Magazine Cinéma

Non, ce n’est pas un westen…

Par Mickabenda @judaicine

…mais bel et bien Il était une fois en Amérique est le dernier film de Sergio Leone datant de 1989, l’année de sa mort.

Présenté au Festival de Cannes 1984, en première mondiale, le film reçu un accueil mitigé. Aujourd’hui, sans aucun doute, c’est un chef d’œuvre.

L’histoire:

Il était une fois deux truands juifs, Max et Noodles, liés par un pacte d’éternelle amitié.

Débutant au début du siècle par de fructueux trafics dans le ghetto de New York, ils voient leurs chemins se séparer, lorsque Noodles se retrouve durant quelques années derrière les barreaux, puis se recouper en pleine période de prohibition, dans les années vingt.

Jusqu’au jour où la trahison les sépare à nouveau.

Réalisé par Sergio Leone

Avec Robert De Niro, James Woods, Elizabeth McGovern.
Titre original : Once Upon a Time in America

Long-métrage américain , italien .

Genre : Drame , Policier

Durée : 3h49min

Année de production : 1984

Confidences de tournage :

L’écriture patouille et Leone met cartes sur table: « Moi, je veux faire un film sur la Maffia juive. » et  ainsi naît l’histoire de Noodles, sur cinquante ans.

Robert de Niro est casté. Leone voit Depardieu pour jouer le personnage de Max, le traître de la bande de gangsters. Les discussions sont très avancées mais cela s’arrête: James Wood s’impose.
Norman Mailer est engagé pour réécrire le script. La première chose qu’il balance à Leone: « Ils contrôlent le cinéma, les juifs, ils ne vous laisseront pas faire ce film! ». Erreur. Arnon Milchan, citoyen israëlien, signe, trouve 30 millions alors que le budget est de 20. De Venise à Paris ( la Gare du Nord a inspiré la Gare Centrale de New York alors Leone tourne à Paris ), de Brooklyn à Miami, le cinéaste tourne près d’un an.

La bande originale d’ Il était une fois en Amérique est l’oeuvre d‘ Ennio Morricone, complice habituel de Sergio Leone, pour qui il a écrit cette partition mélancolique plus d’une dizaine d’années avant le début du tournage et qui, au terme d’une longue maturation, est devenu l’un des plus grands classiques de la musique de film.

images


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mickabenda 17549 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines