Magazine France

Trolls verts au Kremlin-Bicêtre

Publié le 03 février 2008 par Nicolas J

Je viens de faire un billet sur les trolls. Je ne voulais pas mais ça me trottait dans tête (en même temps que le présent billet) depuis hier soir. Je suis las de la bêtise humaine. Ca fait parfois du bien de s’agiter les doigts boudinés sur le clavier !

Hier, j’ai fais un billet pour relater ma rencontre avec le Maire du Kremlin-Bicêtre, Jean-Luc Laurent… dans lequel j’égratignais ses adversaires pour les prochaines élections municipales, dont Jean-Paul Chappellier, des Verts. Dans les commentaires, il a joué le rôle du troll du troisième type ! Il m’en a laissé un long, à un point que l’organe de mon copain Djibril ne suffirait pas à le couvrir. Djibril parle très fort. A quoi pensiez-vous ?

Je vais résumer ce commentaire en deux points.

Petit un : je suis manipulé par Jean-Luc Laurent.

Petit deux : il est opposé à Jean-Luc Laurent qui aura du mal à défendre son bilan et qui peut bien connaître la ville vu qu’il est maire depuis 13 ans.

Je vais donc commencer par répondre à ce deuxième point. Pour que JLL puisse avoir l’occasion de défendre son bilan (ce qu’il a d’ailleurs fait dans une magnifique plaquette en couleurs), il faut des attaques. On les attend. On voudrait des belles attaques, argumentées et chiffrées pour avoir le bonheur d’y répondre.

Je sais. Je provoque. Par pur plaisir.

Pour ce qui concerne le fait que je sois manipulé par Jean-Luc Laurent, JPC a malheureusement oublié un léger détail. Le motif. Pourquoi serais-je manipulé par Jean-Luc Laurent et pourquoi devrais-je me méfier ?

J’ai plusieurs fois crié sur le blog que j’étais acquis à sa cause et que je défendrai quoiqu’il arrive l’équipe qu’il dirige car il a réussi à unifier les partis de gauche. Tout ce que je sais de la campagne des autres, je le raconte sur le blog : JLL n’a donc aucun renseignement à me soutirer. En fait, je connais des éléments de programme des programmes de ses opposants mais comme je leur ai promis de ne rien dire, ce n’est pas une bière qui me fera changer d’avis. Même deux.

Cette histoire de manipulation est grotesque. Je tiens un blog politique au Kremlin-Bicêtre où je titille les candidats du coin… Ca n’a rien de surprenant de voir les candidats faire le détour pour rencontrer le gros con qui parle d’eux…

J’ai vu plusieurs candidats et quelques gugusses qui venaient chercher de l’appui pour monter leur propre liste. Le premier à être venu était Gilles Chopard. J’ai pris ça pour de la curiosité. Des copains m’ont dit ensuite : « Fais gaffe, venir voir les blogueurs est une stratégie, les candidats savent que les blogueurs ont plus de mal à dire du mal des gens qu’ils connaissent physiquement ». J’ai donc fait un billet « incendiaire » sur GC. La démarche est vaine : je ne dis de mal de personne, je n’ai aucune raison (j’ai même beaucoup de respect : ce sont des êtres humains qui mouillent leurs chemises pour un idéal). Je dis du mal des publications. C’est tout !

J’ai ainsi rencontré trois candidats sérieux, JLL, Raphaet Dali et GC. A chaque fois, les relations ont été très courtoises… d’autant que je ne suis pas spécialement antipathique ! Je viens au bistro pour me détendre. Je choisis mes bistros en fonction de ça. La Comète étant relativement grande, on n’est pas tassés au comptoir d’un infâme brouhaha.

Que crois JPC ? Que je suis assis sur un trône dans la salle du fond en attendant que les candidats viennent me « manipuler » ?

La seule différence lors de ma rencontre avec JLL est qu’on a été s’asseoir dans la salle du fond car avec deux colistiers, ils venaient de passer deux heures debout dans le froid à distribuer des tracts !

Voilà ! Je ne suis pas manipulé : c’est moi qui braille partout que j’ai un blog politique au Kremlin-Bicêtre et soutient la candidature de JLL tout en mettant mon blog au service de cette dernière.


Par contre, si une andouille vient m’insulter dans les commentaires à mes billets, ma patience à des limites, d’où mon billet sur les trolls, ce matin.

Que Messieurs Dali et Chopard tapent sur M. Laurent : je le conçois et je ne vais pas leur en vouloir !

Mais pitié… Qu’une candidature de gauche ne rabaisse pas la campagne municipale aux crottes de chiens sur les trottoirs. Bicêtre n’a pas besoin de ça !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas J 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog