Magazine

Le sable de Cayo Largo

Publié le 02 février 2008 par Francine Rousseau

DSCF0763

Souvenir de voyage: À Cayo Largo, le sable est si fin, si blanc, si doux. Il m' a inspiré ce poème.


Le sable blanc, le sable doux

Tout le jour il est inondé de soleil.
Il nous invite à le visiter.
Sur sa peau molle nous marchons.
Son corps se déforme sous nos pas.
Le sable blanc, le sable doux.

Débris de rochers et de coquillages
Il nous épouse, il nous enlance.
Il coule entre nos doigts.
Sur son dos, les enfants y jouent.
Le sable blanc, le sable doux

Et quand le soir tombe,
Il repose seul dans la nuit.
Bercé par le chant des vagues.
Il s’abandonne heureux et satisfait.
Le sable blanc, le sable doux .


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francine Rousseau 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte