Magazine Humeur

Affaire Bettencourt : Nicolas Sarkozy un peu plus mouillé ?

Publié le 08 novembre 2010 par Kamizole

sarkozy-27-sept-2010.1286853080.jpg

Le conditionnel s’impose puisque selon ce que je lis sur Le Figaro Bettencourt : Sarkozy mis en cause ? (Flash-Actu du 8 nov. 2010) il s’agit d’un témoignage de seconde main recueilli par Mediapart. Celui de Dominique Gauthier, ancien chauffeur des Bettencourt (de 1994 à 2004) qui tiendrait ces faits d’une confidence faite par l’ancienne gouvernante des Bettencourt – Nicole Berger, décédée en 2008 – qui, au cours d’une conversation téléphonique, lui aurait dit que Nicolas Sarkozy serait à l’époque de la campagne présidentielle «venu demander de l’argent aux Bettencourt»… Ce qui semble tout à fait plausible au regard de tout ce que nous avons pu apprendre depuis le 17 juin 2010 et la révélation des écoutes indiscrètes de l’ancien majordome des Bettencourt.

Les personnes qui n’auront pas trop perdu le fil de cette affaire à incessants rebondissements multiples, se souviendront sans doute que Claire Thibout, ancienne comptable des Bettencourt, avait affirmé que nombre de personnalités politiques avaient pour habitude de venir déjeuner dans leur hôtel particulier de Neuilly et que beaucoup en repartaient avec des “enveloppes”. Nicolas Sarkozy était un habitué et comme les autres aurait bénéficié de ces “enveloppes” quand il était maire de Neuilly, ce que son entourage a bien entendu toujours nié.

Malgré toutes les pressions, les gardes à vue, les informations tronquées habilement distillées dans la presse dans le but de faire accroire que ses affirmations recueillies par Mediapart tenaient de l’affabulation autant que de la manipulation par les journalistes du site, elle les avait maintenues, se bornant à préciser qu’elle n’avait pas assisté aux remises des enveloppes.

En revanche, en dépit des démentis aussi furibards que stupides parce que mensongers d’Eric Woerth, les carnets de compte de Claire Thibout – on accusa même la comptable de les avoir volés ! – et les retraits mentionnés sur les relevés de compte apportèrent bien la preuve de remises de fonds – 150.000 euros en liquide - pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, aux dates qu’elle avait précisées.

woerth-fait-la-sourde-oreille.1286564291.jpg

Nicole Berger, qui fut gouvernante pendant trente ans chez les Bettencourt, s’occupait selon M. Gauthier, «de la partie vestimentaire de Liliane Bettencourt, de l’achat de vaisselle et tout ce qu’il fallait pour la maison». Il estime que si elle fut informée de la remise d’argent – présumée – à Nicolas Sarkozy pendant la campagne électorale, c’est vraisemblablement qu’elle tenait ses informations de Liliane ou d’André Bettencourt. Cela n’a rien d’impossible eu égard à l’ancienneté de la gouvernante dans la maison. Il s’instaure forcément des relations de confiance et je ferais remarquer que la prétendue défiance à l’égard du personnel date de la mort d’André Bettencourt et de la montée en puissance de Xavier de Maistre et Paul-Marie Banier dans l’entourage de Liliane Bettencourt…

A la question de savoir pourquoi il n’a jamais livré ce témoignage à la police, Dominique Gauthier a ce cri du cœur bien compréhensible : «Ah non, je n’en ai pas parlé aux policiers! (…) Quand on voit à quelle sauce a été mangée Mme Thibout maintenant, j’ai pas envie de passer par là»…

Il restera que pour l’instant – avant d’en être dessaisis au profit du tribunal d’un autre ressort ? – l’enquête dans ses volets politiques a été confiée à des juges d’instruction – indépendants du pouvoir - qui peuvent décider ou non d’auditionner ou non des témoins, avec ou sans garde à vue.

liliane-bettecourt-europe1-22-oct-2010.1288322375.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire