Magazine Afrique

Filière Coton-textile-Confection : Les acteurs se concertent

Publié le 22 juin 2011 par 237online @237online


Filière Coton-textile-Confection : Les acteurs se concertent L'atelier de validation de la stratégie de développement de la filière dans les pays de la CEEAC producteurs de coton s'est ouvert hier à Douala.
La relance de la filière Coton-textile-Confection préoccupe les dirigeants de la sous-région. L'atelier de validation de la stratégie de développement de la filière dans les pays de la CEEAC producteurs de coton s'est ouvert hier à Douala, avec des participants de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) et de l'Union Européenne (UE). Le coton représente 31% du PIB des pays de la sous-région CEEAC et 9% de ses exportations. Le secteur a connu dans un passé récent, une crise due principalement à la baisse des prix sur le marché mondial et aux subventions accordées par les pays développés à leurs producteurs. Il s'en est suivi une baisse importante de la production du coton dans la sous-région. Pourtant, la région possède des atouts pour la culture du coton, dont entre autres, l'abondance de sols fertiles, la qualité du coton et des coûts de production avantageux.

Dans le cadre de la politique de lutte contre la pauvreté, les dirigeants des pays ont pris la décision de relancer activement la culture du coton et d'en améliorer la qualité, de créer de nouveaux emplois par la transformation du coton dans les pays et d'être compétitifs sur les marchés régional et international du coton. Pour atteindre cet objectif, il a été demandé à l'Union européenne et à d'autres partenaires du développement d'assister la sous-région dans l'élaboration d'une stratégie de relance et de développement de la filière coton-textile confection. L'objectif stratégique de la politique à valider vise notamment à accroître la production du coton (graine et fibre) en améliorant la productivité et la rentabilité, ainsi qu'à promouvoir et commercialiser le coton africain.

Organisé dans le cadre du Programme Tous ACP relatifs aux produits de base agricoles de l'UE avec l'appui technique du Centre du commerce international (ITC), la rencontre de Douala doit servir entre autres aux acteurs à valider les objectifs et les actions à mener en réponse aux nouveaux enjeux de la filière. Ceci, afin d'offrir une feuille de route pour la sous-région et d'assurer une meilleure adéquation entre ressources et priorités et de créer un consensus et une intégration des efforts publics et privés vers les mêmes objectifs. D'après Pierre Berthelot, directeur de l'unité de coordination du Programme Tous ACP relatifs aux produits de base agricoles, ce dernier est financé à hauteur de 45 millions d'euros par l'UE (environ 30 milliards de F). Un tiers de ce budget est dédié au secteur coton. Une somme qui contribue notamment à la mise en œuvre du Partenariat UE-Afrique sur le coton, signé en 2004 à Paris. S'agissant de la région Afrique centrale, le Programme a été lancé en 2008. Depuis, il a approuvé un total de 30 interventions pour une somme de 3,75 millions d'euros, dont 625.000 euros (410 millions de F environ) pour le coton. A l'issue des travaux de Douala ce jour, la stratégie de développement de la filière coton textile confection dans la sous-région sera soumise aux hauts responsables de la CEEAC pour adoption et le lancement de sa mise en œuvre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte