Magazine Conso

Drogue : pour une distribution réglementée

Publié le 23 juin 2011 par Copeau @Contrepoints

En contrepoint à l’article d’Aurélien Véron publié hier.

Je souhaite depuis longtemps non pas une dépénalisation de l’usage du cannabis ou sa commercialisation contrôlée par l’État mais la distribution réglementée de l’ensemble des drogues.

Drogue : pour une distribution réglementée
Il n’y a pas d’un côté de prétendus rêveurs laxistes partisans de la libéralisation de la drogue et de l’autre des sécuritaires responsables, mais le constat de plus en plus partagé de l’échec des politiques répressives.

La prohibition fait de la drogue une considérable source de profit tant pour des mafias internationales (qui en arrivent à menacer les États eux-mêmes) que pour de tentaculaires réseaux domestiques de distribution de drogues (avec leurs guerres de gangs ou la main mise sur les cités entières…). Avec aussi la tragique criminalité de tous ceux qui sont conduits à voler ou à se prostituer pour payer leur dose.

Voilà pourquoi je souhaite depuis longtemps non pas une dépénalisation de l’usage du cannabis (solution bâtarde qui maintient le trafic) ou sa commercialisation contrôlée par l’État (au risque du report du trafic vers d’autres drogues plus dangereuses) mais la distribution réglementée de l’ensemble des drogues selon des modalités différentes (plus ou moins accompagnée médicalement).

Faute de réussir à arrêter tous les trafiquants, il s’agit de les éliminer en asséchant leurs profits. Il s’agit surtout d’éradiquer les réseaux de distribution qui viennent dans les boîtes de nuit ou à la sortie des établissements scolaires faire le prosélytisme de l’usage de drogues de plus en plus dangereuses et addictives. Il s’agit encore de contrôler la qualité des drogues en circulation, de veiller à l’interdiction pour les mineurs, et pour la conduite automobile à l’instar de l’alcool et bien entendu de développer une intense action de prévention.

Ceci appelle bien entendu beaucoup de questions. Sur les risques de levée du rôle de l’interdit ou la nécessité d’une coordination internationale dans le cadre de traités complexes afin de ne pas servir de base d’approvisionnement aux petits trafiquants du monde entier… mais le débat est légitime.

Il est cependant trop sérieux pour en faire un enjeu électoral.

Article repris avec l’aimable autorisation de son auteur.

—-
Lire aussi
Drogue: attaquer les trafiquants au portefeuille


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte