Magazine

Societe Generale : questions sans reponses

Publié le 30 janvier 2008 par Jean Lançon

Dépêche AP via Yahoo Actualités :

"Tout est vrai", répond le PDG de la Société générale Daniel Bouton à ceux qui doutent qu'un seul trader ait pu dissimuler l'ampleur de la fraude au sein de la banque. Dénonçant des "théories du complot", il affirme que, même s'il "n'a rien d'un surdoué de l'informatique", Jérôme Kerviel "était vraiment très fort pour contourner les contrôles".

Quelqu'un y croit encore ? Si oui, qu'il (elle) se manifeste, merci.

 

Daniel Bouton souligne qu'il n'a "jamais vu" Jérôme Kerviel. "Cela ne m'a jamais traversé l'esprit. J'avais mieux à faire" une fois que l'affaire avait été révélée, indique-t-il.

Il ne l'a jamais vu ? Ou jamais vu depuis la révélation de l'affaire ? La seconde phrase posant une ambiguité par rapport à la première.

Il revient également sur le déroulement des faits, depuis le moment où il a été informé de la fraude, la samedi 19 janvier "à 16h20 précises", jusqu'au jeudi 24, quand "tout devient public" et que la position prise par Jérôme Kerviel est déjà "liquidée".

Quid de la transparence à l'égard des porteurs pendant ces cinq jours ?

:

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :