Magazine Culture

Poste de combat XIXème siècle

Par Arevpam

La couverture de tir sur Hyères n'a jamais cessé d'évoluer à travers le temps à cause des changement d'armements, de techniques, de positions des ouvrages et des plaintes.
Dans les archives, il n'est pas rare de trouver des plaintes des habitants :

  • un berger se plaint sur l'île de Ribaud qu'un boulet a décapité une brebis...
  • à Giens, des pieds de vignes ont été arrachés.......
  • des vitres cassées sous la déflagration des tirs
  • des professionnels du tourisme ainsi que des touristes se plaignent de recevoir les douilles des mitrailleuses issues des tirs des avions et manifestent leurs inquiétudes face aux cibles de tir se trouvant sur la plage...

Tir depuis des navires

tir sur les mèdes

Les navires ont longtemps canonné sur les côtes hyéroises notamment le cap des Mèdes est un des meilleurs exemples. Lors d'une plongée il n'est pas rare de trouver des obus au fond.

Le Cap des Mèdes

rocher des medes

Ce rocher a servi pendant des années de cible, mais elle ne fut pas la seule des cibles sur les côtes hyèroises, les zones de tir étant nombreuses, nous citerons seulement, le cap Estérel, l'étang des Pesquiers et bien d'autres.

archeologie arevpam

Poste de combat XIXème siècle

archeologie hyeres

Tir de l'escadre dans la rade


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire