Magazine Autres sports

Avec du recul: Évaluation des repêchages passés – NFC Est

Publié le 22 juin 2011 par Sixverges
Avec du recul: Évaluation des repêchages passés – NFC EstNous poursuivons notre série sur les repêchages précédents des différentes équipes de la NFL avec la division la plus médiatisée du football, la NFC Est. Au clavier: l’inimitable JR.
Cowboys de Dallas-
2008 : La petite histoire du repêchage dicte que Dallas espérait ardemment qu’au moins un des RB Felix Jones, Rashard Mendenhall ou Chris Johnson soit disponible au 22e rang de l’encan 2008. Finalement, tous y étaient encore et les Boys ont opté pour Jones. Erreur! Felix est explosif et représente une menace pour un long jeu chaque fois qu’il touche au ballon, mais contrairement aux 2 autres, il n’est pas assez résistant pour être porteur # 1. Ainsi, pendant que Johnson et Mendenhall touchent à la roche plus de 300 fois par saison, Jones ne l’a portée que 330 fois…. en carrière! Il a connu sa meilleure campagne l’an dernier avec 1 250 « all purpose yards » mais il ne résiste pas à la comparaison avec les 2 autres. L’autre choix de première ronde de l’équipe fut le CB Mike Jenkins, Pro Bowler en 2009, mais qui comme beaucoup de ses coéquipiers, a été très ordinaire en 2010. Le TE Martellus Bennett (2e tour), le RB Tashard Choice (4e tour) et le CB Orlando Scandrick sont quant à eux des réservistes utiles. Certains croient que Bennett pourrait briller hors de l’ombre de Jason Witten, mais son grand potentiel n’a pas été atteint jusqu’à présent.
2009 : 12 sélections. C’est ce que les Cowboys ont fait en 2009 et les résultats sont spectaculairement poches. Pour tout dire, le très ordinaire K David Buehler (5e ronde) est peut être la plus grosse valeur recueillie en cette occasion. Le QB Stephen McGee n’a pas été mauvais en fin de saison 2010, mais avec Tony Romo et Jon Kitna devant lui, son utilité dans les prochaines années risque de se résumer à conter des jokes dans les soupers d’équipes. Pour le reste, Robert Brewster (LT-3e ronde), Victor Butler (DE-4e ronde) et Brandon Williams (DE-4e ronde) permettent encore à l’équipe de remplir 53 chandails.
2010 : Moins de quantité, mais plus de qualité à Dallas en 2010. Morts de rire que Denver ait plutôt choisi le sympathique mais piètre WR Demaryius Thomas, les Cowboys se sont avancés pour mettre la main sur Dez Bryant. Après une demi-saison d’apprentissage, Dez a montré l’étendue de son talent lorsque Jon Kitna est arrivé derrière le centre. En comptant les retours de bottés, c’est près de 1100 verges et 8 TD que le WR a donné à une équipe en manque de bougies d’allumage en 2010. Sauf que sa stupidité et son immaturité hors du terrain l’ont rattrapé cet hiver et finalement, ce seront peut être les Broncos qui riront les derniers. Le choix de 2e tour, le LB Sean Lee a bien appris son métier derrière Bradie James et a connu le match de sa vie contre les Colts en décembre interceptant Peyton Manning 2 fois, dont cette INT ramenée pour un TD. Akwasi Owusu-Ansah (S – 4e ronde), Sam Young (RT – 6e ronde) et Sean Lissemore (DT – 7e ronde) ont été de bons réservistes à leur première année dans le circuit.
En résumé : America’s Team n’a obtenu qu’un succès mitigé aux repêchages récents. Lorsque le plafond salarial reviendra en vigueur, ça pourrait venir les hanter sur le terrain.
-Giants de New York-
2008 : Champions en titre au grand bonheur des fans assemblés au Radio City Music Hall, les G-Man ont connu un repêchage digne de leur rang en 2008. Leur plus beau coup est survenu en 2e ronde, avec la sélection de Terrel Thomas. Le CB partant a réussi plus de 100 plaqués en plus de provoquer 4 échappés et récolter 5 interceptions l’an dernier. A New York, on se plaint qu’il n’ait pas été choisi au Pro Bowl, mais s’il continue comme ça il devrait s’y retrouver sous peu. Le premier choix fut aussi une réussite, soit le S Kenny Phillips, lui aussi partant efficace en 2010 après qu’une blessure majeure lui ait fait rater presque tout 2009. Le LB Jonathan Goff (5e ronde) complète le trio de partants défensifs acquis lors de cet encan. Il faut ajouter à cela le WR Mario Manningham (3e ronde), qui avec 9 TD et 944 verges fut un très adéquat remplaçant à Steve Smith lorsque ce dernier est tombé au combat.
2009 : Hakeem Nicks fut le premier choix des bleus en 2009 et le WR a répondu à l’appel. Cible favorite d’Eli Manning, il a récolté 11 TD et plus de 1000 verges de gains aériens en 2010. Ce fut moins glorieux par la suite, particulièrement en 2e ronde alors que Clint Sintim (LB) et William Beatty (LT) ont été ennuyés par des blessures depuis le début de leur carrière et peinent à se démarquer. La chute est spectaculaire pour Sintim, un pass rusher perçu comme partant au début du camp d’entraînement 2010 qui fut plutôt relégué aux unités spéciales. Le départ possible de l’agent libre Keith Bulluck pourrait toutefois lui donner une autre chance. Déception aussi sur le TE Travis Beckum, un excellent athlète et joueur polyvalent que les Giants voyaient dans leur soupe en 2009 et qui semble incapable de se trouver une niche dans la grosse ligue.
2010 : Athlète doué (13 back flips quand même!!) mais footballeur peu expérimenté, la sélection de Jason Pierre-Paul (DE) au premier tour est un pari risqué du DG des Giants. Après un début de saison laborieux où ses propres coéquipiers ont questionné son éthique de travail, Pierre-Paul a progressé et terminé la saison en force récoltant 4.5 sacks à ses 6 derniers matchs. Le seul autre choix de l’encan 2010 qui a foulé le terrain de façon régulière est le botteur de dégagement Matt Dodge (7e ronde) dont le liner dans les mains de DeSean Jackson a probablement coûté aux bleus leur place en séries. Tous les autres choix sont réservistes et devraient contribuer davantage sous peu, surtout le garde Mitch Petrus (5e ronde), codétenteur du record de bench-press au combine, un impressionnant total de 45 répétitions à 225 livres.
En résumé : Après un excellent repêchage 2008, la présence d’une équipe aguerrie sur le terrain permet aux G-Men de donner tout le temps nécessaire à leurs espoirs de 2009 et 2010 de percer l’alignement.
-Eagles de Philadelphie-
2008 : 6 WR, dont les anonymes Devin Thomas (Washington) et James Hardy (Buffalo) ont été sélectionnés avant DeSean Jackson à l’encan 2008. Les Eagles se pincent encore… Jackson appartient maintenant à l’élite du circuit et cette menace constante pour le long jeu fut le meneur pour les verges par attrapées avec 22.5 en 2010. Ce n’est toutefois par Jackson, mais plutôt le DT Trevor Laws qui fut le premier Eagles à rejoindre le nid au 2e tour en 2008. Laws n’a rien foutu de bon et est réserviste en danger d’être sorti de l’alignement. En fait, à l’exception du centre Mike McGlynn (4e ronde), le reste du draft est un coup d’épée dans l’eau. McGlynn a joué quelques rencontres comme partant sur la O-Line de la ville du Cheese-steak, mais devrait reprendre son rôle de substitut lorsque les blessés reviendront au jeu en 2011.
2009 : Philadelphie a continué la cure de rajeunissement des positions de talent en 2009, et, remarquablement, a réussi à ce que ça ne paraisse pas trop sur le terrain. Une saison plus tard, les 2 premiers choix de l’équipe, le WR Jeremy Maclin (1ere ronde) et le RB LeSean McCoy (2e ronde) ont déjà un rôle crucial dans l’offensive des aigles, ayant cumulé plus de 2 500 verges et 19 touchés en 2010. Si on tient compte que c’est à cette époque que Mike Vick s’est amené à Philly, on pourra dire que l’entre-saison 2009 fut profitable aux Eagles. Ceux-ci n’ont reparlé qu’au 5e tour où ils détenaient quelques choix. Dans la catégorie des bonis, le choix de 7e ronde, Moise Fokou (LB) est maintenant partant en défensive. Fokou doit cependant s’avouer vaincu dans la catégorie du plus beau nom de ce repêchage, le titre revenant au O-Line réserviste Fenuki Tupou (5e ronde). On note aussi que le très bon DT contre la course, Anthony Dixon, fut acquis comme agent libre non repêché.
2010 : Philadelphie fut occupé, faisant 12 sélections en 2010, la plupart du côté défensif. Le premier choix, Brandon Graham (DE) n’a pu se faire justice, ennuyé par des blessures durant toute sa saison recrue. L’histoire fut semblable pour le 2e choix, Nate Allen (S) qui a débuté l’année sur les chapeaux de roues avec 3 interceptions à ses 4 premiers matchs, avant d’être ralentis par divers bobos. Kurt Coleman (7e ronde) a quant à lui profité des malheurs d’Allen pour impressionner ses patrons et fut même partant en l’absence du choix de 2e ronde. Du côté offensif, le TE Clay Harbor (4e ronde) et le WR Riley Cooper (5e ronde) n’ont pas de grosses stats, mais leur travail fut remarqué et apprécié par les entraîneurs. Vu le talent aux postes de partants à leurs positions respectives, il leur sera pourtant bien difficile de décrocher des rôles clés à l’attaque. A souligner que le nom de champion de cette année appartient au DE substitut Daniel Te’o-Neshiem (3e ronde).
En résumé: Les prises offensives de 2008 et 2009 sont fabuleuses. Si elles restent en santé, celles de la défensive en 2010 pourraient l’être aussi.
-Redskins de Washington-
2008 : Il n’y a qu’un mot pour décrire la cuvée 2008 des Redskins : Atroce. 11 choix, à peu près zéro contribution. La 2e ronde devait servir à regarnir la banque de « mains » de l’équipe, alors que 2 WR et un TE furent choisis. Seul Fred Davis (TE – substitut adéquat de Chris Cooley) était encore dans l’entourage de l’équipe pour capter des ballons en 2010… Chad Rinehart (OG-3e ronde) a joué à Buffalo en 2010, alors que Justin Tyron (CB-4e ronde) s’est retrouvé à Indianapolis. On pourrait poursuivre le carnage, mais on va quand même souligner deux prises décentes, soit les Safety Kareem Moore (6e ronde) et Chris Horton (7e ronde). Moore a réussi 64 plaqués en 2010 et Horton a débuté 15 matchs en carrière et est un réserviste correct. Mais l’arrivée d’OJ Atogwe en provenance de St Louis avant le Lock-Out rendra encore plus marginale la contribution future de ces 2 late picks.
2009 : Moins de choix, donc moins d’erreurs et même un coup d’éclat pour les Skins en 2009. Le premier choix, Brian Orakpo est une machine à sacks (il en a 19,5 en 2 ans) sélectionné au Pro Bowl à ses 2 premières saisons. Bravo! La sélection suivante des Peaux Rouges est survenue en 3e ronde et le CB Kevin Barnes fait un boulot correct dans la tertiaire. Le reste de la cuvée s’en va au recyclage, les Colts, les Bears et les Eskimos d’Edmonton ramassant les restes de piètre qualité. On souligne aussi le grand génie du LB Robert Henson (6e ronde) qui a envoyé paître les partisans sur twitter après un match qu’il a regardé assis au bout du banc! Washington a aussi parlé au Supplemental Draft de 2009 pour s’approprier du DE Jeremy Jarmon. Avec 11 plaqués en 2 ans, ce dernier illustre bien la « qualité » du recrutement de son équipe.
2010 : La venue de Mike Shanahan allait-elle changer quoi que ce soit aux insuccès récents des Skins au repêchage? Absolument pas. Le premier choix, Trent Williams (LT), 4e au global, fut parmi les pires bloqueurs à gauche en 2010, et son éthique de travail fut remise en question par ses propres coéquipiers. Williams ne s’aide pas en boudant les sessions d’entraînement collectives organisées par ses équipiers durant le lock-out. On connaît la chanson pour la suite des choses, alors que les Perry Riley (LB – 4e tour), Erik Cook (C – 7e tour) et Selvish Capers (LT – 7e tour) sont encore sur l’alignement (déjà ça de pris), mais leur contribution comme recrue fut minimale. Les malheurs de Washington à trouver des mains se sont poursuivis alors que pour la 3e année consécutive, les WR (Terrence Austin, 7e ronde) et TE Dennis Morris, 6e ronde) choisis n’ont rien donné. A cet effet, l’agent libre signé après le repêchage Brandon Banks sauve la mise grâce à ses succès pour retourner des bottés.
En résumé : Atroce, misérable, pathétique… choisissez votre adjectif, ils décrivent tous la situation à Washington.
Avec du recul :
Les meilleurs : les Eagles
Les pires : les Redskins

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines