Magazine Insolite

Photos de nus dans les tranchés

Publié le 30 janvier 2008 par Namiride

Un couple a été condamné lundi par le tribunal d’Arras à un mois de prison avec sursis, 150 euros d’amende et un euro symbolique de dommages-intérêts à l’Etat canadien pour exhibitionnisme dans les tranchées du site commémoratif canadien de Vimy dans le Pas-de-Calais.

Cette décision correspond aux réquisitions prononcées le 21 janvier lors du procès à huis clos des quadragénaires qui avaient diffusé sur internet des photographies prises par l’homme de la femme posant nue dans les tranchées de ce parc dédié à la mémoire des 60.000 Canadiens morts pendant la Grande Guerre.

L’Etat canadien s’était porté partie civile dans cette affaire où la femme était poursuivie pour exhibitionnisme et l’homme pour complicité.

Le site de Vimy, où la reine Elisabeth II, souveraine du Canada, était venue se recueillir en avril 2007 à l’occasion du 90e anniversaire de la bataille de Vimy, est considéré comme un lieu fondateur pour la nation canadienne.

“Notre devoir est de protéger l’intégrité et la solennité du site”, a expliqué à l’AFP Arlene King, directrice chargée des relations extérieures du mémorial canadien de Vimy.

“Par ce procès, nous voulions démontrer aux gens qu’on prenait les incidents de comportements inacceptables très au sérieux”, a ajouté Mme King.

Environ 500.000 personnes visitent chaque année le mémorial situé dans un parc de près de 100 hectares où le Canada bénéficie d’une concession perpétuelle.

Si elle ne fut pas décisive pour la suite de la Première guerre mondiale, la bataille de Vimy représente un événement marquant pour l’éveil de la conscience nationale canadienne puisque c’était la première fois que les Canadiens combattaient en tant que corps indépendant. (AFP)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Namiride 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine