Magazine Culture

projet kaleidoscope le village

Publié le 02 octobre 2009 par Oshimoto
Accueil > Archives > Archives Automne 2008 > Le projet Kaléidoscope

Le projet Kaléidoscope

Kaléidoscope, c’est comme un parcours proposé en Pays de Fougères, en amont des Trans Musicales, pour permettre à chacun d’entrer petit à petit dans les univers artistiques du festival et d’en découvrir la multiplicité. Kaléidoscope, c’est aussi la chance de vivre cet événement selon son envie : comme photographe, artiste, journaliste en herbe ou simplement comme spectateur. C’est aussi une façon de bâtir des ponts entre ville et campagne, entre professionnels et amateurs, entre artistes en émergence et artistes confirmés, entre tous les publics de nos différents territoires…Le public se fait voyageur, le long d’un chemin reliant le coeur des Trans au Pays de Fougères.

Autour d’une dizaine de structures culturelles et socio-culturelles du Pays de Fougères, les jeunes et moins jeunes sont ainsi invités à venir découvrir, redécouvrir ou encore approfondir l’étonnant univers des musiques actuelles, qui s’ouvre non seulement sur la musique, mais aussi sur les arts visuels, la danse, le multimédia…

Ce projet est soutenu par le Conseil Général d’Ille-et-Vilaine et la DRAC Bretagne.

Le programme

A St Aubin du Cormier – Espace Bel-Air
Spectacle de danse hip hop – vendredi 22 novembre – 20h30 – Gratuit

COMPAGNIE BLACK BLANC BEUR
Si je t’M

« Si Je t’M » interroge les relations entre Hommes et Femmes.
Christine Coudun a depuis longtemps constaté que la pratique de la breakdance comportait peu de contacts fille-garçon. C’est pourtant cette danse qu’elle utilise pour chorégraphier cette relation sur la scène. Poursuivre la quête de sens et d’émotions au-delà des stéréotypes portés par cette danse, voilà le moteur de la démarche de création. Dans l’univers du hip hop, les relations entre les Hommes et les Femmes sont encore trop souvent paroles muselées, tabous et préjugés. Si Je t’M  aborde ce thème comme un des reflets de la situation réelle de ce milieu et de cette génération.

  • Durée: 45’
  • Chorégraphie et montage musical : Christine Coudun
  • Création lumière: Patrick Florès
  • Costumes: Hardcore Session et Olga Papp
  • Danseurs : Franz Cadiche, Adilson Horta de Sousa, François Kaleka, Laurent Kong a Siou, Magali Lefay, Valentine Nagata, Manuela Bolegue, Lowriz Vo Trung Ngon.

Coproduction : Compagnie Black Blanc Beur, Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines (Fondation de France– Parc de la Villette– Caisse des dépôts– Acsé), Culture Commune- Scène Nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais, Ferme de Bel Ebat à Guyancourt et Ludwig Forum à Aix-la-Chapelle avec le soutien de la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France, de l’Association Beaumarchais, de l’ADAMI, du théâtre de Villepreux, du théâtre de l’Institut Marcel Rivière, de Hardcore Session et de Cultures France pour certaines tournées à l’étranger.

La compagnie Black Blanc Beur proposera également une représentation scolaire suivie d’une rencontre le vendredi 21 novembre à 14h ainsi qu’un stage pour débutants le samedi 22 novembre à 10h30 (salle des Halles).

Ateliers de danse hip-hop – samedi 23 novembre

La compagnie Black Blanc Beur proposera

  • un stage pour débutants le samedi 22 novembre à 10h30, à St Aubin du Cormier – Salle des Halles.
  • Un stage pour initiés le samedi 22 novembre à 14h30, à Fougères

A Louvigné du Désert
Tournée des Trans – samedi 29 novembre – 21h – Salle des Fêtes

Résidence de Daniel Gonzales

Tout le monde fredonne dans sa tête des musiques qui nous rappellent notre enfance, nos origines. La musique est l’art des sons et englobe toute construction artistique destinée à être perçue par l’ouïe. Dans le cadre de Kaléidoscope, les habitants du Pays de Fougères retiennent toute notre attention : qui sont-ils ? d’où viennent-ils ? et surtout quel rapport ont-ils avec la musique ?
Le projet Voie sera le parcours entre deux mondes qui se côtoient, se croisent. Les installations vidéos feront le parallèle en jouant sur la traduction en langage des signes et de la voix : l’un prête sa voix, l’autre ses mains. Tout au long de leur témoignage, un échange se fait tout en partageant leurs différents points de vue sur leur rapport avec la musique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oshimoto 186 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine