Magazine Culture

4Th Time Around

Publié le 22 juin 2011 par Lordsofrock @LORDS_OF_ROCK

Categories: Chroniques CDs

INDIE ROCK – Pour leur troisième album, le groupe bâlois offre à ses fans une fusion instrumentale et vocale complexe. Piano, banjo, violon et cuivres se bousculent pour trouver une place au premier plan. Mais est-ce que la volonté du groupe de vouloir intégrer un maximum d’influences à leur musique nuit au son final?

4thtimearo 4Th Time Around
LADIES AND GANGSTER m’est parvenu accompagné d’un communiqué de presse de la maison Irascible, qui promettait à l’auditeur un pot-pourri musical, des cités en flammes et des hurlements diaboliques. Par contraste, la pochette de l’album, illustrée d’une utopie enfantine communiste, pointait plutôt vers une musique réfléchie et douce. Muni de ces deux impressions initiales contradictoires, j’ai me suis donc lancé à la découverte du dernier-né de ce groupe suisse.

Des gangsters mélodieux et mélancoliques…

LADIES AND GANGSTER est un album qui commence en trombe, s’essouffle brièvement au milieu, repart à l’attaque sur tous les fronts, pour clore de manière légèrement décevante.

Les bâlois entrent gentiment en matière avec "Eric Stroke", un titre qui débute simplement au banjo, rejoint bientôt par une voix féminine qui se développe au long du titre pour noyer les autres musiciens vers la fin. La deuxième chanson (ma favorite),  "Someone", est rapide et complexe, avec des cuivres qui intègrent l’ensemble pendant le refrain et un solo de trompette qui intercède au milieu.
Les chansons 3 et 4 calment le jeu, "Chemicals" offrant des accents country et un clin d’œil aux Red Hot Chili Peppers, et "The Willows and the Vineyards" une voix unique sur fond de guitare acoustique, avec des échos délicieux d’harmonica et de violon. "Ashes and Heart" est un mélange rapide et élégant de guitare acoustique et de piano.

4thtimepic 4Th Time Around

Après "Valley of Falls" et "Last Exit Golgotha", qui ne m’ont pas particulièrement inspirés, 4th Time Around repart à l’assaut avec "Go for The Unknown", un titre bluesy qui rappelle un train roulant à travers les plaines américaines, et "You know How It Began", une chanson d’amour calme accompagnée d’harmonica et d’un violon. L’humeur change de nouveau avec "Nuke Me" – la musique redevient rapide, plus lourde, des accords d’orgues sonnent en arrière plan et un solo de guitare agréable agrémente la chanson. "Caesarea" mérite également une mention, car elle a un style clairement plus seventies et hippy que les autres titres de l’album.
La conclusion de LADIES AND GANGSTER est décevante à mon goût : "Send Me A Rose" est une complainte d’amour lente et légèrement répétitive, entrecoupée parfois d’une guitare trop ambitieuse, mais néanmoins sauvée par un interlude instrumental excellent. Le dernier titre, "Lost" est radicalement différent et semble hors contexte du reste de l’album : les accordéons et tubas au premier plan lui donnent une lourdeur plus prononcée, et le ton du chanteur devient plus criard, alors qu’il se met à expérimenter avec des sons gutturaux.

Au terme de mon écoute de cet album, je n’ai décelé ni cités en flammes, ni la moindre intervention diabolique. Par contre, l’accolade de « pot pourri musical » donnée par le label sied parfaitement à LADIES AND GANGSTER. La coordination de cette multitude musicale a sûrement été une tâche ardue, mais le produit est parfaitement fini et équilibré. Néanmoins, au vu de la complexité de cette musique, je serais intéressé de voir le résultat d’une reproduction en concert !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • The Man comes around

    comes around

    And I heard as it were the noise of thunder 
One of the four beasts saying come and see and I saw
And behold a white horse

There's a man going around taking... Lire la suite

    Par  Polyphrene
    CULTURE, MUSIQUE
  • Persistence of Time – Anthrax

    Persistence Time Anthrax

    En 1990, fut une grande année dans le courant musical trash avec la sortie de « Season in the Abyss » de Slayer, « Rust in Peace » de Megadeth, « Cowboys from... Lire la suite

    Par  Moimateo
    CINÉMA, CULTURE, MUSIQUE
  • The Autumn Defense – Once Around

    Autumn Defense Once Around

    The Autumn Defense est la collaboration de deux artistes : John Stirratt et Pat Sansone. Cette collaboration débuta en 1999 et 4 albums plus tard, le projet... Lire la suite

    Par  Moimateo
    CINÉMA, CULTURE, MUSIQUE
  • Rock around the market place

    Rock around market place

    ROCK Le Bar du Marché, flanqué à deux jets de guitare de la place Saint-Marc à Rouen, rebranche les amplis et affûte les fûts. Lire la suite

    Par  Arty
    CONCERTS & FESTIVALS, CULTURE, MUSIQUE, SORTIR
  • Long Time Dead

    Long Time Dead

    genre: horreur (interdit aux - 12 ans)année: 2002durée: 1h35l'histoire: Un groupe d'étudiants a tenté de communiquer avec l'au-delà, mais quelqu'un a... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Around Your Word: meeting people and learning English words

    Around Your Word: meeting people learning English words

    Perfectionner son anglais et faire des rencontres, voici le projet, initié par Damien LC, qui fait le tour de la toile : Around your world est un projet... Lire la suite

    Par  Monsieurpedro
    CULTURE, HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Summer time

    Summer time

    Qui dit Printemps/Été, dit renouvellement de la garde robe. Cette dernière est probablement déjà full, pas de problème, il y a toujours un moyen de faire de la... Lire la suite

    Par  Rudy0609
    CONSO, CULTURE, MODE

A propos de l’auteur


Lordsofrock 11842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte