Magazine

Le devoir de mémoire

Publié le 31 janvier 2008 par Sammy Fisher Jr

« Rebondissement spectaculaire dans l’affaire du bagagiste de Roissy arrêté le 28 décembre dernier : Abderazak Besseghir clamait son innocence, il avait raison, il a été victime d’un complot, ou plus exactement d’une sombre histoire de vengeance [...] »
France Inter, 10 janvier 2002, journal de 19h, présenté par Serge Martin.
Difficile pourtant de parler de rebondissement, et plus encore de rebondissement spectaculaire ! Du moins d’un point de vue strictement judiciaire, puisque l’instruction est à charge et à décharge. Le « rebondissement » n’existe qu’en raison du traitement médiatique de cette affaire ; et il n’est « spectaculaire » qu’en raison de son traitement... spectaculaire.
Source : Acrimed

Le "bagagiste de Roissy" c'est monsieur Abderazak Besseghir, monsieur, j'insiste, car quelqu'un qui a été à ce point privé de sa dignité a besoin plus que n'importe qui d'autre de se voir traité avec un minimum de considération. Vous souvenez-vous ? C'est déjà tellement loin (pour nous) mais pourtant si récent (pour lui). 28 décembre 2001. Une dénonciation, une arrestation, le début de l'enfer. Des armes, de l'explosif, la qualification de taliban, la machine médiatique qui s'emballe.
Le 11 septembre est encore tout proche, les décombres du World Trade Center fument toujours, et la chasse aux sorcières ne fait que commencer. Tant pis pour les victimes collatérales, les dommages innocents, les bavures, les incidents regrettables... je ne suis pas au courant du dernier terme à la mode censé remplacer "injustice". Tout cela se révélera au final comme une bien triste affaire de famille, un complot comme on croit qu'il n'en existe que dans les films.
En parlant de film... c'est justement là que le bas blesse. Car non content d'être innocent des crimes dont on l'accuse, monsieur Besseghir refuse avec la dernière énergie de prêter son nom et son histoire à toute une foule de gens, journalistes, éditeurs, producteurs, qui se voient déjà rentabiliser son cauchemar sous une forme ou sous une autre. Il a pourtant dit non à tout le monde, ce qui lui vaut d'être harcelé par un pudique trop curieux journaliste en veste de cuir, un éditeur ému avide, rien que des gens biens intentionnés ne rêvant que d'informer le bon peuple. Et tant pis si ce sont peu ou prou les mêmes qui crièrent haro sur le baudet quelques mois plus tôt.
Rue89 publie aujourd'hui une tribune dans laquelle cet homme réclame, pour lui et pour sa famille, le droit à l'oubli. Ce droit que nous savons tous exercer quand ça nous arrange, vous savez, pour toutes ces vilaines choses du journal qui nous empêcheraient de dormir si on s'en souvenait encore après la météo... Prenez le temps de lire son cri de gueule, son coup du coeur, sa supplication. Et juste après, oubliez le !
devoir mémoire

Le bagagiste de Roissy à France2: "Oubliez-moi" | Rue89 via kwout


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Faut-il imposer le devoir de mémoire aux enfants ?

    Faut-il imposer devoir mémoire enfants

    “Nicolas Sarkozy veut faire parrainer des enfants tués dans la Shoah par des élèves de CM2. “Bizarre : tous les documentaires concernant la Shoa ne sont-ils... Lire la suite

    Par  Fosseene
    A CLASSER
  • Tibet… bientôt un devoir de mémoire ?

    Le Tibet a été un pays libre et indépendant, respecté. Il a toujours possédé sa propre histoire et sa propre culture, que jamais personne n’avant remises en... Lire la suite

    Par  Fosseene
    CULTURE, POLITIQUE, A CLASSER
  • Perte de mémoire

    Attardons nous un instant sur le service des objets trouvés dont la surcharge fait inéluctablement penser à une décharge publique et qui, pourtant mérite... Lire la suite

    Par  Cebeji
    A CLASSER
  • Entre mémoire et détente

    Difficile de s'imaginer qu'en cette belle journée de mai, il y a plus de 60 ans, le maréchal Keitel signait la capitulation sans condition de l'armée allemande. Lire la suite

    Par  ßertrand
    A CLASSER
  • Jeanne sans Serge (magnéto !)

    Au lycée, le volley était le seul sport co que j'aimais bien. D'abord, il faut l'avouer tout net, parce qu'il faut moins courir que les autres sports co et... Lire la suite

    Par  Mlle A
    A CLASSER
  • Humour sur France Inter!

    Bon! On est rentrés de la plage (un peu), on trie les coquillages, on s'occupe de son corps (halé le corps!) et après, on fera chauffer... Lire la suite

    Par  Caramelito
    CULTURE, HUMOUR, INSOLITE, MÉDIAS, RADIO
  • Humour sur France Inter!

    Bon! On est rentrés de la plage (un peu), on trie les coquillages, on s'occupe de son corps (halé le corps!) et après, on fera chauffer les micros. Lire la suite

    Par  Caramelito
    HUMOUR, INSOLITE, TALENTS

A propos de l’auteur


Sammy Fisher Jr 135 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte