intéressant, mais pas pour l'instant. On va donc proposer de nouveaux concepts, que ce soit pour l'access, en prime ou en seconde partie de soirée. J'ai très envie de revenir à des fondamentaux que j'ai toujours proposé, faits de proximité avec un caractère très humain. Je veux revenir à des choses qui touchent vraiment le public. Que ce soit dans Avis de recherche, Porte Bonheur ou Le jeu de la vérité, le public a toujours eu un rôle essentiel et je veux y revenir dans un nouveau concept.
Mais ce sont à chaque fois de nouvelles idées ?
Oui, je ne reprendrai pas Avis de recherche, Porte Bonheur ou encore Le jeu de la vérité. Je vais reprendre ce qui a toujours été pour moi l'essentiel, c'est-à-dire être un intermédiaire entre les célébrités et les anonymes. Pas à la façon de télé-réalité mais, dans ce nouveau concept, je vais revenir à du pur Sabatier, qui consiste à mettre sur un pied d'égalité, avec une mécanique qui les unit, les stars et les téléspectateurs.
Vous aviez aussi évoquer une envie de talk-show, est-ce toujours une chose à laquelle vous réfléchissez ?
Oui, bien sûr. Dans les différentes idées que je peux avoir, il y a deux idées de prime time qui seront proposées à France 2 et il y a aussi une idée de talk-show à laquelle je crois beaucoup. Ce talk réunira la confidence, l'insolite et l'interview du public, c'est le résultat de 35 ans de télévision. Je n'ai pas d'urgence, je suis juste dans mon rôle en proposant à la direction des idées de programmes.
Ce sont des idées que vous évoquez avec plusieurs producteurs ?
Sur ces projets en particulier, je les ai présentés à Carson avec qui j'ai travaillé ces dernières saisons. Ils ont de suite adhéré. On va donc les présenter ensemble mais ça n'exclut pas que je puisse, ponctuellement, faire d'autres choses avec d'autres producteurs, je n'ai pas d'exclusivité. Et il y a des idées que j'ai qui peuvent aussi être animées par d'autres personnes que moi.
Vous seriez donc producteur ?
Tout est ouvert. Déjà, avec Carson, je vais désormais co-produire les émissions que je présente avec eux. En fait, ça ne fait que concrétiser ce qu'on faisait depuis deux ans. Au début, je ne voulais pas le faire parce que je devais faire un chemin. Aujourd'hui, je sens que je suis plus prêt.

« On limite les Stars du rire parce que j'ai juste envie de faire autre chose »

En clair, en vous écoutant, je me demande si vous ne levez pas le pied sur les Stars du rire parce que l'émission n'avait pas un concept assez fort et novateur ?
Non, je ne suis pas d'accord. Le concept des Stars du Rire vient de Franck Saurat (Carson Prod, NDLR) et l'idée de faire un spectacle live du rire m'a séduit et on a eu de bons résultats. D'ailleurs, je crois que TF1 s'en inspire avec La soirée du rire qui est au Palais des sports, là où nous avons fait les Stars du rire. Ils font exactement ce que nous faisons. Ça a pu en énerver certains à France Télévisions, je ne vous le cache pas. Moi, ça ne m'énerve jamais quand c'est quelque chose que j'ai déjà fait parce que je me dis que ça prouve que l'idée était bonne ! En revanche, je ne veux pas rester toujours sur le même concept. Là, on limite les Stars du rire parce que j'ai juste envie de faire autre chose.
Votre nom a circulé pour un possible retour sur RTL. Les rumeurs ont été persistantes. Y-a-t-il eu contact avec RTL ?
Je vais vous répondre d'une façon un peu langue de bois mais je vous le dis tout de suite (rires). Cette année, j'avais pris la décision de ne pas faire de radio parce que je voulais me consacrer beaucoup à mes nouveaux projets à la télévision. Dans ma tête, je n'ai donc pas laissé de place à ce qu'on a bien voulu me proposer.
Suivez l'actualité en direct avec Ozap sur

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire