Magazine Côté Femmes

(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.

Publié le 06 juillet 2010 par Stev
(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.+
(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.On a tourné le truc dans tous les sens, mais genre vraiment dans tous les sens, comme si on voulait préparer un cocktail mode super compliqué. On a écrit du court, on s'est dit qu'on allait juste mettre les photos avec le nom du designer et c'est tout. On a aussi écrit du très long : Sara nous a écrit un article de six pages reprenant les moindres détails de culottes de tout le show de la Cambre + celui d'Anvers, toutes années confondues. On lui a dit : « C'est gentil ma chérie, mais on écrit un blog, pas une thèse à soutenir à la centrale Saint Martins College ». Déçue qu'elle était la mademoiselle, étant donné qu'elle avait passé trois jours et trois nuits sans manger pour que son article soit pertinent.Mais t'inquiète fillette, tes efforts nous ont amenés sur une autre voie. Un autre angle de réflexion. Qui sommes-nous pour juger ? Parce que c'est là le plus difficile ! JUGER. Juger des élèves qui ont passé leurs années à créer des collections plus ou moins réussies, je vous l'accorde, mais avec un putain de boulot monstre derrière. Alors nous qui nous la glandons sur le canapé pour « keep posted », sans même de carte de presse, on est qui ? Le seul truc qu'on ne pourra pas nous enlever et qui figure en tête de liste sur notre curriculum vitae, c'est notre PASSION ardente. Alors voilà, on ne se prend pas pour des Suzy Menkes ou des Carine Roitfeld. Notre avis est plus que subjectif.  Donc, nous dirons que nous sommes plus des Ivana Trump. On a plein de sous, mais alors genre blindés et en temps que clientes ultra pleines de cartes de crédit, on a quand même joui pas mal notre race de grandes dames. Du coup, on avait envie de partager ce qu'on pourrait porter aux prochains cocktails des « célibattantes » multi-milliardaires sur les côtes chics de la Sardaigne. Genre tu vois, comme si la baronne Von Brandstetter avait un blog... euh... en fait non, là c'est totale perte de crédibilité. On va dire qu'au lieu de se placer au niveau de la rédactrice, on se place comme passionnés bien entendu, mais aussi comme potentiels clients et clientes. Bref, deux shows, deux écoles. DEUX écoles. Et comme chaque année, l'approche est vraiment différente mais se répète aisément d'année en année. On sous-entend par là qu'elle est visible, très palpable (l'approche).Une école de la Cambre beaucoup plus artistique avec un indéniable visuel et une académie d'Anvers beaucoup plus technique. On dirait que la Cambre a envie d'orienter ses étudiants vers un procédé créatif, un processus d'exploration de soi, alors que les Flamands ont l'air plus basés sur une formation davantage armée sur un débouché professionnel direct. L'un forme des esthètes de la création, l'autre des guerriers commerciaux ?– Et maintenant, on fait quoi ? », balance-t-on dans la salle de rédac (c'est-à-dire mon salon).– Comment ça, on fait quoi ?– On poste ça comme ça, sans rien ?Sara intervient :– Je te jure que si j'ai passé 8 heures sur un siège inconfortable à apprendre à faire la contorsionniste pour des milliards de photos, sans qu'elles soient postées, tu ne passeras pas cette porte vivante et j'ai des Louboutins de 13 aux pieds, juste pour te prévenir.Alors OK ! On vous balance les photos qu'on a prises, qu'on a sélectionnées, des choses qui nous font mouiller la culotte. La Cambre en priorité parce que nous sommes Bruxelloises... Euh... je mens... cinquième rang à Anvers, il y avait une grande gigue peroxydée devant Sara, impossible pour elle de prendre quelque cliché que ce soit, MAIS on a des noms. Ouais, on a des noms à suivre et PROMIS, on « link » dès qu'on arrive à trouver leurs Look Book. C'est honnête tout ça, non ? Waouh ! On est contents d'avoir évité la séparation de la Belgique. 
(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.Diane Pernet & Didier Vervaeren en bons guerriers mode: front row!(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.(CAMBRE)-toi et r(ANVERS)-moi.Parmi tout ce fouillis, vous trouverez dans notre garde-robe:
à La Cambre:
-Incontestablement Louise Leconte et Raphaëlle H'limi nos deux TRÈS gros coup de coeur de cette année, on veut toute la collection complète. 
-Anouck Hirschfeld pour sa ré-interprétation du sport couture défiant les lois du chic.
-Dorianne Van Overeem pour ses tons ethniques et ses imprimés le tout paradant oversized comme si l'homme des cavernes avait découvert la couture avant le feu. 
-Lucas Sponchiado pour son désir d'une femme futuriste accrochée à une nostalgie rétro et un travail de coupe remarquable. 
-Léa Peckre et ses nonnes coutures: un dimension très professionnel et "vendable" pour une parisienne en mal de structure. 
-Les premières années pour une introspection de la jupe poussée à l'extrême, une démesure noble qui donne une autre conception d'une pièce fétiche mais aussi pour leurs mise en scène démente. 
-Les secondes années pour le travail de la couleur et des volumes qui nous ont fait perdre tête et vision objective.
à Anvers:
- seconde année: Ken Crombez.
-troisième année: Niels Peeraer, Michael Kampe et En-Ya Vendenhende (mise en scène INCROYABLE!)
-quatrième année: Marie Cramer, Johan Akesson, Judith Thomas, Toon Geboers (ou la magie des robes du soir), Pierre-Antoine Vettorello.
Ouais c'est VRAI cette année, on est plus pro Cambre... On vous a dit, c'est SUBJECTIF!
Bien à vous.Ps: On sait que nos photos ne sont pas du grand art! Pas la peine de nous le signaler... on apprend! L'indulgence est une TRÈS grande qualité humaine, vous savez.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Habille-toi pour moins que ça

    Habille-toi pour moins

    Dans certains cas, ça a pris un peu de temps : Pour passer des seins coniques de la scène (1990)... ... aux portants d'une enseigne (2010) Un soupçon de Dior... Lire la suite

    Par  La Bienveillante
    CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME
  • Et toi t’y seras ??

    seras

    Où? Au Marché de la Mode Vintage de Lyon pardi !! La semaine dernière, grâce à Camille (et une idée de Romain), j’étais conviée à une petite présentation du... Lire la suite

    Par  Miss_shoes
    CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME
  • Tiens toi à carreau !!

    Tiens carreau

    Ce sac taupe en cuir synthétique avec son tissu noir et son imprimé carreaux est idéal pour aller en cour set cultiver le look cocooning hivernal. Lire la suite

    Par  Kakili
    ACCESSOIRES , CONSO, MODE, MODE FEMME
  • Flash back : exposition de La cambre

    Flash back exposition cambre

    Des photos qui ne datent pas d'hier mais du fameux week-end à Bruxelles. La fameuse Ecole La Cambre propose une exposition exclusive à La centrale électrique... Lire la suite

    Par  Louloulee
    ACCESSOIRES , CÔTÉ FEMMES, MODE FEMME
  • Je parle Cocotte, et toi ?

    parle Cocotte,

    Mes Chères Cheapies, Dans chaque famille, il existe des traditions. La mienne en a quelques-unes à son actif, et notamment celle de tous se retrouver (oncles,... Lire la suite

    Par  Cheapygirl
    BEAUTÉ , CÔTÉ FEMMES
  • Pif, pouf, paf...ça ne sera pas toi @)

    Pif, pouf, paf...ça sera

    Voilà, c'est décidé, je revends le magnifique carré Hermès 'Fantaisies Indiennes' : (celui de gauche) Si l'une de vous est intéressée qu'elle m'envoie un mail... Lire la suite

    Par  Missfashion
    BONS PLANS, CONSO, CÔTÉ FEMMES
  • Collection S/S 10 Bien fée pour toi…

    Collection Bien pour toi…

    La collection printemps/été 2010 de « Bien fée pour toi » est désormais disponible en ligne. Je dis ça comme ça, vous me Lire la suite

    Par  La Fille Aux Chaussures
    CÔTÉ FEMMES, PEOPLE

A propos de l’auteur


Stev 422 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte