Magazine Conso

V.

Publié le 02 février 2008 par Rosalie Lam

le cas du décolleté.

que l'on aime ou pas sa poitrine, il y a toujours une chose qui nous tracasse : le décolleté. que l'on porte une chemise, un tee-shirt à col large ou col v, on se soucie toujours de notre buste. fait nouveau avec la mini-jupe, on assume de mieux de mieux nos formes naturelles et ce, de plus en plus jeune.

bien sûr, comme pour la longueur de la jupe (que l'on ose plus appeler 'mini' mais simplement 'jupe raccourcie'), le décolleté suit une révolution que l'on apprécie et qu'il ne faut en aucun cas vulgariser.

le décolleté se veut profond sans trop l'être. il s'apprécie involontaire, même si rien est dû au hasard : rapport au degré d'ouverture et de l' angle de chute...

on dégage le cou car celui-ci est fragile mais surtout gracile. une encolure de chemise apporte une structure au cou et rend le regard  strict et mystérieux à la fois. le tee-shirt à col large ou à col v nous apporte un confort bien trompeur : on ne le laisse 'loose' sur notre peau tout en gardant un oeil sur la limite du politiquement correct, c'est une certaine invitation à la séduction.

 Photo : Calendrier Pirelli


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rosalie Lam 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog