Magazine Humanitaire

Tchad : Impact de l’opération "Children Rescue" entreprise par l’association française l’Arche de Zoé sur les programmes humanitaires de Première Urgence.

Publié le 05 novembre 2007 par Thierry Mauricet

Présente au Tchad depuis avril 2004, Première Urgence intervient aujourd'hui dans l'est du Ouaddaï, en faveur des réfugiés soudanais des camps de Bredjing, Tréguine, Djabal, Goz Amir, Gaga et des populations tchadiennes déplacées et hôtes.

Carte_tchad

16 expatriés et 250 personnels nationaux mettent en œuvre les programmes de Première Urgence qui prennent en compte un ensemble de besoins :

Distribution de rations alimentaires d'urgence ;
Sécurité alimentaire par la distribution de kits agricoles (outils et semences) et formation aux cultures maraîchères ;
Mise en place d'activités génératrices de revenus (accès à la terre, au bois, au bétail, à la formation, à un travail…) ;
Construction d'écoles, formation de maîtres, et distribution de kits scolaires ;
Accès à l’eau et amélioration des conditions sanitaires et de santé ;
Identification et sensibilisation au droit humanitaire.

Au total, se sont plus de 60.000 personnes qui bénéficient directement de notre aide quotidiennement.

Le projet "Children Rescue" mis en œuvre par la jeune association française l’Arche de Zoé sème le trouble dans les esprits d’une population déjà sévèrement affectée par le conflit du Darfour rendant plus délicate la distribution de l’aide des ONG.

Thierry Mauricet, Directeur Général de Première Urgence, témoigne de cette situation dans le journal d’Europe 1 :

Pour en savoir plus sur nos programmes au Tchad


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thierry Mauricet 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte