Magazine Carrieres

Google, Yahoo et Microsoft coopèrent pour un web plus « compréhensible »

Publié le 04 juin 2011 par Ebustreau

Google, Yahoo et Microsoft coopèrent pour un web plus « compréhensible »Alors que Google est en concurrence avec Microsoft et Yahoo dans le secteur de la recherche en ligne, les trois sociétés vont coopérer pour aider les éditeurs web à rendre leurs contenus plus compréhensibles aux yeux des moteurs de recherche.

C’est Google qui l’a annoncé ce jeudi. Les trois sociétés ont lancé une initiative appelée schema.org, pour créer et soutenir des méthodes communes pour la représentation de métadonnées.

Avec schema.org, les propriétaires de sites peuvent améliorer la façon dont leurs sites apparaissent dans les résultats de recherche, non seulement sur Google, mais également sur Bing et Yahoo, et éventuellement sur d’autres moteurs de recherche dans l’avenir.

Schema.org offre des définitions pour les balises HTML que les webmasters peuvent utiliser pour le balisage des données. Par exemple, le « Person Schema » définit les données à associer au nom d’une personne : adresse, e-mail, employeur, etc.

Aujourd’hui, si vous tapez le nom d’une personne sur Google, vous aurez très probablement son blog, son profil Facebook, et son profil LinkedIn en première page de résultats. Avec le « Person Schema », vous aurez droit à beaucoup plus de données, présentées, par exemple, dans un encadré en haut de la page, suivi par la liste des liens traditionnels.

Par ailleurs, Google poursuit son propre balisage structuré qu’il a lancé depuis plusieurs années. En 2009, le moteur de recherche a amélioré ses résultats de recherche avec des extraits riches et des données supplémentaires, comme les revues en ligne et la prévisualisation de la page.

L’initiative schema.org est semblable à certains égards à Google Sitemaps, un fichier XML qui permet aux robots des moteurs de recherche de naviguer plus rapidement dans les sites Web. Le protocole a été créé par Google en 2005 et a été soutenu par Microsoft et Yahoo en 2006.

L’existence de schema.org peut être considérée comme une reconnaissance des limites de l’analyse automatisée des données. Depuis quelques années déjà, plusieurs chercheurs essayent d’élaborer un algorithme de recherche sémantique capable d’analyser les données et de fournir des réponses a des questions.
Pour l’instant, ils sont toujours au stade de test.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire