Magazine Finances

Colloque international sur la microfinance le 8 juillet 2011 à Paris

Publié le 24 juin 2011 par Microfinance
En marge de la réunion des suppléants du G20 qui aura lieu les 9 et 10 Juillet 2011, la Banque de France organise, conjointement avec l’Observatoire de la microfinance, et en association avec la Caisse des Dépôts et Consignations, un colloque sur la microfinance le 8 Juillet 2011. Les débats se dérouleront à Paris, dans l’enceinte du Sénat.
Parmi les intervenants, on peut noter la présence de Muhammad Yunus (fondateur de la Grameen Bank), Jacques Attali (président du Groupe PlaNet Finance), Kurt Koenigsfest (Président de Bancosol), Robert Christen (Président de la Fondation Bill and Melinda Gates) et Arnaud Poissonnier (Président de Babyloan).
muhammad yunus microfinance grameen bank social businessMuhammad Yunus, fondateur de la Grameen Bank, défenseur de la microfinance et du social business.

Quatre table-rondes permettront d’aborder la microfinance sous des angles différents.
  1. Dans quelle mesure la mesure la microfinance peut-elle participer à l'inclusion financière et à la réduction de la pauvreté ?
  2. Quelles leçons peuvent tirer les pays du Nord des pratiques de microfinance dans les pays du Sud ?
  3. Le financement de la microfinance : mobilisation des ressources locales, transferts d'épargne du Nord vers le Sud, financement internationaux.
  4. La régulation de la microfinance.

Programme complet :
8.45 ACCUEIL DES PARTICIPANTS
9.00 – 9.15 ALLOCUTION D’OUVERTURE
Jean ARTHUIS, Président de la commission des Finances, du Contrôle budgétaire et des Comptes économiques de la Nation
9.15 – 9.30 INTRODUCTION
Christian NOYER, Gouverneur, Banque de France
9.30 – 11.00 DANS QUELLE MESURE LA MICROFINANCE PEUT-ELLE PARTICIPER À L’INCLUSION FINANCIÈRE ET À LA RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ ?
L’objectif de la microfinance est de faciliter l’accès à des services financiers, en particulier le crédit aux micro-entrepreneurs, en marge du système bancaire classique. La microfinance peut apparaître a priori à la fois comme un outil de lutte contre l’exclusion bancaire et d’émancipation économique des acteurs locaux. La réduction de la pauvreté en serait le corollaire. Toutefois, l’impact social et économique de la microfinance semble conditionné aux niveaux de développement et d’inclusion financière d’un pays, selon qu’il s’agit de pays développés, émergents ou en voie de développement. Cette table-ronde permettra de confronter les expériences de microfinance observées dans différents pays, afin d’évaluer l’impact de la microfinance et ses limites.
Grand orateur Augustin DE ROMANET, Directeur Général, Caisse des Dépôts et Consignations
Président Maria NOWAK, Présidente fondatrice, ADIE
Intervenants
Pervenche BERES, Députée, Parlement européen
Essma BEN HAMIDA, Présidente, ENDA
Robert CHRISTEN (à confirmer), Président, Fondation Bill and Melinda Gates
Stuart RUTHERFORD, Président – Fondateur, Safesave
Jean-Michel SEVERINO, Président, I&P Conseil
Rafael JABBA, Principal Investment Officer, Banque Africaine de Développement
In CHANNY, Président, ACLEDA Bank
11.00 – 11.30 PAUSE CAFÉ
11.30 – 13.00 QUELLES LEÇONS PEUVENT TIRER LES PAYS DU NORD DES PRATIQUES DE MICROFINANCE DANS LES PAYS DU SUD ?
La transposition des expériences de microfinance dans les pays du Sud, « point de départ » de la microfinance, aux pays du Nord sera au coeur des débats de cette table-ronde. L’objectif étant d’assurer le développement du secteur microfinancier dans les pays du Sud, tout en préservant les objectifs initiaux de la microfinance, et d’identifier les facteurs de croissance de ce secteur dans les pays du Nord.
Président Jacques ATTALI (à confirmer), Président, Planet Finance
Intervenants
Dov ZERAH, Directeur Général, AFD
Kurt KOENIGSFEST (à confirmer), Président, Bancosol
Chris DE NOOSE, Directeur général, Fédération Nationale des Caisses d’Épargne/ World Savings Bank Institute
Njuguna NDUNG’U (à confirmer), Gouverneur, Banque Centrale du Kenya
Alfred HANNIG, Directeur exécutif, AFI
Jean-Luc PERRON, Délégué Général, Grameen Crédit Agricole
Bold MAGVAN, CEO, XAC Bank
13.00 – 13.15 ALLOCUTION DE FIN DE MATINÉE
Christine LAGARDE, Ministre des finances, de l’économie et de l’Industrie
Ou Michel CAMDESSUS, Gouverneur honoraire de la Banque de France, Président de l’Observatoire de la microfinance
13.15 – 14.30 DÉJEUNER
14.30 – 14.45 ALLOCUTION D’OUVERTURE DE L’APRÈS-MIDI
Christine LAGARDE, Ministre des finances, de l’économie et de l’Industrie
Ou Michel CAMDESSUS, Gouverneur honoraire de la Banque de France, Président de l’Observatoire de la microfinance
14.45 – 16.15 LE FINANCEMENT DE LA MICROFINANCE : MOBILISATION DES RESSOURCES LOCALES, TRANSFERTS D’ÉPARGNE DU NORD VERS LE SUD, FINANCEMENTS INTERNATIONAUX
Cette table-ronde s’intéressera aux enjeux liés au financement des institutions de microfinance par la mobilisation des ressources locales et les transferts d’épargne du Nord vers le Sud (migrants, épargnants du Nord). La mobilisation des ressources locales représente un défi important pour les institutions de microfinance dans un contexte de refinancement bancaire difficile. Par ailleurs, les transferts d’épargne du Nord vers le Sud participent de plus en plus au modèle économique de la microfinance, et font l’objet de nombreux travaux de réflexion dans le cadre d’instances internationales, dont en particulier le G20.
Président Tilman EHRBECK (à confirmer), Président, CGAP
Intervenants Daniel LEBEGUE, Président, Épargne sans frontière
Arnaud POISSONNIER, Président, Babyloan
Plutarchos SAKELLARIS (à confirmer), Vice-Président, Banque Européenne d’Investissement
Rémy RIOUX ou Delphine D’AMARZIT, Direction du Trésor, Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie
Nestor ESPENILLA (à confirmer), Sous-Gouverneur, Banque centrale des Philippines
Koid SWEE LIAN (à confirmer), Directeur de la protection de la consommation, Banque Centrale de Malaisie
Marc BICHLER, Président, Plateforme Européenne de la Microfinance
16.15 – 16.45 PAUSE CAFÉ
16.45 – 18.15 LA RÉGULATION DE LA MICROFINANCE
Alors que certains pays en développement et émergents ont mis en place des outils spécifiques de régulation des activités microfinancières, la question se pose de savoir si et dans quelle mesure ces outils de régulation doivent être généralisés ou adaptés aux contextes locaux. En outre, des groupes internationaux de travail sur les questions de normalisation, tels que le Comité de Bâle, ont affirmé leur intention de promouvoir et d’harmoniser les réglementations dans le domaine de la microfinance. Cette table-ronde permettra également d’aborder la question de l’émergence des nouvelles technologies de l’information, en particulier le développement des initiatives de « mobile banking », et leurs conséquences sur la gestion des institutions de microfinance, comme sur la nature des opérations financées dans ce cadre (en lien avec la table ronde 3).
Grand orateur Muhammad YUNUS, Président, Grameen Bank
Président Agustín CARSTENS, Gouverneur, Banque Centrale du Mexique
Intervenants Karl CORDEWENER, Secrétaire général, Comité de Bâle sur le contrôle bancaire
Abderrahim BOUAZZA, Responsable de la Direction de la Supervision Bancaire, Banque Centrale du Maroc
Eric DUFLOS (à confirmer), Expert senior en microfinance, CGAP
Antoine TRAORE (à confirmer), Adjoint au Directeur des établissements de crédit et de microfinance, BCEAO
Muliaman D.HADAD (à confirmer), Sous-Gouverneur, Banque Centrale d’Indonésie
Chuck WATERFIELD, Président, MF Transparency
Vijay MAHAJAN, Président, Basix
18.15 – 18.30 CONCLUSIONS
Jean-Pierre LANDAU, Second Sous-gouverneur de la Banque de France

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Microfinance 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines