Magazine

TELEPOLIS : Regarde et tais-toi

Publié le 30 janvier 2008 par Thibault

TELEPOLIS : Regarde et tais-toiVous manger, buvez, vivez, dormez avec votre télé ? Alors, “Telepolis” vous est destiné. Ce long métrage argentin atypique est l’une des surprises de la semaine. Le pitch est simple. “La voix” est la seule survivante d’un monde où le peuple avale en continue les propos du dictateur “Mr Tele“. Les habitants, muets, ne peuvent pas communiquer. Ceux-ci se contentent de regarder continuellement la Télévision.

La Antena” (traduit “Telepolis” en français, sans doute comme appel aux nombreux spectateurs du petit bijou que fut “Persepolis” l’année dernière) est un bel objet visuel, ceci est incontestable. Ce long métrage mélangeant prises de vue réelles et animation est une merveille graphique. L’argentin Esteban Sapir maîtrise bien la réalisation et nous offre un univers poétique qui mélange volontairement l’ancien et le nouveau.

Inquiétant et merveilleux à la fois, surréaliste mais renvoyant profondément à des situations bien réelles, “Telepolis” souffre cependant de sa propre audace. Son propos, volontairement naïf, est parfois un peu trop lourdement appuyé par de nombreux effets de style symbolistes. Aussi à force de trop vouloir faire parler les formes et les images (vu que presque tous les dialogues s’affichent en sous-titre), Esteban Sapir ferme son film, ce qui pourrait le rendre assez difficile d’accès pour de nombreux spectateurs.

Telepolis” est au final plus une prestation de vidéaste qu’un long métrage conçu pour une diffusion en salles. Il n’en reste pas moins un bel objet.

Note Shotactu : 6/10

La bande annonce :

M.Z


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thibault 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte