Magazine Côté Femmes

Sortir des pièges amoureux

Publié le 04 février 2008 par Victoria Hautin

En ces heures de combat, chacun se protège comme il peut et ne s'accorde aucun droit à la faiblesse. Se construisant ainsi une armure, l'être humain ferme la porte aux sentiments et la verrouille à double tour.La non-compréhension del'autre nous effraie et nous rend stratégique. Adieu vérité, spontanéité et sincérité. Aujourd'hui place au mensonge, à l'égoïsme et la frustration.
L'amour est le problème numéro un aussi bien des couples amriés que des 15 millions de célibataires (soit une personne sur 4) qui courent après la rencontre de leur vie.
Il faut apprendre à décrypter et à éviter certains comportements; il existe 12 cas types de comportement amoureux :
  • Le point d'interrogation, ou l'amour mystère
  • Le parasite ou l'amour calculé
  • Le conquistador ou l'amour collection
  • L'automédication ou l'amour docteur
  • La facture ou l'amour vengeance
  • Le ni oui ni non ou l'amur indécis
  • la super glu ou l'amour pot de colle
  • L'amicalement votre ou l'amour platonique
  • le ras-le-bol ou l'amour résigné
  • La corrida ou l'amour vache
  • Le perlimpinpin ou l'amour bluff
  • Le pygmalion ou l'amour révélation

Mais les pièges de l'amour ne sont pas sans issue, loin de là. Après la nécessaire prise de conscience, vient le désir d'en sortir. Si chacun décide de mettre en œuvre la stratégie adaptée pour déjouer le piège, dont les auteurs donnent toutes les clés, la situation s'inverse, le couple se dirige enfin vers un avenir radieux. II y a des amours heureux(ses), malgré ce que dit la chanson.
Un exemple : La super glue
L'histoire
Isabelle, 17 ans, stagiaire dans un salon de coiffure, se réfugie chaque soir dans des boites de nuit pour oublier la monotonie de son quotidien. C'est là qu'elle rencontre Fabien qui fête avec ses amis la fin de ses études d'architecte. Ce dernier est aussitôt séduit par le joli minois d'Isabelle. Il ne se rend compte que le lendemain matin que les traits de la jeune compensent, heureusement pour elle, ses lacunes intellectuelles...
Le point de vue de Fabien
"Depuis qu'Isabelle a mis un pied dans ma vie, c'est l'enfer ! Moi qui pensais ne passer qu'une nuit avec elle, cela fait 3 mois qu'elle me poursuit. Quand mon mobile sonne, je n'ose plus le décrocher. Sur 40 coups de fil par semaine, il doit y en avoir 2 qui ne sont pas d'elle. Où que j'aille et quoi que je fasse elle se débrouille toujours pour me retrouver.
Quand par gentillesse, j'accepte de la voir, elle pleure pendant 2 heures en me disant que je suis le seul homme de sa vie et que si je ne veux pas d'elle, elle finira par se tuer...."

Le point de vue d'Isabelle
"Fabien est fou de moi, mais il ne le sait pas encore. j'attendrai le temps qu'il faudra pour qu'il n'ai plus peur de notre amour et finisse par admettre que moi seule peut le rendre heureux.
Ce qui c'est passé entre nous est au-delà des mots et je comprends très bien qu'il ne sache que faire de cette passion qui est tellement dévorante que nous ne pouvons pas passer un jour sans nous voir. Ce qui me fait mal, c'est que, sous prétexte d'avoir du travail, il refuse que nous passions du temps ensemble..."

Le portait du piègeur :
Il existe deux type de piègeurs : celui qui agit en super glu par compensation d'un manque affectif présent ou passé. Il devient alors quelqu'un qui n'est pas sûr de lui et qui a besoin de démonstration permanente d'affection. Et celui qui envahit son partenaire par pur égoïsme en ne tenant compte que de la satisfaction immédiate de son plaisir. Rarement à l'écoute du plaisir de l'autre, il cherche par tous les moyens à s erendre indispensable. Faible, mais invulnérable, on peut le jeter par la porte, il rentre par la fenêtre. Aussi agaçant que touchant, il finit toujours par vous avoir à l'usure.
Le portait du piégé :
Il ou elle a souvent bon coeur et ne sait pas dire non. De personnalité plutôt timide et effacé, il/elle aime bien taire son indécision derrière l'avis d'autrui. Du coup, il lui suffit de tomber sur quelqu'un qui a un très fort pouvoir de convication pour mettre ses désirs de côté et incarner ceux de l'autre.
Comment s'en sortir :
Plus l'amour pot de colle gagne du terrain, plus il respire l'oxygène qui est celui de son partenaire jusqu'à l'asphyxie, puis l'agonie. A fuir ! En cas de plaie, vous pouvez courir les cautérise dans les bras d'un amour point d'interrogation, l'antidote idéal.
Textes extrait de :
Pièges amoureux en sortir !
Didier GALIBERT - POCHE Trédaniel

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Victoria Hautin 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine