Magazine Bd

Croisade, une grande fresque signée Dufaux et Xavier

Par Manuel Picaud
Coïncidence des calendriers, trois albums évoquent l’affrontement des Chrétiens et des Musulmans : les derniers tomes de Vasco de Frédéric Toublanc et Gilles Chaillet et des Aigles décapitées de Michel Pierret et puis ce Croisade, la nouvelle trilogie de Jean Dufaux et Philippe Xavier. A croire qu’en ces temps troublés de choc de civilisation, les auteurs se replongent dans le passé pour essayer d’en comprendre les ressorts.
De fait, malgré les deux pages de préambule sur les croisades, cet album, un brin fantastique, ne s’attache pas à narrer un fait historique précis, modifiant d’ailleurs les noms de Jérusalem (Hiérus Halem), du Christ (X3), de Mahomet (Mamudi) ou du Sultan Aladin (Ab’dul Razim). Cela aide à le transposer.
Vers la fin du XIIème siècle, en Terre-sainte, 15.000 croisés réunis autour d’un chef usé Grégoire d’Arcos et excités par le bouillonnant et orgueilleux Robert, Duc de Tarente, s’apprêtent à affronter les troupes d’Ab’dul Razim pour reprendre le contrôle de Hiérus Halem. La voix de la prudence de Gaulthier, gendre de Grégoire, ne pèse rien dans la décision. Il y aurait bien sa belle sœur Syria d’Arcos de son côté mais c’est affaire d’homme ! Même son épouse Eléonore le lâche. Face à un ennemi survolté, et de surcroît aidé par des forces occultes, le massacre apparaît inéluctable…
Jean Dufaux offre plusieurs niveaux de lecture. Au premier regard, son intrigue apparaît classique mêlant jeux de pouvoirs, grandes ambitions et beaux sentiments. Mais en s’y plongeant davantage, le lecteur s’interroge au moins sur le sens vain des guerres au nom de Dieu. Le récit est particulièrement mis en valeur par le dessinateur Philippe Xavier qui s’éclate littéralement, offrant une vision tant chevaleresque que fantastique, tant réaliste que de contes des mille et une nuits. La bataille qui s’ouvre sur 4 planches juxtaposées vaut à elle seule le détour. Cette atmosphère à la fois magique et mystérieuse est aussi l’œuvre du remarquable coloriste qu’est Jean-Jacques Chagnaud.
Un album décoiffant à découvrir absolument dans ses différentes versions. Le site de la série présente la vidéo que j'avais publiée en décembre dernier.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Manuel Picaud 2238 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines