Magazine Conso

Les avantages et inconvénients des énergies renouvelables

Publié le 29 mars 2011 par Dailyconso

Alors que les ressources d'énergies fossiles finiront tôt ou tard par être épuisées, alors que le nucléaire suscite des questions toujours aussi nombreuses, les énergies renouvelables sont encore peu connues du grand public et souvent sous-exploitées. La Terre regorge de ressources inépuisables en tout genre. Seule nécessité, les convertir pour en faire de l'énergie. Bien moins polluantes, générant peu de déchets, elles sont des solutions alternatives crédibles pour le futur. Mais encore faut-il les connaître... Tour d'horizon avec DailyConso.

Des énergies naturelles pour la nature

La Terre fournit des ressources inépuisables produisant peu de déchets polluants tout en coûtant moins chères aux consommateurs. L'énergie peut venir du soleil, de l'eau, de la terre, du vent ou encore des végétaux. Les filiales qui exploitent ces énergies renouvelables créent des emplois et favorisent la gestion des ressources locales. Tout l'inverse des énergies fossiles comme le pétrole, le gaz naturel ou le charbon.

L'eau, le vent, la terre et le soleil sont donc des sources d'énergies qui trouvent désormais leur application au quotidien grâce à des installations spécifiques. Découvrez les avantages et inconvénients de chacune.

L'énergie du vent : l'éolien

Le vent produit une force qui bien exploitée permet de créer de l'énergie. Le vent est probablement l'énergie renouvelable la plus ancienne puisque nos ancêtres l'utilisaient déjà pour leurs moulins afin d'entraîner une roue pour moudre le grain.

Le principe est ici le même, puisque l'énergie cinétique du vent entraîne une pâle qui entraîne à son tour un générateur produisant ainsi de l'électricité.

L'éolien est une énergie renouvelable qui se développe, soit à travers de grands parcs éoliens, au large des côtés ou dans des plaines venteuses, soit au travers du petit éolien que l'on retrouve pour des installations individuelles . A terme, cette énergie renouvelable pourrait fournir entre 18 et 20 % de la consommation électrique d'ici 2020 en Europe.

Ses plus : elle ne rejette aucun gaz à effet de serre, la technique est bien connue et rodée, éolienne individuelle possible.

Ses moins : inesthétique dans le paysage, l'installation individuelle parfois difficile (manque de place, démarches administratives).

L'énergie du soleil : le solaire

Le soleil est la plus puissante des sources d'énergies que nous connaissons. Sa puissance est telle qu'il pourrait à lui seul couvrir les besoins de la Terre durant des générations.

Le soleil peut ainsi s'utiliser de manière passive , en orientant convenablement son logement, en pratiquant les bonnes ouvertures et en optimisant l'isolation.

Mais les rayons du soleil peuvent également se capter et être transformée en énergie. S'il existe des " fermes solaires ", l'énergie solaire est le plus souvent utilisée individuellement dans les foyers. On trouve alors des panneaux photovoltaïques pour produire de l'électricité et la revendre et des panneaux thermiques pour chauffer l'eau.

Ses plus : ils se posent facilement sur les toits, produisent de l'énergie tout au long de l'année, permettent de revendre l'électricité produite, favorisent les maisons basse consommation et autonome.

Ses moins : les coûts souvent élevés d'installation, la place nécessaire et le taux d'ensoleillement selon les régions.

L'énergie de l'eau : l'énergie hydraulique

Là aussi, cette énergie renouvelable est utilisée depuis des générations, puisque certains moulins se servaient de la force des cours d'eau pour entraîner leurs roues. Aujourd'hui, le principe est le même. Des barrages hydrauliques créent des retenues d'eau et se servent de la pression pour faire fonctionner des turbines afin de générer de l'électricité et des centrales au fil de l'eau tournent en continu au rythme des rivières ou des fleuves. Il est également possible d'utiliser la force des marées pour produire de l'électricité grâce à des installations très particulières, les centrales marémotrices. L'eau est la source d'énergie renouvelable la plus utilisée dans le monde, avec plus de 20 % de la production mondiale d'électricité essentiellement produite par des barrages.

Ses plus : le gain d'énergie, la possibilité d'installer une mini-centrale à domicile alimentant une maison, le nombre de cours d'eau sur Terre.

Ses moins : la mise en oeuvre des travaux, des écosystèmes perturbés, les conséquences d'un accident, la nécessité d'habiter près d'un cours d'eau pour installer une petite centrale

L'énergie de la Terre : la géothermie

La Terre dégage de la chaleur, une énergie renouvelable inépuisable. La géothermie consiste à exploiter cette chaleur, soit pour chauffer des logements, soit pour produire de l'électricité. Aujourd'hui, la géothermie se développe essentiellement par le biais des pompes à chaleur et des puits canadiens , même si des systèmes à plus grande échelle permettent de récupérer la chaleur produite par des nappes d'eau chaude situées en profondeur et de chauffer ainsi des parcs entiers de logements.

Ses plus : son efficacité, les grosses économies d'énergie, et notamment en matière de chauffage, double utilisation de la géothermie, double fonction : chauffage en hiver et climatisation en été.

Ses moins : les structures de fonctionnement, nécessite de l'électricité, les travaux pour les maisons.

L'énergie des végétaux : la biomasse

Probablement la moins utilisée des énergies renouvelables, la biomasse désigne toutes les ressources d'origine végétale qui permettent de créer de l'énergie comme le chauffage, l'électricité ou le biocarburant . L'utilisation de végétaux permet donc un contrôle du renouvellement des ressources. On distingue ainsi deux grandes familles de biomasse : la biomasse solide ou bois énergie pour le chauffage au bois , et la biomasse liquide utilisée pour les carburants (algues, gaz)

Ses plus : économique, l'efficacité, le stockage facile sous certaines formes.

Ses moins : la combustion, la surexploitation des ressources, l'utilisation de matières premières comme l'eau, le faible rendement énergétique en cas d'humidité.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Dailyconso 4 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine