Magazine Sport

Wimbledon : Tsonga et Bartoli sauvent les apparences

Publié le 22 juin 2011 par Ptimek

Les deux têtes de série tricolores se sont qualifiées sans souci pour le deuxième tour. Deux bonnes performances éclipsées par une cascade d’élimination, mardi.

Wimbledon : Tsonga et Bartoli sauvent les apparences

Jo-Wilfried Tsonga se qualifie pour le 2e tour (Photos : SIPA)

Tsonga trace sa route

Mis en confiance par sa finale au Queen’s il y a une semaine, Jo-Wifried Tsonga ne s’est pas laissé surprendre par son modeste adversaire, le Japonais Soeda. Malgré quelques approximations, le n°19 mondial s’impose en trois manches (6/3, 7/6, 6/2) et possède une partie de tableau relativement abordable.

Un autre signe de sa bonne santé actuelle sur gazon ? Le joueur français a claqué 19 aces. Pour autant, il se veut réaliste sur sa prestation : « Ce n’était pas du grand tennis. Je n’ai fait rêver personne ».

Autre rayon de soleil dans la brume ambiante, Marion Bartoli s’est empressée de rallier le tour suivant en écrasant façon puzzle son adversaire (6/0, 6/2). Des débuts prometteurs selon l’intéressée : « Même si j’aurais pu mieux jouer, gagner comme ça, 6-0, 6-2… c’est un bon match d’entrée. J’ai un jour de repos demain. Tout va très bien ».

Mahut repart plus vite cette fois

Le billet pour le second tour, Nicolas Mahut ne l’a pas tutoyé un seul instant lors du remake du match le plus long de l’histoire face à John Isner. Inconstant, malheureux sur les quelques points décisifs, Mahut subit une nouvelle fois la loi de sa nouvelle bête noire (7/6, 6/2, 7/6). Une rencontre somme toute banale conclue en un peu plus de 2 heures…(lire le résumé du match)

Chardy, Serra, Rezai et Cornet à la trappe

Autres déceptions, le clan féminin s’est considérablement rétréci en l’espace d’une journée. Aravane Rezai puis Alizée Cornet n’ont pas su prendre le dessus sur Serena Williams et Kateryna Bondarenko. La première a tout de même arraché une manche avant de s’écrouler (6/3, 3/6, 6/1) tandis que la seconde n’a pas eu les nerfs assez solides dans les meilleurs moments (7/5, 6/2).

Côté hommes, l’hécatombe était aussi de mise. Le clan tricolore a vu successivement Arnaud Clément, Benoît Paire, Jérémy Chardy (face à un « très solide » Novak Djokovic) puis Florent Serra terminer prématurément leur parcours londonien. Avec un tirage certes plus avantageux, seul Michael Llodra a trouvé la solution pour tirer son épingle du jeu et disposer de Ward, pourtant à domicile (6/3, 7/6, 6/3).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptimek 818 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte