Magazine France

Michel Rocard parle, un prof disjoncte…

Publié le 01 février 2008 par Marc Vasseur
Retour de quelques jours de vacances neigeuses… loin d’un ordinateur, loin des blogs… bref un instant de respiration dans ce monde de l’extrême information… alors, je pourrais faire un petit retour en arrière sur l’actualité qui ne s’est pas arrêtée… non, rien de bien utile, juste deux évènements qui m’ont interpellé.   Je sais, le titre est accrocheur à l’instar du défunt adage de Paris-Match « le poids des maux, le choc des photos »… je l’assume et au fond… qui sait… la vrai vie se trouve peut être dans cette accroche… et les photos… tout est dans tout... et vice et versa…. Tiens, ça me rappelle une chanson à la con…   Alors pourquoi Michel Rocard… à contre-pied d’un article précédent où je l’avais un peu étrillé, aujourd’hui, je « vole » à son secours… non qu’il est besoin de moi… plus simplement, parce que j’ai parcouru rapidement les commentaires de Libé après qu’il ait annoncé son retrait de la commission Pochard sur le métier d’enseignant. Comme d’habitude lorsqu’il s’agit de Rocard, ce dernier se voit traiter de tous les noms d’oiseau sur la thématique du « traître à la cause » par certains bien-pensants de « gôôche ». Sur cette histoire, une première fois pour avoir oser participer à un machin initié par notre Président en berne (je dis machin car manifestement, Sarkozy utilise à plein l’usage de la commission jetable) ; et aujourd’hui pour des propos rapportés par Le Figaro. Et à en juger par sa réaction, il semble qu’effectivement ce journal -bien de droite décomplexée sauf pour vendre des Rafales – a transformé les dits propos pour les rendre davantage Sarko-compatible. Sur le fond, oui il me paraît nécessaire de réfléchir à l’évaluation des profs mais de grâce pas sur l’indicateur simplet du nombre de bacheliers ou de redoublements… à ce jeu à la con… il est indéniable qu’il vaut mieux enseigner à Louis Legrand qu’à Sarcelles… et vis-à-vis de l’estime de que je porte à Rocard, je doute qu’il ait pu faire un telle proposition à la con.   Et pour moi, il est évident qu’on peut rapprocher cet épisode avec le prof de Berlaimont qui a sauvagement agressé ce pauvre enfant sans défense et innocent… oui je donne l’impression de prendre 080128-Gab-ski-01.jpgce fait divers par-dessus la jambe… oui et non… mais pour le coup, je partage l’avis de NicolasJ… et je remarque que le gamin a pu réintégrer sa classe… probablement comme une star aux yeux de ses petits copains et pour arranger le tout le prof est désormais alcoolique suite à l’enquête menée par… des gendarmes… aucun lien avec la profession du père du gamin bien élevé… c’est sans doute cela la restauration de l’autorité sur l’enfant roi…. et pour le coup, je salue la réaction assez mesurée de Xavier Darcos.   «Violence aggravée sur mineur», termes retenus à l’encontre du prof merde, Gabriel va pouvoir porter plainte… et oui… il y a quelques mois…ma main est partie (j’étais à jeun)… Je lui donnais le bain ; Gabriel venait de renverser de l’eau sur le sol  avec un gobelet, je gronde, j’explique… déjà faute du père, place au dialogue, ne pas le « terroriser »… dans la seconde qui suit, Gabriel remplit son gobelet, me regarde droit dans les yeux… je dis « Non » ; il sourit et verse son gobelet… sur le sol… … « Paff »… voilà, le lien avec les photos de mes deux polytraumatisés… si j’ai des remords… je n’en sais rien…   Retour tranquille… en somme

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte