Magazine Poésie

Tіⱪаlо : pоème Ô dоuce mère! А demаіn

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Ô douce mère! A demain

Ô douce mère ! A demain

Ô Mère, tu as fermé la porte de ton dernier jour

Et moi je tourne la page de ta révérence

Je rêve à la lumière du sagace abat jour

Dans l’ombre de ton souvenir ancré à mon enfance

Quand tu m’enveloppais de mille câlins d’amour

J’ai parcouru ton monde par mon absence

Mais tel un soûlard affamé je m’abreuvais

Du vin de tes idées éternelles en turbulence

D’être ce fils toujours omniprésent qui fêtait

Chaque instant de nos vies, ô belle puissance !

J’ai longé admiratif ta vie en oiseau migrateur

Pour entendre ta voix au delà des folies éprouvantes

Ne désirant plus te retrouver près de ton labeur

Celui de mère soucieuse du fils à l’âme insouciante

Dont elle voulait écourter le vagabondage des peurs

Pendant ces ans je me suis confié intensément

A toi mère, dans ta riche éducation de philosophe

Et j’ai trouvé prés de toi, bien heureusement

Tous les réconforts, de moments d’apostrophes

Quand ivre de pleurs, ta pensée me câlinait poliment

Mère tu as fermé, trop tôt le livre de ta sage vie

Et ma raison se sent, seule à son devenir

Elle voudrait écourter, mon voyage de survie

Mais je t’entends me dire : -Tu dois parcourir

- Les chemins de ta pensée come âme affranchie

Ne me laisse pas seul, et continue de m’appartenir

Pour mon devenir, en la force de me tenir à cette certitude

Quand absents nous resteront, ensemble sans souffrir

Nous pourrons nous associer sans fin à ton exactitude

Mon voyage ne s’arrêtera pas là; Il ira à son jour se périr.

ð₣C


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines