Magazine Politique

Les primaires du PS : ce que j'en pense...

Publié le 23 juin 2011 par Falconhill
Les primaires du PS : ce que j'en pense...Ben oui. Comme le titre « Aujourd’hui en France » dans sa page politique, et comme le relaient mes copains Nicolas ou Yann : la Droite a peur des primaires du PS (ils en font même des tracts ). La droite à peur, et c’est le PS qui leur fait peur : ce n’est pas gentil d’effrayer les gens, bordel.
Un peu plus sérieusement, dans ce billet (fort bien écrit ma foi) ma position, modeste, sur les primaires du PS.
En tant qu’amateur de politique, qui aime bien ça, elles me passionnent, ces primaires. Oui, je suis de droite, mais il ne semble pas qu’ici j’ai montré des œillères qui feraient qu’on pourrait me croire pour quelqu’un de la « vraie gôche ». J’aime la politique, même la politichienne (celle des petites phrases et des vacheries moches), avec ces primaires, je suis servi.
En tant qu’élu local de droite, je m’en fous aussi. Le "fichage", ah la belle affaire... Je n’ai pas de fiches sur personne, mais quand quelqu’un vient voter à mon bureau de vote, j’arrive à peu près à sentir pour qui il votera. Et généralement, dans les villages comme chez moi, on sait à peu près qui pense quoi, qui vote quoi. Donc bon, non, je n’y crois pas à ces polémiques à la con de fichage politique. Si l’UMP n’a trouvé que ça pour dire que ces primaires, c’est un peu du magret de poule, c’est léger…
Je suis juste un peu plus réticent à « devoir » mettre à disposition les matériels et locaux publics aux saintes ouailles du Parti Socialiste. Il ne m’a toujours semblé que les mairies bien bien à gauche ait toujours fait preuve d’une grande ouverture d’esprit républicaine tout ce qui faut… Donc bon, si on me demande mon avis, je dirais « mais bien sur, mettez les à disposition », mais je prendrai très mal (comme souvent) si la gauche locale de chez moi, fréchiste ou pas, vient ensuite donner des leçons de morale…
Bien sûr, je n’irai pas voter à ces primaires. Si un copain de gauche me dit « viens boire un coup », je ne dis pas que je n’irai pas. J’aime bien taper la discute avec mes copains socialistes, la plupart sont très ouverts et très sympas. Et les cons intolérants ne sont pas mes copains, donc je ne bois pas des coups avec eux.
Mais je considère que ces primaires, ce n’est pas mon affaire, pas mon histoire. Sinon en tant que citoyen intéressé par la vie publique et politique de mon pays. Je ne vois guère la différence avec ses primaires internes de 2006, où on voyait Royal, DSK et Fabius faire des non débats sur les chaines parlementaires…
Je n’ai pas d’avis non plus sur les candidats. Je constate juste, ému, combien la politique est un un monde de surprises et de rebondissements… Il y a trois ans, Aubry était pour certains la tricheuse qui avait volé Reims. Royal une has been finie et insupportable. Hollande bon à jeter aux gorets. Et Strauss-Kahn, quel grand bonhomme, quel grand destin…
Aujourd’hui, les choses ont bien changé. Demain ? On verra bien…
Enfin, je n’ai jamais considéré que le PS était un exemple de pureté et de démocratie absolu, n’en déplaire à certains qui considèrent que tout ce qui est frappé de la rose est d’une propreté divine (et forcément tout un peu moins à gauche est le mal qui sent pas bon).
Je n’ai jamais considéré que le PS était la pureté incarnée en politique. Je n’ai jamais considéré que l’UMP ou la droite en général fût plus vertueux. Peut-être ais je moins été incommodé par les leçons de morale de la droite et de ses soutiens…
Je n’ai jamais considéré que le PS était la pureté incarnée, parce que j’habite dans le Languedoc Roussillon, et que bon le Languedoc Roussillon quoi. Et parce que de l’autre côté de la Durance, j’ai les Bouches du Rhône, dont on entend beaucoup moins parler en ces périodes de primaires…
Et pour finir, parce que j’ai encore le souvenir de Reims. Des cris d’orfraie d’une Ségolène Royal qui déclarait avoir été volée. Des livres sortis ci et là, narrant de biens jolies histoires…
Alors des militants peuvent hurler devant les hurlements de la droite, montrant leurs blanches mains toutes propres (je cite encore Melclalex, mais son billet était caricaturalement excellent…), on verra bien si la démocratie sera, ou non, célébrée… A Reims, visiblement, il y avait quand même une grosse couille velue dans la soupe…
Donc le velouté démocratique sera-t-il meilleurs avec ces primaires ? Quand les urnes sont bourrées pleins de fois localement, ne peuvent-elles pas l’être avec un plus grand tonneau ? On verra… Si le résultat est évident, il n’y aura pas de polémiques. Mais si c'est serré ?
Enfin, on verra à la fin de la fête. On risque de rigoler encore...
Et puis bon, je m’en cogne. Je suis un gaulliste, de droite, et plus ça va plus le Parti Socialiste et la gauche dans son ensemble ne me donnent pas envie de les voir à nouveau au pouvoir. Donc je regarderai, avec intérêt et respect, les primaires socialistes.
Mais s’il y a du sang et des tripes sur la chaussée républicaine, je n’irai pas pleurer…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Falconhill 1363 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines