Magazine Informatique

Apple cédera-t-il au Flash Player sur iPhone et iPad?

Publié le 22 novembre 2010 par Mediabox

Apple cédera-t-il au Flash Player sur iPhone et iPad?

Avec le refus catégorique de Steve Jobs d’installer le Flash Player d’Adobe sur l’iPhone et l’iPad, et la tension entre les deux compagnies depuis le printemps dernier, la question ne se posait même pas. Mais au vue des futurs améliorations du Flash Player et la folle ascension des parts de marché récupérés par Androïd au court des dernières semaines, la question est à présent légitime.

Pourquoi Apple a-t-il refuser le Flash Player (FP)?

L’une des raisons principales était que le FP était gourmant en ressources et énergie. C’est il est vrai un point important quand on utilise du matériel mobile comme l’iPhone et l’iPad.

Vient ensuite le fait que le FP a été développé pour les ordinateurs de bureau. Il n’est pas adapté au écran tactile, principale révolution de ces dernières années dans le monde du téléphone mobile.

Pour finir, le FP, au travers de Flash, est d’une grande accessibilité. Des applications assez simple sont très faciles à mettre en place. Le résultat est que beaucoup de contenu Flash ne correspondent pas au standard et aux critères que la Pomme souhaite se donner, au travers de son contenu et de ses applications.

Mais comme vous avez pu le voir lors de l’Adobe Max 2010, le premier semestre 2011 nous réserve d’impressionnantes avancées du FP. Avec la prise en compte hardware, une très bonne gestion du tactile, une exploitation CPU quasi nulle sur le la 3D qui va permettre du très haut de gamme dans les jeux, les applications et le web, les réticences de Steve Jobs vont-elles encore être d’actualités? Avec des exemples comme Molehill, Apple voudra-t-il laisser passer la manne financière qui sera générée par les futures applications 3D en flash?

Le HTML5 est-il prêt?

Apple avait donc affiché son soutien au HTML5 comme principale alternative au FP. Même si il est vrai qu’avec le HTML5, de nouvelles possibilités sont apportées dans le développement du HTML. Mais comme le précise le W3C, HTML5 n’est pas encore au point et cela prendra quelques années pour une mise à niveau. De plus, avec les nouvelles possibilités du FP, le retard n’est pas prêt d’être comblé.

Quand le congrès s’en mêle…

Au milieu de l’été 2010, Apple qui restreignait les logiciels installés sur ses téléphones et tablettes subit un coup dur. Le congrès américain fait évoluer la loi sur les droits d’auteur (DMCA), et permet de rendre légale l’installation de logiciels jusqu’ici interdit (sous peine de voir la garantie du produit de la firme devenir caduque). Ainsi, des applications comme Frash ou le navigateur Skyfire qui permettent la lecture des contenus Flash sur l’iPhone et l’iPad trouvent un écho très favorable auprès des utilisateurs de la Pomme, avec un taux de pénétration en forte hausse.

L’analyse de la société Ovum:

Avec le passage de 3,5% à 25,5% de part de marché en un an pour Android et le passage de ce dernier devant iOS d’Apple dans la quantité de téléphones vendus, les analystes de chez Ovum estiment que Apple sera de moins en moins en position d’imposer une nouvelle norme web. Surtout qu’à présent, tous les OS supporte le FP, ce qui isole de plus en plus la firme de Cupertino.

Si vous ajoutez à cela le lancement récent de InMarket de Adobe, qui fournit un support et une plateforme pour les développeurs d’applications Flash et AIR, la domination de la plateforme d’Apple voit un nouveau concurrent plus que sérieux apparaître, surtout si on tient compte de l’importante communauté des développeurs Flash de par le monde.

Steve Wozniak s’exprime au sujet d’Androïd

La semaine dernière, Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple, s’exprimait au sujet d’Androïd, en estimant que ce dernière serait la plateforme dominante, comme Windows en sont temps sur PC. Mais si Apple veut se contenter d’une niche du marché d’où il serait indélogeable, jouant sur la qualité et la stabilité de ses produits et contenus, est-ce que ses clients seront prêt pour autant à rester dans ce microcosme et se couper d’une partie du web et des futures innovations des applications Flash?

Le Flash Player en court d’optimisation pour le MacBook Air

Adobe vient de se lancer dans une optimisation du FP spécialement adaptée au MacBook Air. Sans l’utilisation de Flash, celui-ci gagne 2 heures d’autonomie. Mais avec l’accès matériel de la dernière version du Flash Player, la donne pourrait changer. En effet, tous les tests démontrent à présent qu’avec la prise en compte matériel, la gestion de l’énergie ne sera plus pénalisée par le FP. Aujourd’hui, une version pour le MacBook Air, demain, une pour l’iPhone?

En conclusion

Pour ma part, je reste encore indécis sur le fait que Apple passerait le pas de l’installation du FP sur l’iPhone et l’iPad. La compagnie, au travers de son PDG se montre parfois obtus. Mais pourront-ils l’être encore longtemps? Et vous, qu’en pensez vous?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (2)

Par bien sur
posté le 10 février à 19:09
Signaler un abus

Bien sur que flash serais bien sur Iphone et Ipad c'est vraiment ce que je voulais.Mais quand même faudrait pas voir seulement les points négatifs mais aussi les positifs.

Par Gagner un iPhone 4
posté le 02 janvier à 18:41
Signaler un abus

Ca serait quand même bien qu'on puisse installer FP sur l'iPad au moins ...

Ajouter un commentaire