Magazine Autres sports

Les recettes du Super Bowl : drinks!

Publié le 05 février 2011 par Sixverges
Les recettes du Super Bowl : drinks!C’est bien beau de concocter tant de bon manger pour le Grand Match mais encore faut-il se nettoyer le boyau de façon efficace et délicieuse par la suite. Ou avant. Ou pour s’engourdir le plus possible afin de mieux survivre au viol d’oreille que sera le show de Black Eyed Pisse. Voici donc quelques bonnes recettes de drinks dignes de Roger Baulu, « grand maître mixologiste et couche-tard émérite de la télévision canadienne ».
Les drinks classiques
Manhattan / Rob Roy : le drink classique du gangster! Difficile d’avoir un meilleur drink de tough que ça, à moins que quelqu’un ait inventé un cocktail de sang, de grizzly en crisse et de morceaux de vitre en feu.
- 1 ½ oz de rye (genre Canadian Club)
- ¾ oz de vermouth rouge (le bon vieux Cinzano)
- Glace
C’est la recette du Sweet Manhattan. C’est un peu sucré et ç’a la personnalité de Frank Sinatra. Si vous aimez pas trop le sucré, remplacez le vermouth rouge par du vermouth blanc pour faire un Dry Manhattan ou mettez moitié-moitié des deux pour un Perfect Manhattan. Pour le Rob Roy, remplacez le rye par du scotch.
Long Island iced tea : le drink classique pour saoûler une fille et lui faire faire des choses pas propres. La recette traditionnelle du Long Island iced tea ne contient pas de thé glacé et c’est ce qui en fait sa particularité première. Sa deuxième particularité, c’est qu’y a à peu près tous les alcools là-dedans, donc ça saoûle. Selon Wiki, ce drink a été inventé par un barman nommé Robert Butt à la demande d’Ernest Hemmingway. Whatever…
- ½ oz de vodka
- ½ oz de gin
- ½ oz de rhum blanc
- ½ oz de tequila
- ½ oz de Triple Sec ou Cointreau (liqueur d’orange)
- 1 oz de jus de citron
- 2 oz de Coke
Avis aux fans des Steelers, une variante appelée Pittsburgh Tea remplace la tequila par du bourbon (whisky du kentucky). Ça me semble une très bonne idée.
Les recettes du Super Bowl : drinks!
Bloody Ceasar au bacon : la dernière fois que chu allé à Boston, j’ai acheté de la vodka au bacon qui est spécialement conçue pour faire des drinks viandeux et salé comme le Bloody Ceasar. Le problème, c’est que c’est pas (encore) disponible ici, donc voici une recette adaptée pour mettre une touche baconée à votre Bloody.
D’abord, pour faire coller des garnottes de goût sur le bord du verre, prenez un quartier de citron, entaillez-le et faites le tour du bord du verre avec, question de le juter un peu. Prenez un petit bol (genre un ramequin) et couvrez le fond d’un mélange de sel de céleri (ou de Clamato Rimmer) et de poivre noir fraîchement moulu. Trempez le bord du verre mouillé dedans en le rotatant bien pour couvrir toute la surface mouillée du mélange sel/poivre. Ensuite, remplissez ça de ceci :
- 2 oz de vodka
- 6 à 8 oz de Clamato (il existe du extra spicy pas mal bon)
- Jus d’un demi-citron
- 1 c. à thé de raifort râpé (ça se vend en pot)
- 1 c. à thé de sauce Worcestershire (ou plus, au goût)
- Quelques gouttes de Tabasco (ou plus, au goût)
- 1 pincée de sel de céleri (ou plus, au goût)
- Du poivre en masse (au goût)
Un ajout intéressant est de mettre environ une cuillérée à thé de jus de cornichon à l’aneth, principalement la saumure des dills de Mrs. Whyte ou tout autre pickle de style juif. C’est moins vinaigré et plus salé. Ensuite, au lieu de mettre la traditionnelle branche de céleri, pourquoi ne pas accompagner ça d’une belle grosse tranche de bacon au poivre « thick cut » Choix du Président? Mettez une gang de tranches au four à 275F pendant environ une heure. Plus ça cuit lentement, plus ça reste droit et plus c’est parfait. Quand c’est prêt, mettez une ou deux tranches dans chaque verre de Bloody à la place du céleri et faites-vous traiter de gros tout-trempe par vos amis sceptiques.
Les recettes du Super Bowl : drinks!
Les drinks d’hiver
Coquetel à la bière d’épinette : je me permets d’emprunter cette recette du resto La Cantine sur Mont-Royal. C’est l’ultime drink de Noël et comme, pour moi, la période des fêtes se termine au Super Bowl (j’enlèverai mes décorations lundi), me semble que ça fitte bien. La recette…
- 1 ½ oz de gin
- 5 oz de bière d’épinette artisanale (style Marco)
- 1 branche de romarin
- 15 ml de graines de pomme grenade
Versez l'équivalent d'un demi-verre de glaçons dans un verre. Ajoutez le gin, la bière d'épinette et les pommes grenades. Décorez de la branche de romarin. C’est un drink qui a l’allure de Noël et qui goûte Noël. Chapeau, Cantine!
Punch d’hiver de mon pôpa : le punch qui tue. Ça se boit comme des chips et ça saoûle de façon très sournoise. Si vous avez un gros bol à punch et vous devez fournir pour tout le monde, voici une excellente proposition.
- 2.5 L de jus d’orange
- 250 ml de jus de citron
- 330 ml de cassonade
- 165 ml de sirop de grenadine
- 1 L de gin (oui, oui)
- 12 tranches d’orange
- 4 tranches d’ananas
- 1 canne de litchis (ou des litchis frais)
- 1 canne de cerises Bing (ou ces cerises fraîches)
Mélangez tout ça et voilà! Vous pouvez ajuster la quantité de fruits comme vous le voulez. Un bon truc pour garder le punch froid est de faire d’avance un gros glaçon de jus d’orange. Remplissez un pot de yogourt ou de margarine vide de jus d’orange et mettez ça au congélateur la veille. Ça dilue beaucoup moins le punch que de la glace.
Guinness matinale : Giant Snatch, notre correspondante senior en mixologie, suggère la recette de ses amis John Dutton, Denis McCready et Johanna Nutter, des barflies créatifs qui ont inventé une façon de rehausser une bonne pinte de Guinness. Dans le fond de la pinte, versez d'abord une shot d'espresso chaud, puis remplissez de Guinness. Ça ajoute un bon goût de café à la bière en plus de rafermir la mousse qui devient comme un crémage à gâteau brunâtre. Fabuleux et caféiné, question de vous donner un p’tit kick après votre sieste de la mi-temps.
Québec coffee_Mc2 : et tant qu’à être dans les boissons chaudes, François Chartier et Stéphane Modat nous proposent une recette de café québécois dans la lignée des cafés irlandais, espagnols et brésiliens traditionnels. Le mariage des ingrédients va vous paraître bizarre mais Chartier nous précise qu’une molécule appelée « sotolon » est présente dans chacun d’eux, donc fait la liaison pour assembler le tout. C’est quand même plus compliqué comme drink mais c’est intrigant et ça vous permet de faire votre frais.
- 2 c. à thé de sirop d’érable
- 1 café espresso allongé (environ 1/3 de tasse)
- 1 c. à thé d’Amaretto
- 1 c. à thé de gras de noix de coco (en conserve)
- 2 c. à thé de jus de noix de coco (en conserve)
- ½ t. de lait 3.25%
- Poudre de curry
À la façon Bloody Ceasar, mouillez le bord du verre en le trempant dans le sirop d’érable, puis en le trempant ensuite dans le curry. Mettre le sirop d’érable dans le fond du verre. Faites un espresso allongé et ajoutez l’Amaretto au café. Pour éviter que les liquides se mélangent et faire trois étages distincts, versez le mélange de café/Amaretto chaud en le faisant glisser doucement sur le dos d’une cuillère placée au bord du verre. Mélangez le gras de coco, le jus de coco et le lait, puis faites mousser en le faisant d’abord tiédir dans une casserole et en le mélangeant ensuite avec un pied-mélangeur. Si vous avez une machine à espresso, faites simplement mousser le mélange avec la fonction « mousse » pour faire des cappucinos. Quand la mousse est bien consistante, versez dans le verre sur le dos de la cuillère pour former la troisième couche. Saupoudrez de curry.
Et qui a dit qu’on n’était pas sophistiqué à 6VB?
Les drinks de football
Pour ceux qui aimeraient faire des drinks à l’effigie de leur équipe, je vous conseille fortement de changer d’idée, surtout pour les fans des Packers. Des drinks verts et jaunes, c’est pas évident à trouver. Vous pouvez ben vous faire une tasse de soupe Lipton avec de la crème de menthe verte dedans mais chu pas trop sûr du résultat. Par contre, il existe bel et bien un drink qui s’appelle le Green Bay
- 1 ½ oz de gin
- ½ oz de Chartreuse verte
- ½ oz de Chartreuse jaune
Pas sûr que beaucoup de gens tiennent dans leur bar une bouteille de Chartreuse verte ET une bouteille de Chartreuse jaune. Sinon, vite de même, j’essaierais p’têt une canette de Mountain Dew avec un peu de crème de menthe verte avec quelques feuilles de menthe et une tranche de citron en décoration. Ça doit pas être si mauvais.
Pour les fans des Steelers, pourquoi pas un Black Velvet? Faites un moitié-moitié de bière noire et de cidre dans une pinte. Les deux ne se mélangent pas et ça donne un mix de noir et de doré. C’est joli et très bon. La recette classique mélange du champagne avec de la stout, mais restons raisonnables.
Et pour les fans de foot qui ne prennent ni pour les Packers, ni pour les Steelers, assomez-vous avec un Drambuie Drop Kick
- 2 oz de vodka
- ¼ oz de vermouth rouge
- ½ oz de Drambuie
Non mais c’est quand la dernière fois que vous avez bu du Drambuie? Hein?
Les recettes du Super Bowl : drinks!
Les bières
Je pensais vous donner quelques idées de bonnes bières mais, selon un sondage 6VB fait au printemps 2010, la plus grande partie des lecteurs du site aiment mieux la bière qui goûte le frette que la bière qui goûte le goût fa’ que fuck that! Buvez don’ la broue que vous voulez et bon Super Bowl!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines