Magazine France

Les trolls les plus bêtes du monde !

Publié le 03 février 2008 par Nicolas J

Aurais-je les trolls les plus bêtes du monde ? C’est un phénomène que j’ai rarement vu dans d’autres blogs politiques mais j’ai de plus en plus de trolls anonymes.

Peut-être le ton utilisé dans les billets les incite-t-il à se relâcher ?

Les derniers en date sont gratinés !

Mes trolls ont systématiquement la même attitude. Ils viennent mettre un commentaire chez moi pour critiquer ce que j’écris. Par pure couardise, ils n’osent même pas signer. Comme ça ne m’intéresse pas de recueillir le propos de tels types, je relève uniquement les côtés négatifs et je les insulte copieusement.

Comme tous les ânes, ils reviennent après en oubliant d’analyser leur comportement. Je les insulte, ils ne pensent qu’à rétorquer ! Et comme je suis con, je me justifie en insultant de plus belle. C’est pourtant simple. « Bloguer est un loisir. J’ai mieux à faire que lire des commentaires de types qui me critiquent alors que je n’ai pas la moindre once d’idée de qui ils peuvent être (à part une adresse IP et un lieu de connexion, mais ils oublient…) ».

D’autres blogs sont trollés. www.intox2007.info, par exemple, reçois plein de visiteurs qui veulent expliquer à notre gauchiste taulier que la politique de M. Sarkozy est honorable. Sur le fond, c’est complètement crétin de s’imaginer qu’en trois phrases on peut convaincre un militant de gauche qu’une politique droitière est meilleure.

Il n’empêche que ces visiteurs ne sont pas anonymes. Ils mettent au moins un pseudo pour qu’on puisse les identifier à chaque passage sur le blog et laissent souvent l’adresse de leur blog !

Chez moi, même pas !

Ainsi, un sommet de la littérature moderne, très moderne, a été atteint hier dans mes commentaires. Un type m’engueulait comme quoi j’étais « addicted » à Internet. Or, ce débile profond, attendait avec impatience que je réponde à ses commentaires puisqu’il répondait aux miens dans les cinq minutes.

A chaque fois qu’il me laissait un commentaire, je recevais un mail. Par contre, comme il était anonyme, il ne pouvait pas recevoir de mail quand je lui répondais. Je suppose donc qu’il a passé l’après midi scotché devant PMA… Le con !

Mais… Un autre sommet a été atteint quand il m’a expliqué que comme je ne supporte pas la contradiction, je devrais fermer mon blog. De quoi se mêle-t-il ?

Comme beaucoup de blogueurs, je suis assez sensible à mon nombre de visiteurs. Il en fait partie. En plus, comme il critique ce que je dis, ça prouve qu’il me lit : c’est mon but (« connard », allais-je ajouter).

Par contre, je ne passe pas mes loisirs à lire des blogs que je n’apprécie pas. Il faut vraiment être con.

Enfin… La meilleure méthode pour éviter les trolls est de ne pas leur répondre ! D’accord. Mais j’aime bien insulter les gens qui me critiquer sans avoir la moindre once de demi paire de couille de se présenter. Surtout le samedi après-midi entre la sieste et le bistro.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le nMBA est gros comme …

    C’est avec une certaine violence que les partisans du nouveau Musée cantonal des beaux-arts au bord du lac ont accueilli le visuel que l’on retrouve sur les... Lire la suite

    Par  Alain Hubler
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Coucou ! C’est moi, Nicolas

    Sarko n’en rate pas une. Devions-nous en douter ? Fallait bien qu’il récupère la libération d’Ingrid Betancourt d’une manière ou d’une autre. Ici, c’est la... Lire la suite

    Par  François Collette
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • C’est con

    D’avoir pendant des années défié la mort sur un bolide à quatre roues qu’il fallait faire passer sur des routes trop étroites, trop sinueuses, trop dangerueses... Lire la suite

    Par  Frednetick
    FRANCE, HUMOUR, A CLASSER
  • C’est l’histoire d’une fraise

    C’est l’histoire d’une Fraise. Une Fraise.com pour être exact. Son créateur s’appelle Patrice Cassard et vit dans le chaudron stéphanois. Au début de tout une... Lire la suite

    Par  Frednetick
    FRANCE, HUMOUR, A CLASSER
  • Cabris c’est pas fini…

    par Chambolle Nicolas Sarkozy devait présenter aux Français un traité européen, plus simple, plus clair et tenant compte du rejet de la Constitution par les... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    SOCIÉTÉ
  • Massacrer son outil de travail c’est simple comme bonjour

    C’est étonnant comme le fait de travailler dans une commune vous donne l’impression que tout est facile à changer. La prise est quasiment directe avec la... Lire la suite

    Par  Frednetick
    FRANCE, HUMOUR, A CLASSER
  • C comme Cézanne

    Louis-Auguste Cézanne (1866) Huile sur toile (199 x 119) Paul Cézanne (1839-1906) dont l’oeuvre est surmédiatisée, tout le monde « connaît ». Lire la suite

    Par  François Collette
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Nicolas J 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog