Magazine Afrique

Cameroun Politique: Le Diamaré focalise l'attention du RDPC

Publié le 23 juin 2011 par 237online @237online

Écrit par Cameroon Tribune   

Mercredi, 22 Juin 2011 22:46

éééééééèééèàéééééééééééééééé

Cameroun Politique: Le Diamaré focalise l'attention du RDPC
Le processus électoral est lancé depuis samedi dans les nouvelles sections. Les envoyés spéciaux du Comité central ont clarifié les règles du jeu pour éviter toute confusion.
Dans le Diamaré centre I dont le siège est à Domayo, Charles Etoundi a réuni dans la salle de conférences de la Communauté urbaine de Maroua, les acteurs du processus. La circulaire du Secrétaire général du Comité central du RDPC relative aux modalités pratiques desdites élections a été longuement expliquée et commentée pour la bonne compréhension des militants et militantes en général et des protagonistes en particulier. Dans les quatre nouvelles sections, les coordonnateurs départementaux ont installé ce week-end les commissions communales qui, à leur tour, l'ont fait pour les comités locaux. Le processus ira crescendo. D'abord les élections au niveau des cellules, puis des comités de base, ensuite dans les sous-sections et les sections clôtureront le processus. Il est question pour Charles Etoundi (Diamaré centre I), Joseph Owona (Diamaré centre II), Roger Melingui (Diamaré centre III) et Jean-Marie Aleokol ( Diamaré Centre IV) faire respecter le chronogramme prescrit par le Comité central. 

Dans le Diamaré centre I, de chaudes empoignades sont annoncées entre trois challengers. On a d'un côté Bakary Robert, actuel délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Maroua. Son passé de haut fonctionnaire doublé d'une longue expérience aux affaires constituent des atouts indéniables pour lui. Reste qu'il doit convaincre une partie de son électorat qui le trouve trop discret dans l'aménagement de la ville de Maroua. De l'autre côté, Haman Djallo, secrétaire général de l'Université de Maroua, affiche ses ambitions. Il incarne la génération montante et intellectuelle du parti qui est dans le Diamaré. Mais les deux challengers risquent de se neutraliser par leurs origines. Etant tous deux de Salak, ils risqueront de disperser leurs voix au profit de Hamadou Hamidou qui se présente comme un outsider.

Dans le Diamaré centre II dont la base se trouve à Doualaré, l'on va assister au combat entre deux opérateurs économiques. Issa Balarabé veut revenir aux affaires, lui qui fut le président pendant plus d'une décennie de l'ancienne section du Diamaré avant d'être battu en 2002 par l'honorable Sali Dahirou. Il demeure le président du syndicat des transporteurs de la région. Face à lui, un autre opérateur économique de renom, Boukari Bello, actuel président de la ligue régionale de football. Il a le soutien de quelques figures emblématiques de la politique locale comme l'honorable Alioum Alhadji et Dairou Hamadou.

Dans la nouvelle section de Diamaré centre III dont le siège est à Dougoy, l'on annonce la candidature de l'honorable Sali Dahirou. Reste que l'intéressé ne s'est pas encore exprimé officiellement sur son intention, lui qui, il y a quelques années, avait annoncé qu'il ne se représentera pas au terme de son mandat de cinq ans à la tête de l'ancienne section du Diamaré centre. Certaines langues parlent également de la candidature possible d'Adamou Siddiki. La partie s'annonce donc très serrée au sein de ces nouvelles structures du parti. Mais à la réunion de prise de contact, les émissaires de Yaoundé ont préconisé le consensus. Il faut donc les concilier les positions antagonistes. La tâche paraît éminemment ardue.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte