Magazine Science & vie

Stop! au jeu de massacre., est-ce Mozart qu'on assassine?

Publié le 30 janvier 2010 par Sungstory

Citation, extrait de:http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/044000022/0000.pdf"Grâce aux nombreuses délocalisations menées par la majorité des grands constructeurs taiwanais, un PC portable sur deux devrait être fabriqué en Chine, fin 2003 faisant de la Chine, le premier fabricant mondial de PC portables                .            HYPERLINK http://www.zdnet.fr/actualites/technologie/0,39020809,39115712,00.htm http://www.zdnet.fr/actualites/technologie/0,39020809,39115712,00.htm "Ce n'est plus le bas cout de sa main d'œuvre qui est aujourd'hui son atout principal mais sa qualité et son haut niveau d'éducation : "les Chinois forment chaque année de plus en plus de scientifiques de très haut niveau, en même temps qu'ils donnent une éducation forte à un nombre plus grand de leurs enfants …. Quand on regarde chez nous ce qui se passe sur l'éducation des jeunes, surtout des pauvres dans les villes, on voit qu'il n'y aura bientôt plus de comparaison possible entre la proportion de notre population vraiment éduquée et capable de suivre la haute technologie et celle de la Chine et de l'Inde. Là est le vrai problème" Felix Rohatyn, ancien ambassadeur des US en France au Monde, 12/11/03"La Chine pour ne plus autant dépendre des technologies occidentales (et payer des royalties qui pour les lecteurs de DVD représentaient près de la moitié du cout du produit fini) a décidé, outre un fort soutien aux logiciels libres de développer son propre système de normes dans, la téléphonie TD-SCDMA, les systèmes d'exploitation les lecteurs de DVD, RFID, la vidéo, la logistique.,"… et même un projet de standard Internet IPV9 développé par la Shanghai Jiuyao Digital Network Co  HYPERLINK "http://www.chinatechnews.com/index.php?action=show&type=news&id=1405" www.chinatechnews.com/index.php?action=show&type=news&id=1405 permettant une forme de "protection" de l'Internet Chinois du reste du monde"Elle s'est également lancée dans le développement de la 4G (100Mbps) dans la téléphonie mobile"Huawei hier encore totalement inconnue se pose aujourd'hui, en tant qu'équipementier ADSL, en compétiteur d'Alcatel, leader mondial avec 40% du marché.Ils ont remporté une tranche du gigantesque marché de basculement de British Telecom vers le standard IP "le niveau chinois atteint une classe mondiale. Il est trop facile de dire qu'ils copient, au contraire ils innovent. Leurs technologies et leurs brevets auront un impact important"(BT)"En 2005 Baidu, le Google chinois (700 personnes, 100 millions de recherches quotidienne et se considère être le 6ème site le plus visité du monde)  HYPERLINK "http://fr.biz.yahoo.com/050805/299/4j3cf.html" http://fr.biz.yahoo.com/050805/299/4j3cf.html  a atteint un sommet de capitalisation peu après son introduction sur la bourse de New York de 5 G$"
Sans doute, chères lectrices, chers lecteurs, à ce stade vous demanderez-vous : "mais où diable veut-il nous mener, ce vieux bougre ?" (Nota Bene - Notez Bien : "bougre", étymologie bulgur, transcription phonétique pour: ressortissant de Bulgarie; dans ce pays actuellement encore en grande partie agricole, la semoule de blé se dit "boulgour", et les habitants sont réputés pour leur hospitalité)
Comment ne pas être simplement révolté - ou bien encore muet de saisissement quand, sortant d'une torpeur naturelle due probablement à un excès de table ou de boisson (hélas, les crève-la-faim sont rarement philanthropes; voir le tableau célèbre, basé sur un épisode historique interpellant pour l'époque : le Radeau de la Méduse) on se trouve confronté à des projets tels que ceux, actuellement en débat de l'un ou de l'autre côté de l'Atlantique, projets législatifs que je résumerai si vous le voulez bien sous la dénomination commune Acta-Hadopihttp://fr.readwriteweb.com/2010/01/20/a-la-une/traite-acta-censure-loppsi-hadopi/
En français courant "colloquial" on connaît l'expression idiomatique ou consacrée par l'usage "noyer le poisson".
Je ne sais ce que vous en pensez, mais ces gens touts dits "représentants-du-peuple" qu'ils soient - en empêchant qui que ce soit de lorgner sur leur assiette même vide., prétendent vouloir préserver NOTRE gagne-pain, et le leur en sus ?!
Oh-je sais : bientôt sans doute m'accuserez-vous de parler ici de ce "dont je ne connais rien", ou bien de me mêler "de ce qui ne me regarde pas", voire (pour ceux que je vise) de basse démagogie, ou d'incitation à l'émeute (et pourquoi pas encore : de terrorisme?)
Pourtant tout utilisateur d'internet - non seulement conscient de ses droits de citoyen ordinaire, mais aussi tant soit peu intéressé par ce qui devient jour après jour bien mieux et plus indispensable qu'un banal outil de travail bureautique, devrait se rendre compte de la portée incalculable mais prévisible des tractations discrètes en cours actuellement :Hadopi, partie d'ActaLoppsi, fortune des réseaux
En Belgique - pour ceux qui n'ont pas la mémoire courte et qui s'intéressent un peu à la vie publique, on se souvient d'un scandale de ce qu'on dit  le "monde des affaires" - comme s'il y avait un "monde" à part pour ces choses en fin de compte importantes pour toutes et tous qui ont précisément aussi "des choses à faire" !
Il s'agit d'un certain Schneider, de la "grande famille" des industriels du Creusot, groupe sidérurgique aux contreforts du Massif-Central de la France. Ce Monsieur avait cru bon de venir comme on dit "sur la place" en Bourse de Bruxelles pour placer des capitaux vite-fait et les faire échapper ainsi à la fiscalité française. Hélas à l'époque - en 1994, non seulement il violait les dispositions internes de régulation des marchés financiers belges, mais aussi certains règlements contraignant édictés au niveau européen. On a beau être industriel puissant, homme d'affaires respecté dans son propre pays, comment rester comme on dit "au courant de tout"., n'est-ce-pas ?!
Mais ce n'était que le début d'une conspiration (il y en a d'autres, à d'autres niveaux, en d'autres domaines) qui finalement en 2007-2008 a permis au groupe financier Suez - dont la maison-mère est sur Lyon (voir la trop fameuse compagnie "Lyonnaise des Eaux" censée gérer la dépollution) de mettre main basse sur des capitaux majoritaires en Belgique notamment ceux de Tractebel-Electrogaz.
Qui ne connaît les noms de Madame Anne Lauvergeon - Areva, et de Monsieur Gérard Mestrallet - groupe Suez ?
Mais toutes et tous citoyens avertis savent que ces noms bien connus des habitués de Cercles prestigieux - si ce n'est de prestige authentique, à l'instar du Cercle de Lorraine fréquenté régulièrement., par les bo-bos ou autres gogos et cocottes de Bruxelles et d'ailleurs, sont ceux de grands-commis technico-commerciaux au service de holdings financiers baptisés à tort en la circonstance "groupes industriels" (2).
Car en fin de compte ils permettent à seuls certains groupes d'actionnaires de se partager les dividendes majoritaires de quelques compagnies obligatoirement cotées en Bourse, compagnies dont la fortune se fonde sur l'un ou l'autre copyright  "licence commerciale" ou "secret de fabrication" jalousement surveillés - sans autre égard pour l'économie réelle, c'est-à-dire plus généralement pour les bilans comptables, ou les réelles perspectives d'avenir de nombreuses autres sociétés ou compagnies commerciales et industrielles quotidiennement à l'oeuvre sur le terrain.
Pour autant quel créateur, artisan, artiste ou industriel par ailleurs honnête citoyen oserait encore croiser son propre regard dans le miroir s'il affirmait sans rire n'avoir jamais commencé par imiter d'abord plus ancien, plus "ferré" ou encore, plus "branché" que soi-même ? Sans rire., disons-le franchement : rire jusqu'aux larmes, ou bien ricaner comme seul peut le faire le Loup, le Chacal, la Hyène et parfois encore leur petit-cousin - le réputé meilleur ami de l'Homme, le Chien.
"Nous sommes tous des cybercriminels"http://www.monde-diplomatique.fr/2001/06/UAEUQ/15291
Dans un domaine plus strictement confidentiel, qui donc aurait- il(elle) jamais l'outrecuidance de s'arroger certain(s) droit(s) d'originalité comme ceux d'un Pygmalion ?
Mais c'est aussi, par opposition, le sens de cette fable du dit "bonnet d'âne" -  fable antique dudit "secret-bien-gardé", celui d'un roi mythique qui cachait les trop longues oreilles dont il était affublé : QUI DONC ici et maintenant peut-il(elle) me dire de quoi je parle ? Voir (1) en fin d'article.
En effet, tout le monde - et c'est bien le cas de le dire, tout être humain où qu'il se trouve sait pertinemment bien qu'un prétendu "secret de fabrication" d'abord ne vaut jamais "pour toujours", et dans la pratique n'a qu'une portée limitée dans le temps et l'espace.
Pour le reste, en Belgique on en sait quelque chose avec notre Solvay national et la concurrence de fait qu'il fit au fameux "procédé Leblanc" utilisé jusqu'alors pour obtenir le bicarbonate de soude (nettoyant ménager d'usage courant pour l'époque)  Ernest Sovay fit la fortune de tout un groupe industriel, en vendant sur le marché un produit identique, mais obtenu à partir d'ingrédients très communs (sel et ammoniaque)
Il y a longtemps que ce brevet, ou copy-right, est "tombé dans le" - certains pensent "revenu au", domaine public.
Mais parmi vous lecteurs ou lectrices, certain(e)s ne connaissent-t-ils pas le délai-limite des cinquante ans au-delà desquels toute propriété fût-elle de terrains fonciers doit en principe revenir à la communauté hébraïque ? À en juger par l'actuel comportement des responsables politiques de l'Etat sioniste, on est en ce moment là-bas notamment à Gaza, loin du compte et très éloigné de ce que prescrit le droit international.
http://back-to-andaman.blogspot.com/2006/10/internet-american-censorship.html
http://back-to-andaman.blogspot.com/2006/07/les-uns-comme-les-autres-ici-ou.html
1. "Le roi ***** a des oreilles d'âne"
2.À propos des groupes militaro-industriels aux E-U d'Amérique du Nord, voir prochainement sur RTBf-télévision le film "La Cabale">> Penser au Global - Agir au Local <<
"Penser au Global - Agir au Local"

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Trop de notes, Monsieur Mozart

    Trop notes, Monsieur Mozart

    de Bernard Bastable, pseudonyme de Robert BarnardLe statut de mythe, même vieillissant, ne donne pas pour autant le droit de se reposer. Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Un requiem pour Mozart

    requiem pour Mozart

    de Bernard Bastable, pseudonyme de Robert Barnard En 1820, Mozart vieillit à Londres où il désespère de voir un jour monter un de ses opéras. Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Dexter en stop motion

    Un gros fan de Dexter je suis. Voici une pub pas si mal faite par ShowTime de Dexter en stop motion. Show Time essaie probablement de prendre cette vague de... Lire la suite

    Par  Dean28
    JOURNAL INTIME
  • Mozart l’opéra rock, bientôt l’intégrale

    Mozart l’opéra rock, bientôt l’intégrale

    C'est pour bientôt que l’intégrale de Mozart l’Opéra Rock va sortir, le 21 septembre 2009. 2 formats seront proposés avec d’un côté le double CD avec 9 titres... Lire la suite

    Par  Guillaume
    CULTURE, MUSIQUE
  • Wrangler/ Stop Thinking.

    Encore un excellent spot pour la marque Wrangler par l'agence française Fred & Farid.Agence: Fred & Farid, Paris. Lire la suite

    Par  Sylvestreb
    EMARKETING, FOCUS EMPLOI, INTERNET, MARKETING & PUBLICITÉ
  • Mozart, l'Opéra Rock : j'étais à la première !

    Mozart, l'Opéra Rock j'étais première

    Mardi 22 septembre 2009 : première de la nouvelle comédie musicale de Dove Attia et Albert Cohen qui consacrent cette fois-ci le plus grand compositeur de tous... Lire la suite

    Par  Grégory Roger
    A CLASSER
  • Mozart, opéra rock !

    Mozart, opéra rock

    Des costumes époustouflants, une musique très bien écrite en accord avec l'opéra rock, des comédiens et chanteurs à la hauteur de leur rôle, voilà de quoi... Lire la suite

    Par  Lyliplume
    PHOTOS, TALENTS

A propos de l’auteur


Sungstory 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine