Magazine Science

La masse de l’itinérance

Publié le 31 janvier 2008 par Raymond Viger

Posted on by Raymond Viger

La masse de l'itinérance
Paru le 24 novembre 2007

Jeudi soir. Place Émilie-Gamelin, Montréal. Une masse d'itinérants se vautre autour d'un feu de poubelle. Certains tiennent une bière dans leur main. On sent les odeurs de joints dans l'atmosphère froide de la première vraie neige de l'hiver. Rien pour changer les idées que ce font les gens des itinérants.

Tous ces itinérants sont là pour l'État d'urgence, de l'Action terroriste socialement acceptable (ATSA). Chaque année, l'organisme activiste qui s'attaque à l'environnement, la pauvreté et l'ignorance politique tient cette événement où des chapiteaux servent de refuge, de cafétéria, et de lieux d'expression artistique. Le tout gratuitement. Rien de moins.

Mais la réalité me saute en pleine face avant même d'arriver sur les lieux de l'événement. Une jeune punk quête dans le métro. Un passant lui lance de se trouver un travail. "C'est ce que je fais, travailler" lance-t-elle en réponse. L'homme poursuit sa marche tout en continuant d'argumenter avec l'itinérante, sans vraiment faire attention à ce qu'elle lui répond. Les deux veulent tenir leur bout, et n'en arrivent à rien. L'homme, avec qui je monte les escaliers roulants, me lance que les itinérants ont déjà des endroits pour se nourrir gratuitement, et qu'ils ne quêtent que pour s'acheter de la drogue.

En sortant de la station Berri-UQAM, la réalité me poursuit. Un itinérant à qui j'ai refilé deux cigarettes la veille est là, et n'a pas l'air dans son assiette. Je lui jase ça un peu : "Qu'est-ce que ça symbolise pour toi l'État d'urgence?" Somme toute, c'est selon lui une bonne idée, et surtout un bon endroit pour les tiens pour le temps que ça dure... Lui ne dormira pas là, et n'a même pas profité de la nourriture gratuite sur place. Il n'avait pas faim, il s'est réveillé avec une migraine qui l'a poursuivi toute la journée.

Je rentre sur les lieux de l'événement. Un autre itinérant vient me quêter une cigarette. Bonne occasion pour ouvrir la conversation. Il m'explique qu'il a un travail, mais qu'il consomme. Il sait qu'avec son travail, il pourrait se trouver un appartement. Mais avec les centres d'hébergement et les roulottes de distribution de nourriture, ça lui permet de garder son argent pour sa consommation... Ça porte un peu à réflexion ça, non? Et encore une fois, rien pour apaiser les préjugés...

Il me raconte qu'une fois, à une roulotte de distribution de repas, un itinérant plein de pisse et de merde s'est fait retourner de bord, vu son odeur dérangeante et son état mental peu normal. "Il va où ce gars-là une fois qu'il s'est fait retourner de bord partout. C'est supposé être pour les gens comme lui ces endroits-là" de s'exprimer mon nouvel ami itinérant.

Somme toute, après avoir jasé avec quelques uns d'entre eux, on se rend compte que ces gens ne sont pas si différents. Du moins, ils ne sont pas "les autres". Ça, c'est la perception qu'on a. Mais ces gens de la rue, ils ont une opinion, ils savent parler, être sympathiques, se faire des amis, faire la fête, prendre soin d'un chien, travailler, avoir des migraines, et sourire aussi. Oui, j'en ai vu des sourires.

Gabriel.

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

La masse de l’itinéranceChantal Lee a vécu la violence physique, les abus sexuels et l'enfer de la drogue, mais elle en a triomphé. Malgré la maladie qui l'afflige, elle partage par sa poésie son amour de la vie et son optimisme à toute épreuve. Un livre rayonnant, à l'image de son auteure.

Le livre est disponible au coût de 10,00$.
Par téléphone: (514) 256-9000, en région: 1-877-256-9009
Par Internet: http://www.editionstnt.com/Livres.html Par la poste: Reflet de Société 4233 Ste-Catherine Est Montréal, Qc. H1V 1X4.

Filed under: blogue des stagiaires, Uncategorized Tagué: | état d'urgence, consommation, Environnement, itinérant, pauvreté, place émilie-gamelin


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Exposition Raymond Poïvet

    Raymond Poïvet était un grand dessinateur de Vaillant, puis de Pif Gadget. On lui doit notamment "Les Pionniers de l'espérance", une grande saga de... Lire la suite

    Par  Dominik89
    CARICATURES, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Action - Réaction.

    La justice annule un mariage musulman sur requête d’un mari trompé sur la virginité de sa femme Le tribunal de grande instance de Lille a annulé un mariage... Lire la suite

    Par  Dan
    HUMEUR, SEXO, SOCIÉTÉ
  • Sarkozy veut que chaque handicapé trouve sa place

    Le président Nicolas Sarkozy a promis mardi que la création de 50.000 places supplémentaires dans les établissements pour personnes handicapées serait lancée... Lire la suite

    Par  Snut
    BD & DESSINS, CARICATURES, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ, TALENTS
  • Vive Raymond Domenech !

    Je dois être en ce mercredi, un des rares défenseurs de raymond Domenech. Pourquoi ?, tout d'abord je n'aime pas les lynchages collectifs et là cela risque... Lire la suite

    Par  Infolimousin
    SOCIÉTÉ
  • Piazza : «Travailler la masse»

    Adjointe aux Sports d’Alain Juppé depuis sa dernière réélection à la mairie de Bordeaux, Arielle Piazza fait le bilan de quatre mois d’un travail qui doit... Lire la suite

    Par  Bordeaux7
    SOCIÉTÉ, SPORT
  • Greenpeace : action !

    Juste pour rendre hommage à Greenpeace pour cette action de sensibilisation ! Et quelques autres clips ! Lire la suite

    Par  Chezfab
    ENVIRONNEMENT, FOCUS EMPLOI, MARKETING & PUBLICITÉ, SCIENCE & VIE
  • Cacharel : Masse moi encore !

    C'est l'été, même si on travaille et qu'il fait un temps pourri, laissez-vous tenter par un petit massage virtuel. Cacharel profite du lancement de son nouveau... Lire la suite

    Par  Mathieu Parc
    EMARKETING, INTERNET, MARKETING & PUBLICITÉ

A propos de l’auteur


Raymond Viger 469 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte