Magazine Environnement

Biodiversité : le Muséum d'Histoire Naturelle recherche des " observateurs " de papillons

Publié le 24 juin 2011 par Bioaddict @bioaddict

La sécheresse intense qui frappe la France depuis des mois peut avoir des conséquences sur les papillons. Ainsi les spécialistes observent déjà que si la diversité des espèces reste riche, leur abondance dans les milieux secs semble faible, alors qu'elle semble plus élevée dans les milieux forestiers.
Par ailleurs, plusieurs espèces du début d'été ont déjà éclos alors que subsistent encore de nombreuses espèces printanières, expliquant ainsi la diversité des papillons observés.
D'autres espèces présumées disparues de certaines régions ont même été découvertes comme le demi-argus en Ile-de-France, et des espèces peu communes sont observées plus fréquemment que les autres années à l'instar de l'azuré des cytises... !

Des données à confirmer

Toutefois, les données transmises au Muséum national d'Histoire naturelle sur les papillons observés dans les jardins ne mettent pas en évidence une diminution des espèces communes par rapport aux périodes précédentes. Les nombres de papillons comptés dans les jardins au début de l'année 2011 sont comparables à ceux du début des années 2006 à 2010.

En revanche, depuis le lancement de la saison 2011, la participation des observateurs est moins importante que les autres années. Et cela pourrait traduire le fait qu'effectivement, les papillons sont moins abondants cette année.

Les données qui parviennent au Muséum proviendraient alors des jardins les mieux lotis, où le suivi est motivant, et donneraient donc une représentation biaisée de la réalité.
" Pour en avoir le coeur net, une seule solution, estime le Muséum d'Histoire Naturelle: effectuer des observations, y compris dans les jardins pauvres en papillons et transmettre ces données au Muséum national d'Histoire naturelle ".

Appel à témoin

L'Observatoire de la Biodiversité des Jardins (OBJ) piloté par le Muséum national d'Histoire naturelle et l'association Noé Conservation compte donc sur la mobilisation accrue des observateurs, même si le nombre de papillons rencontrés peut sembler faible et lance un " appel à témoins ".

Pour observer les espèces de votre jardin et participer à l'Observatoire de la Biodiversité des Jardins, inscrivez votre jardin et découvrez la démarche à suivre pour le relevé et le comptage via le site www.noeconservation.org ou sur le site www.vigienature.mnhn.fr.
Il n'est pas nécessaire d'être spécialiste. De nombreux outils sont en ligne pour vous aider à déterminer l'espèce que vous avez sous les yeux ! À la fin du mois, saisissez vos données en remplissant un formulaire en ligne, elles seront transmises aux scientifiques du Muséum.

Et n'oubliez pas que les données montrant une absence de papillons sont aussi importantes pour comprendre l'évolution des populations que celles montrant une forte abondance !

Alexandre Sieradzy


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1610830 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog