Magazine

Ysopet

Publié le 21 septembre 2007 par Lyskald

- Mot sauvé dans le Refuge des Mots -
Voilà un mot bien curieux, à la sonorité rigolote et qui pourtant, gagne à être connu. Ce terme désigne tout simplement un recueil de fables et souvent de fables mettant en scène des animaux. L'étymologie va nous éclairer grandement sur le pourquoi de ce mot singulier. Ysopet vient d'Esope, auteur et fabuliste de l'Antiquité grecque. C'est au Moyen-Âge que le terme fut inventé pour désigner les recueils de fables s'inspirant des fables d'Esope ou écrites à la manière d'Esope, c'est-à-dire des "petits ésopes".

Toutefois, à cette époque, la fable était mal considérée par rapport au roman qui ne désignait pas encore une fiction mais plutôt le récit sublimé de personnages ayant existé et écrit ou taduit du latin en langue romane (ancien français). Aristote disait des fables que trois conditions les caractèrisent: le fictif, l'allégorique et le didactique. Marie de France qui fut connue pour ses lais a également écrit des ysopets et s'est notamment justifiée sur la valeur des fables : "Mais il n'y a de fable si légère qui ne présente des leçons de sagesse contenues dans les moralités qui les suivent et qui portent la signification profonde des récits".

Enfin, il ne faut pas oublier qu'une grande partie des fables de la Fontaine sont inspirées largement des fables d'Esope ainsi que de leur traduction romane. Le Loup et l'Agneau, par exemple, n'est pas une création originale de l'auteur du XVIIème siècle mais bien une variation sur une fable depuis longtemps contée.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lyskald 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte